Villeneuve-sur-Lot // Sécurité : Guillaume Lepers veut frapper fort

Suite aux incidents qui ont émaillé le week-end et notamment l’impressionnante bagarre rue de Casseneuil samedi soir, le nouveau maire de Villeneuve veut réagir vite et efficacement.

De notre journlaiste : Dimitri Laleuf

A peine élu, Guillaume Lepers veut prendre le problème de l’insécurité nocturne à bras le corps avec des mesures immédiates et des renforts de policiers sur le terrain.


Guillaume Lepers avait fait de la sécurité la priorité de son programme. A peine élu, il a déjà l’occasion – si ce n’est l’obligation – de joindre les actes à la parole. Suite aux échauffourées nocturnes qui ont perturbé le centre-ville le week-end dernier, le nouveau maire de Villeneuve-sur-Lot a décidé de « hausser le ton » sans attendre.

« Je vis cette situation assez mal. Je suis vraiment agacé, car comme je l’ai dit, je ne pourrai rien reconstruire sans assurer d’abord la sécurité des Villeneuvois. C’est un enjeu majeur pour relancer l’attractivité. C’est pourquoi on a bâti un plan d’action à court terme », révèle l’intéressé. Dès ce lundi 27 juillet, Guillaume Lepers s’entretenait avec la préfète Béatrice Lagarge et la procureure de la République Manuella Garnier, en présence également des responsables de la tranquillité publique et la police municipale. L’édile a exprimé son « refus de voir s’installer une situation délétère dans le centre-ville et [sa] ferme volonté de tout mettre en œuvre pour que ces événements inacceptables ne se reproduisent pas ».


Fermeture des

établissements à 1h

La première mesure concrète concerne la vie nocturne de la cité. Dès cette semaine et jusqu’au 16 août, l’ensemble des bars, brasseries et épiceries de nuit devront fermer leurs portes à 1h du matin au plus tard. Beaucoup y avaient déjà consenti, malgré l’autorisation de 2h. « L’idée derrière ça, c’est d’harmoniser les horaires de fermeture pour éviter les mouvements de foule d’une adresse à une autre qui sont à l’origine des débordements. La solution de facilité serait de dire que c’est de la faute des établissements mais je ne veux stigmatiser personne. Au contraire, je veux même défendre leur économie en leur permettant de recevoir du monde. Car il ne faut pas noircir tout le tableau. Les soirées se passent globalement très bien. C’est aux heures tardives que ça dégénère, d’où ces mesures. »


Villeneuve est devenue le réceptacle de ce monde de la nuit qui n’existe plus ailleurs. On va tout mettre en œuvre pour que ces événements inacceptables ne se reproduisent pas.

Guillaume Lepers, maire de Villeneuve-sur-Lot


Pour expliquer l’arrivée soudaine de ces incidents – qui ont démarré dès le jeudi, sans pour autant tourner à la rixe – Guillaume Lepers avance une théorie : « Comme Agen avait déjà durci le ton, Villeneuve est devenue le réceptacle de ce monde de la nuit qui n’existe plus ailleurs. » La fermeture coordonnée à 1h peut donc se montrer efficace.


Plus de policiers et patrouilles tardives

A cela, le maire veut rajouter plus de présence des forces de l’ordre sur le terrain. Les agents de police municipale verront ainsi leurs horaires être aménagés pour effectuer des patrouilles bien plus tardives. « Jusque-là, ils terminaient leur service à 23h. Même eux regrettaient de devoir s’arrêter au moment où les problèmes ne font que commencer. Ils ont envie d’apporter leur pierre à l’édifice et ont accepté sans problème notre proposition. » Des renforts sont également attendus du côté de la police nationale avec plus d’effectifs. Sans dévoiler tout l’arsenal qui sera déployé dans les jours à venir, Guillaume Lepers se dit confiant sur la capacité de la Ville et des services de l’Etat à endiguer le phénomène. « En plus de faire évacuer les gens des établissements, il faut pouvoir interpeller si l’on veut être réellement efficaces. »

Dans les semaines à venir, un plan de sécurité à plus long terme sera aussi discuté avec tous les acteurs.




441 vues0 commentaire