Une chaîne TV ultralocale en Villeneuvois

Dernière mise à jour : 23 mars 2020

Créée à l’initiative d’Eric Le Scolan, patron de Publitiss au Lédat, et portée par des étudiants en BTS audiovisuel, V-TV veut parler du territoire en vidéo. Le lancement est prévu à la fin du mois.

par notre journaliste : Dimitri Laleuf


Eric Le Scolan encadre deux jeunes apprentis en seconde année de BTS pour le tournage des images tandis que certains de leurs camarades font de la post-production depuis Toulouse.


Particulièrement fourni avec de nombreux titres locaux de presse écrite et des radios, le landernau médiatique villeneuvois se verra bientôt rejoint par un nouvel acteur. V-TV (pour Villeneuve ta ville) est parée pour diffuser ses contenus.

A l’origine de ce projet, on retrouve Eric Le Scolan. L’entrepreneur de 63 ans n’est pas étranger au milieu. Il est notamment le fondateur et patron de Sudformadia, un institut de formation aux métiers de la radio et de l’audiovisuel implanté dans la banlieue toulousaine. « Je n’avais pas envie que les élèves restent cantonnés à faire des exercices dans le vide. Je tenais à ce qu’ils travaillent avec l’exigence d’une diffusion au public. D’où cette idée de faire une TV école, qui regroupe toutes les compétences, du tournage des images à la post-production en passant par le montage », explique l’intéressé.

Il y a un peu plus de deux ans, Eric Le Scolan a racheté la société lédataise Publitiss. Et c’est ici, dans ces locaux tout proches de la bastide, qu’il a décidé d’implanter cette nouvelle entité. Il a libéré de l’espace pour monter un plateau ainsi qu’une régie avec du matériel professionnel. Deux apprentis en BTS chez Sudformadia sont détachés dans ce petit coin de Lot-et-Garonne pour faire du terrain, tandis que leurs camarades traitent les contenus depuis leur école. « Si j’ai choisi Villeneuve plutôt que Toulouse, c’est parce qu’ici, on n’a pas l’impression d’hurler dans la foule. Les gens nous accueillent bien. On sent que tout est possible, qu’on peut avoir une belle audience », révèle Eric Le Scolan.


Des contenus variés


Le lancement officiel de la chaîne est prévu pour la fin du mois de mars. « Idéalement, juste après les municipales. » Le concept repose sur une programmation ultralocale. « On veut parler de ce qui émane de ce territoire, en opposition au centralisme parisien. En revanche, on n’a pas la prétention de faire de l’actualité », détaille la cheville ouvrière de V-TV. Dans un premier temps, l’ambition est de pouvoir assurer deux à trois heures de contenus par semaine, accessibles via une appli. A terme, des écrans pourraient être déployés dans des commerces, des lieux publics voire des bus. « On veut que les gens croisent nos émissions sans avoir à les chercher. »

L’objectif n’est pas la rentabilité. « Économiquement, ça ne peut pas être viable. On vise cependant un certain équilibre en développant des partenariats. » Concrètement, des entreprises, des associations ou des institutions peuvent faire appel à l’expertise de V-TV en production d’images. Ils bénéficient d’un support qui met en valeur leur activité et qu’ils peuvent ensuite partager sur leurs réseaux. En contrepartie, ces partenaires se chargent de financer les frais de productions « très peu élevés par rapport à ce que proposerait une entreprise spécialisée », estime Eric Le Scolan. Un deal gagnant-gagnant. La chaîne se veut participative !

Entre émissions thématiques (déco…), variétés et cinéma avec des artistes locaux, jeux, directs depuis des manifestations populaires ou compétitions sportives, tout le monde pourra y trouver son compte.


Renseignements //

Le site ww.v-tv.org et l’appli où seront diffusés les programmes seront opérationnels en fin de mois, à une date encore non précisée.

Pour suivre toute l’actualité de la chaîne, rendez-vous sur la page Facebook Villeneuve TV (@villeneuvetaville)

33 vues0 commentaire