Villeneuvois // Comment Pujols veut impliquer ses citoyens

L’équipe d’Yvon Ventadoux a révélé son dispositif pour instaurer plus de démocratie participative dans la gestion de la commune.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Le maire Yvon Ventadoux (à gauche) et son adjoint Pierre Silva renforcent le lien avec les habitants.


La démocratie participative était l’un des grands enjeux de cette campagne électorale. Pas une liste, quelle que soit la ville, n’a éludé le sujet. Maintenant que bon nombre de maires sont installés, les premières mesures en la matière se mettent en place. La commune Pujols a décidé de ne pas traîner en instaurant dès cet été de nouveaux outils pour renforcer l’implication de ses citoyens. « Il y a deux grandes questions qui se posent : pourquoi et comment ? », relève le premier édile du village, Yvon Ventadoux. Selon lui, les seuls rendez-vous aux urnes ne suffisent pas. « La démocratie représentative garde toujours la même légitimité. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que le lien s’est brisé entre la population et le politique mais j’ai toutefois le sentiment que l’on peut encore améliorer la situation », explique-t-il.

Cette ambition louable doit s’accompagner d’une démarche concrète. Et cela commence par le dévouement d’un adjoint à cette mission. Pierre Silva, nouveau venu dans l’équipe, sera le pilote attitré et animateur de la démocratie participative pujolaise. Un geste d’abord symbolique mais aussi synonyme d’un suivi régulier de cet axe fort du mandat 2020-2026.


Des institutions ouvertes au public

Les habitants auront plusieurs moyens d’expression au sein de la vie municipale. Ils pourront ainsi intégrer les fameuses commissions de travail qui précèdent les réunions du bureau et le vote en conseil. Ils pourront y être aussi nombreux que les élus, voire plus selon les cas. Sur les douze commissions existantes, seules trois ne seront pas concernées. En effet, les questions de personnels, d’urbanisme et de budget nécessitent une stricte confidentialité. Pour le reste (développement durable, école, sport, culture, etc.), chacun peut demander à participer. « Les commissions demeurent consultatives, rappelle Yvon Ventadoux. Mais si le travail y est bien mené, le conseil a souvent tendance à suivre. » Une fois par mois, la mairie ouvrira aussi les réunions du bureau sur tout ce qui donne matière à arbitrages. Enfin, pour aller au bout du processus, un temps sera systématiquement réservé au public en fin de conseil municipal.


Un engagement moins chronophage

Tout ceci sera accompagné, en plus des réunions de quartiers traditionnelles, par une enveloppe annuelle pour le budget participatif, évaluée entre 1 et 2% du budget d’investissements, afin de réaliser quelques projets impulsés par les citoyens. La mairie veut en outre créer un conseil municipal des jeunes (pas des enfants).

« Beaucoup de ces idées ne sont pas foncièrement nouvelles mais elles renforcent l’existant », note le premier édile. Elles ont aussi le mérite de constituer une nouvelle forme d’engagement, plus souple et moins chronophage. S’investir dans une liste demande une implication pendant les six années du mandat – tout le monde n’a pas le temps pour ça - et l’adhésion au projet global. De plus, les places sont limitées. Ce nouveau système englobera plus de participants. Au-delà des grands thèmes généraux, ils auront l’opportunité de se prononcer sur des sujets pratiques et ultra-locaux. « Nous faisons face à deux risques potentiels, indique Yvon Ventadoux. Le premier, c’est de faire un flop. C’est pourquoi nous allons nous battre pour faire vivre ces mesures avec beaucoup d’information, de sensibilisation et même de formation. Le second, c’est la possibilité de voir les opposants semer la zizanie. Sauf que c’est l’esprit même que de susciter du débat. La démocratie, ce n’est pas l’unanimité ni l’uniformité. Et puis nous faisons le pari de l’intelligence. »



73 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube