Une jeune Villeneuvoise voit son roman cartonner sur le web

A 17 ans, Andréa Dauphin rencontre déjà le succès avec son premier roman, « Love under the sunset », disponible sur Amazon depuis le début du mois de mai.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Agée de seulement 17 ans, la Villeneuvoise Andréa Dauphin est déjà une auteure à succès.


Tandis que ses personnages découvrent les affres de l’amour sous le coucher de soleil californien, Andréa Dauphin vit aussi de son côté une parfaite idylle avec la littérature. La jeune femme, originaire de Villeneuve et pensionnaire du lycée militaire de La Flèche dans la Sarthe, a publié au début du mois de mai son tout premier livre. Baptisé « Love under the sunset » et auto-édité, il s’est déjà écoulé à plus de 400 exemplaires. L’œuvre a également conquis plus de 4000 lecteurs sur la plateforme Wattpad. Un succès spectaculaire acquis à seulement 17 ans et qui en appelle d’autres... « Je passais beaucoup de temps sur Wattpad et j’aimais beaucoup lire les productions des autres. Il y a environ cinq ans, j’ai décidé de franchir le pas. J’ai commencé par écrire des morceaux d’histoires, sans avoir l’intrigue entière. Il y a deux ans, j’ai voulu passer au roman complet », raconte cette brillante élève de première. Sur ses temps de pause et pendant les week-ends au bercail, elle a donné vie à son premier « broché ». Publiant chapitre après chapitre en ligne tout au long du processus de création, elle a pu interagir avec les internautes et sentir la direction à prendre. « Il y a des passages que les lecteurs ont choisis », admet Andréa.


400 exemplaires vendus sur Amazon depuis le 3 mai

Sa prose a fini par attirer l’œil de grandes maisons d’édition, Hachette et Gallimard en tête. Mais pas de quoi lui faire tourner la tête. « J’ai décidé de ne pas signer de contrat par souci de liberté. Les éditeurs voulaient faire beaucoup de corrections, trop à mon goût. Je préfèrais garder mon œuvre authentique, avoir ma mise en page. J’ai mis beaucoup de moi dans ce livre, je tenais à ce que ça reste comme ça ! »


Un passe-temps, pas un métier


En dépit de ses prédispositions pour l’écriture – elle a déjà bouclé trois autres romans, dont deux pendant le confinement, qu’elle publiera plus tard– l’auteure prolixe ne compte pas en faire son métier. « Pour moi, c’est un passe-temps, pas autre chose. J’écris ce que je veux, quand je veux. Je ne veux pas m’en dégoûter en m’entourant de contraintes. » Elle souhaite plutôt devenir psycho-criminologue. Cette ambition se retrouve d’ailleurs dans ses histoires avec une dimension psychologique prégnante et des personnages au passé lourd loin de tout cliché.


4000 lecteurs sur la plateforme Wattpad

« Love under the sunset » est ainsi tout sauf une romance à l’eau de rose. Et si le titre est dans la langue de Shakespeare, ce n’est pas non plus un hasard. « Les titres en anglais sont les plus recherchés sur Wattpad, justifie Andréa. Je ne trouvais pas non plus de tournure satisfaisante en français. Mais c’est aussi un clin d’oeil à l’histoire qui se passe aux Etats-Unis, où mon père s’apprête à déménager et où je compte faire mes études après le bac. » Rien ne semble pouvoir arrêter Andréa ! Sûre d’elle et déterminée, elle semble prête pour le rêve américain.


Love under the sunset, par Andréa Dauphin //

Auto-édité, disponible sur Amazon au tarif de 21,10 euros

(3 euros en version numérique)

Résumé : « A seulement vingt-et-un an, Cassiopée, une pétillante jeune femme, travaille d’arrache-pied pour atteindre son rêve : faire le tour du monde. Sa soif de découvrir les cultures d’ailleurs est subitement stoppée quand elle se voit contrainte de reprendre le magasin de cupcakes familial. Celle-ci, désemparée se trouve une nouvelle passion: la plage aux heures nocturnes. Elle est son refuge, jusqu’à ce qu’une âme détruite et arrogante décide d’y imposer sa présence. »



190 vues0 commentaire