Au coeur du Haras, le cheval comme médicament

Mis à jour : 23 mars 2020

Installée depuis près de quatre ans aux haras de Villeneuve, Dorothée Labbas propose de la méditation équine à vocation thérapeutique, de réinsertion ou de développement personnel. Un travail avec le cheval, qui se révèle être un véritable miroir de l’humain.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Dorothée Labbas ( à gauche) propose un travail à pied avec ses chevaux, qui réagissent naturellement aux comportements humains


C’est aux haras de Villeneuve que s’est installée Dorothée Labbas avec ses chevaux, pour son acti- vité de médiation équine. Après

un bref passage dans le secteur de l’envi- ronnement, c’est dans le monde équestre qu’elle décide de faire carrière. D’abord enseignante, elle a été recrutée par des ca- binets pour faire du coaching en entreprise à travers le cheval. Finalement, Dorothée décide de se lancer à son compte, pour se consacrer totalement à la méditation équine et au développement personnel, et ainsi répondre à ses aspirations. A la même période, un appel à candidature est lancé, pour occuper un espace du haras rattaché à l’espace santé. Sa candidature est retenue, et une nouvelle aventure commence. Est-ce un coup du destin ? C’est en tout cas ce que croit Dorothée Labbas.


Ce qui m’anime c’est l’humain, et le cheval est un partenaire de travail exceptionnel

Du milieu médical... jusqu’au milieu carcéral


Les anciennes écuries du haras ont été réno- vées pour qu’elle et ses quatre compagnons de travail puissent s’installer. « Ici, c’est notre lieu de travail, les chevaux rentrent tous les soirs avec moi à la maison », précise Dorothée. Toujours impliquée dans le coa- ching individuel et en entreprise, elle travaille ici avec les praticiens du centre en direct. Les patients me sont directement envoyés, ce qui permet une continuité dans leur prise en charge », explique-t-elle. Mais Dorothée ne s’arrête pas là, puisqu’elle collabore aussi avec les acteurs du Grand Villeneuvois. Cela lui permet de travailler avec des publics bien différents. Avec ses équidés, elle se déplace en milieu carcéral, notamment au centre de détention d’Eysses dans le cadre d’un plan PPRS (programme de prévention de la radicalisation violente). Un projet qui lui la touche énormément. « Un vide se crée en prison, dit-elle. C’est touchant de voir qu’ils accueillent très bien cette activité. »


Permettre à des femmes de retrouver la confiance


Autre projet qui lui tient tout autant à cœur, sa collaboration avec des femmes victimes de violence. Grâce à plusieurs séances mises en place dans le cadre du pro- gramme « Estime de soi au féminin », elle a pu voir l’évolution de femmes blessées psy- chologiquement. « Elles ne se rendent pas compte qu’elles sont capables de grandes choses. Au fil des rencontres, j’ai pu les voir s’affirmer, et c’est très gratifiant ». Cer- taines femmes ont même fait le choix de revenir, voyant les résultats probants de la méditation équine sur leur comportement. Ce projet, Dorothée souhaite le développer. Elle planche sur la mise en place d’un pro- gramme de huit mois, et recherche actuel- lement le financement nécessaire.

Mais alors comment le cheval peut-il aider dans le développement personnel ? « Le cheval est un animal qui vit dans le présent. Il modifie instantanément son comporte- ment en fonction de l’attitude de la per- sonne en face de lui. En cela, il a un véri- table effet miroir sur l’être humain. Il nous demande de lâcher prise, d’aller jusqu’au bout de nos idées… Il va nous forcer à adapter notre comportement pour obtenir ce qu’on désire. Et ça s’applique dans la vie de tous les jours ! » explique Dorothée Lab- bas. Des belles rencontres, cette dernière en compte par dizaines, et à chaque fois,

c’est une nouvelle surprise. Elle l’assure :

« Ce qui m’anime c’est l’humain, et le che- val est un partenaire de travail exceptionnel. Je fais le plus beau métier du monde ! »

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube