Une petite enveloppe bienvenuepour les forces de l’ordre

Près de 90 000 euros ont été versés aux forces de police et de gendarmerie pour de petites mais nécessaires améliorations dans le quotidien des agents.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Le colonel Laurent Villieras montre à la préfète Béatrice Lagarde comment l’argent de l’Etat a permis de moderniser le centre opérationnel du groupement départemental de gendarmerie.


Pour les forces de l’ordre, le Père Noël est passé un peu en avance. Entre le Plan de relance* et l’opération « poignées de portes »**, les policiers et gendarmes lot-et-garonnais se sont vu remettre de coquettes enveloppes sous le sapin, contenant respectivement 23 000 et 65 000 euros. Si ces sommes ne semblent pas si importantes au regard des investissements habituellement rapportés dans la presse, ils constituent un joli coup de pouce pour les bénéficiaires. Avec cet argent, celles et ceux qui sont chargés d’assurer la sécurité de la population vont pouvoir réaliser quelques menus travaux qui concernent directement leur vie quotidienne au commissariat ou en caserne. « Dans notre budget de fonctionnement annuel, nous avons une petite part à consacrer aux infrastructures mais cet effort exceptionnel nous donne un bon bol d’air », lâche le colonel Laurent Villieras, patron du groupement départemental de gendarmerie. L’effort actuel vient partiellement compenser les manques d’hier. « Ces dernières années, on a assisté à une grogne montante des agents avec des publications sur les réseaux sociaux montrant des locaux dégradés », souligne la préfète Béatrice Lagarde. D’où l’intitulé du programme faisant référence à toutes ces poignées de portes qui restent dans la main. Tous ces petits tracas matériels confortent, au sein des effectifs, le sentiment d’un manque de considération.


Utile pour le terrain

Si la situation ne s’est pas dégradée à l’extrême sur notre territoire, l’argent ainsi débloqué a permis de procéder à plusieurs opérations : elagage de végétaux, portails, caméras de surveillance, mobilier de bureaux, peintures... Mais cela concerne aussi l’exercice. En effet, le centre opérationnel de la gendarmerie, d’où sont pilotées toutes les interventions partout en Lot-et-Garonne, a pu être modernisé. Celui-ci dispose désormais d’un affichage numérique et interactif grâce à quatre écrans géants. Les agents peuvent suivre en temps réel avec des cartes dynamiques, des tableaux informatiques et des outils vidéos ce qu’il se passe sur le terrain. Un progrès significatif par rapport aux équipements très XXème siècle qui servaient jusqu’alors. « Il s’agit d’un outil beaucoup plus moderne qui nous permet d’être plus efficaces dans notre façon de fonctionner », confirme le colonel Villieras. « Nos forces de l’ordre font un travail complexe. Leur engagement mérite qu’on les soutienne », renchérit Béatrice Lagarde.

Le tissu économique en a aussi profité puisque ce sont des entreprises locales qui ont été sollicitées pour l’ensemble des tâches.

* Le Gouvernement prévoit 4 milliards d’euros pour la rénovation des bâtiments publics

** Pour ce programme, 26 millions d’euros seront alloués pour des opérations d’entretien et de petits travaux à réaliser avant le 31 décembre.



43 vues0 commentaire