Une association pour créer du lien autour de la culture

Dernière mise à jour : 28 sept. 2020

Les Amis de la culture ont vu le jour ce mercredi 16 septembre sous l’impulsion de Romain Raphaël-Leygues et de Béatrice Delléa, avec pour ambition de rassembler tous les passionnés.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Béatrice Delléa et Romain Raphaël-Leygues veulent renforcer le lien social autour de la culture à Villeneuve-sur-Lot.


"Avant, il y avait des entractes pendant lesquels on pouvait échanger avec les comédiens, autour du bar… » Une époque révolue qui fait naître un soupçon de nostalgie chez Romain Raphaël-Leygues. Et on peut aisément le comprendre. Avec son patronyme présent dans toute la ville et notamment sur le fronton du théâtre, difficile de ne pas regarder en arrière, en direction des heures glorieuses de l’histoire du lieu. Si la programmation actuelle ne souffre d’aucune critique de sa part, ce n’est pas le cas de l’animation qui entoure les spectacles. Mais à l’image de ses prestigieux aïeux, ce Pennois, qui s’est par ailleurs toujours abstenu d’entrer en politique, a décidé de passer à l’action. L’idée de créer une association des Amis du théâtre a fait son chemin. « Très vite, j’ai eu envie d’élargir l’horizon à d’autres champs. C’est là que Béatrice fait son entrée », explique-t-il. Cette fameuse Béatrice n’est autre que Béatrice Delléa. Pendant douze ans, elle fut élue municipale, en charge de la culture. Cette enseignante, dingue de littérature, s’est énormément investie dans cette mission. Ensemble, les deux comparses vont mettre à profit leur impressionnant réseau et surtout leur passion pour partager avec le plus grand nombre le goût de l’art au sens large. « Notre ambition est de développer un caractère convivial, festif, joyeux, ouvert et certainement pas snob. Nous voulons pouvoir toucher tout le monde, y compris les jeunes ainsi que les personnes seules, et animer les relations sociales entre les différents adhérents. En touchant à de nombreux domaines différents, on espère pouvoir amener des gens à s’intéresser à de nouvelles choses. La culture est une source intarissable de découvertes. On apprend sans arrêt avec bonheur, quel que soit l’âge », insiste le duo. Une philosophie qui séduit déjà. Plus d’une cinquantaine de personnes ont déjà participé aux réunions de travail pour lancer l’asso.


Complémentaire de l’existant

Dans le contenu, les Amis de la culture vont agir sur plusieurs fronts. Ils vont notamment s’atteler à la réouverture du bar du théâtre, pour que les spectateurs aient un autre lieu de rassemblement que le « triste » hall pour discuter. Ils organiseront également des conférences autour de la programmation. « Quand j’étais élue, j’aurais souhaité qu’une association puisse porter ces projets, car les équipes du théâtre ne peuvent pas le faire », indique Béatrice Delléa.

Ils vont ensuite développer tout un panel de Mooc. Cet acronyme anglophone cache des formations à distance qui peuvent notamment avoir à trait au monde artistique. « Ces ressources numériques sont exceptionnelles, mais elles n’ont rien de facile. Il faut déjà maîtriser l’outil informatique. Et puis ce n’est pas très engageant de s’y mettre seul chez soi devant son ordinateur. C’est pourquoi on souhaite proposer des Mooc collectifs sur grand écran dans des salles de la commune. Cela va générer de l’entraide et de l’échange. »

Enfin, un troisième pôle sera consacré à la mise en place de débats, entretiens et autres rencontres avec des artistes et des personnalités de milieux divers.

« Nous ne sommes surtout pas en concurrence avec la programmation culturelle associative ou institutionnelle. Bien au contraire. En plus d’en être un public assidu, nous voulons agir en parfaite complémentarité », affirme Romain Raphaël-Leygues.

Lancée officiellement ce mercredi 16 septembre avec une assemblée générale constitutive, l’association villeneuvoise les Amis de la culture est prête pour une belle aventure.



90 vues0 commentaire