Vibrant hommage rendu à Michel Serres

Pour le deuxième anniversaire de la mort de l’illustre philosophe agenais, Michel Serres a été célébré tout au long de la semaine à Agen. Ce mardi 1er juin, plusieurs hommages lui ont été rendus sur des lieux ayant marqué sa vie.

De notre journaliste : Egar Courtine


La passerelle, tout un symbole

Premier lieu d’hommage de la journée, la passerelle reliant Agen au Passage d’Agen symbolise « les ponts » que souhaitaient créer Michel Serres et son attachement si particulier à « Garonne ». Jean Dionis, Francis Garcia et Pierre Chollet n’ont pas manqué de rappeler dans leurs discours d’hommage le lien qu’avait le philosophe avec ce fleuve. « Fils de batelier, et habitant du quartier des Îles, Michel était viscéralement attaché à Dame Garonne », a rappelé le maire d’Agen. La passerelle, réhabilitée en 2001 n’a jamais été nommée, « comme si elle attendait Michel ». Tout un symbole…

Dans un discours empreint d’émotion, Pierre Chollet a fait référence à son avant-gardisme , sa clairvoyance et sa rapidité d’esprit. Rappelant l’importance de « s’élever », « d’apprendre » et de demeurer « curieux et ouvert ». Toujours dans cette optique d’élévation, Pierre Chollet n’a pas oublié de rappeler que Michel Serres était un « géant à l’esprit libre ».

Dans la suite des hommages rendus à l’illustre agenais, un espace Michel-Serres a été inauguré. Accolé à la médiathèque, on y retrouve des objets ayant appartenus au philosophe, parmi eux : son costume d’académicien, sa précieuse bibliothèque ou encore son bureau… « L’espace Michel-Serres, est un lieu où l’on souhaitait faire mémoire de ses idées », a précisé le premier édile. Au delà de sa mémoire, ce lieu permettra de perpétrer ses idées. En effet, il sera ouvert à tous aux mêmes horaires que la médiathèque, afin de permettre au plus grand nombre de se plonger dans ses ouvrages et de (re)découvrir ses plus célèbres écrits.


L’accès à la connaissance, clé de la liberté

Le bureau de Michel Serres accolé à la médiathèque.


Tout au long de sa vie, Michel Serres aura oeuvré pour rendre accessible la culture, l’enseignement et le savoir au plus grand nombre. Ces valeurs symbolisaient pour lui le « vivre-ensemble » et « la liberté ». Son amour pour les sciences dures comme pour les sciences humaines aura rythmé sa vie. Il laisse derrière lui un héritage culturel et idéologique qu’Agen n’a pas manqué de saluer. De son amour pour le SUA, à ses ouvrages devenus trésors, le philosophe trône désormais aux quatre coins de la ville comme s’il n’était jamais parti…


12 vues0 commentaire