Une histoire d’orgeuil...

Après sa défaite inaugurale à Jean-Dauger, le SUA LG serait bien inspiré de remporter sa première victoire face à Béziers ce vendredi à Armandie. Histoire de ramener un peu de sérénité et de valider le travail de tout un club depuis cinq mois...

De notre journaliste : Cyril Recondo

Lokotui s’impose déjà comme l’un des hommes forts du Sporting.


Il y a onze ans (2010), Agen devait être champion de France et remporter son neuvième Brennus. C’était alors la prédiction de la nouvelle direction et de son président Alain Tingaud à son arrivée en 2007 à la tête du club. En guise de Brennus, le Sporting connaîtra la première descente de son histoire la même année.

A l’heure donc de réécrire une page blanche d’un club qui va de nouveau devoir se réinventer après une quatrième descente, le successeur d’Alain Tingaud, Jeff Fonteneau, serait bien avisé de retenir les leçons du passé, à savoir que l’orgueil précède souvent la chute A ce dernier donc d’avoir à la fois un œil dans le rétro histoire de ne pas voir le passé le rattraper et bien sûr l’autre vers l’avenir.

Mais quel avenir me direz-vous ? Après l’indigeste saison dernière qui a révélé au grand jour les manques d’un club à tous les étages, l’institution a, elle, comme d’habitude, gardé le cap. Le SUA LG est une sacrée maison, plus que centenaire, qui a toujours su se relever de ses coups durs et de ses guerres d’ego. Son nouveau gardien, Régis Sonnes, est pour beaucoup celui qui pourra remettre le Sporting au milieu de son village. Seul problème, le chantier est aussi colossal que celui du Stade Armandie en pleine réfection. La formation, en premier lieu, aurait bien besoin d’une nouvelle impulsion et de plus de compétences notamment dans son propre vivier chez les plus jeunes. L’équipe première manquait cruellement d’un staff étoffé avec notamment une cellule de recrutement digne de ce nom. Un enjeu majeur surtout quand on n’est pas très riche... Enfin, il va falloir redorer l’image du blason bleu et blanc au sein même de sa communauté et là, l’argent n’y fera rien...

Preuve que la saison dernière prendra du temps à être digérée, le stade Armandie pourtant réduit à 7000 places ne devrait pas faire le plein, à peine 5000 personnes sont attendues. Le peuple agenais a la dent dure et sa reconquête va être longue. Le président Fonteneau, beaucoup critiqué ces derniers mois, pas toujours à raison d’ailleurs, saura-t-il résister à cet environnement hostile en cas d’un départ difficile de ses troupes ? Ils sont nombreux à rêver de le voir se prendre les pieds dans le tapis, dont certains qui prétendent aimer le club. L’amour est dans le pré, mais l’amour vache alors...Le début plutôt prometteur des recrues de son manager avec des moyens très limités et dans un temps réduit sur un troisième marché lui ont sûrement prouvé que son choix de faire revenir Régis Sonnes était le bon. Et le plus sage pour bâtir enfin un projet sur du long terme.

Reste que pour définitivement le convaincre lui et les autres, il faudra gagner et vite. Avec un calendrier plus que compliqué pour ce début de saison, la première à domicile face à un candidat direct aux six premières places, Béziers, est donc crucial. A quel point ? Seul le président en décidera. La Pro D2 est un long marathon et les promesses de septembre ne reflètent pas souvent la réalité du mois de mai suivant. Le groupe agenais est jeune, très jeune à l’image de sa future pépite, l’ouvreur Dayral qui a de l’or dans les mains et les pieds. A l’image de son équipe, ses débuts ont été compliqués. Mais la suite s’annonce belle. Alors messieurs un peu d’orgueil mais point trop. Et surtout Allez Agen !


Idjellidaine/Dayral pour conduire le SUA

Pour cette première à Armandie, le staff agenais devrait s’appuyer sur la jeune charnière Idjellidaine/Dayral pour mener sa troupe. Au centre, le Fidjien Ramoka, auteur de prestations convaincantes en amical, devrait faire la paire avec l’Anglais Sloan plutôt bon à Bayonne. L’autre Fidjien Railevu devrait débuter à l’aile. Devant, le staff espère enregistrer le retour de Vanaï et devrait très largement faire confiance au 8 de devant aligné face à l’Aviron.



Classement //

1- Aviron Bayonnais (5)

2 - Stade Montois Rugby (4)

3 - US Carcassonne (4)

4 - Colomiers Rugby (4)

5 - Oyonnax Rugby (4)

6 - USON Nevers (4)

7 - US Montalbanaise (4)

8 - AS Béziers Hérault (1)

9 - Stade Aurillacois (1)

10 - US Bressane (1)

11 - RC Vannes (1)

12 - FC Grenoble Rugby (0)

13 - Provence Rugby (0)

14 - Rouen Normandie (0)

15 - SU Agen (0)

16 - RC Narbonnais (0)



2ème journée de Pro D2 //

02/09 - 20h45 OYO – COL

03/09 - 19h30 PRO - USON

03/09 - 19h30 SUA - ASBH

03/09 - 19h30 ROU - RCNM 03/09 - 19h30 MDM - USBPA

03/09 - 19h30 AUR - AB

03/09 - 19h30 USM - USC

03/09 - 20h45 RCV - GRE

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout