Un conseil municipal enfin au complet

L’incident survenu lors du second tour des dernières municipales, privant cinq membres de la majorité d’un siège au conseil, est enfin réglé. Un soulagement pour le maire Guillaume Lepers.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Cinq conseillers municipaux (les deux rangées de table au premier plan) peuvent enfin siéger après le couac administratif de juin dernier.


Une soirée presque parfaite pour le camp Lepers… Après l’entre-deux-tours le plus long de l’histoire (ou presque), la liste Nouveau Cap pour Villeneuve pouvait enfin exulter en ce dimanche 28 juin. Mais la très nette victoire fut entachée d’un petit « couac » technique. Dans la transmission avec la préfecture, cinq élus de la nouvelle majorité ont « sauté ». Un détail presque anodin en apparence mais compliqué à régler. L’incident a fait l’objet d’un déféré devant le tribunal administratif de Bordeaux qui a finalement reconnu l’élection… le 17 décembre dernier. « Jamais je n’aurais imaginé vivre autant de mois de procédure pour réparer une erreur humaine. D’autant plus que c’était aux victimes de devoir se défendre », confiait le maire Guillaume Lepers ce jeudi 21 janvier lors de la séance qui a permis de réhabiliter officiellement ces cinq conseillers lésés. « On attendait ce moment depuis longtemps. »


Des (non)élus engagés

Sylvie Foures, David Goncalves, Laurence Mandile-Picot, Brice Vogler et Florence Graneri peuvent désormais siéger librement dans l’hémicycle municipal, toujours délocalisé à la Maison de la vie associative pour des raisons sanitaires. Le nombre d’élus repasse ainsi à 35, comme le prévoient les textes pour une ville de cette importance. Dans la conduite des affaires de la commune, cela ne change pas grand-chose. Les intéressés n’ont pas attendu le verdict judiciaire pour se mettre au travail. Le premier édile les a d’ailleurs fait applaudir pour leur engagement pendant cette période. Mais avec une adjointe (aux finances) et trois délégués (attractivité médicale et accessibilité ; politique de la ville ; cadre de vie et propreté urbaine) dans le lot, il demeurait important d’officialiser leur position.


Lourdeur

administrative

Le nombre d’adjoints a d’ailleurs dû être soumis au vote. « Ne perdez pas les bulletins, qu’on évite de se retrouver de nouveau au tribunal », lançait Guillaume Lepers aux assesseurs pendant le dépouillement sur le ton de la plaisanterie. Ne pouvant excéder 30% de l’effectif total et étant soumis à une stricte parité, le nombre d’adjoints était réduit à 8 depuis le scrutin de l’été dernier. En passant comme attendu à 10, Sylvie Foures et Michel Laville* ont reçu les galons promis par le maire.

Cet épisode rappelle la lourdeur et l’inertie de l’administration mais témoigne également d’un haut niveau de contrôle vis-à-vis de l’action publique…

*Michel Laville, adjoint aux sports, ne pouvait être considéré comme tel tant que Sylvie Foures n’avait pas retrouvé sa place, dans un souci de parité.



La Ville en place pour la vaccination

Enjeu prioritaire de ce début d’année 2021, la vaccination se met en place en Lot-et-Garonne. Si les hôpitaux assurent pour l’instant les opérations, les capacités d’accueil restreintes devraient rapidement changer la donne. C’est pourquoi les principales villes-centres du département ont proposé leur aide. C’est le cas notamment à Villeneuve-sur-Lot. La municipalité a suggéré plusieurs sites aux services de la préfecture et de l’ARS. Le complexe sportif de la Myre-Mory a été retenu. « La logistique est prête », assure le premier édile Guillaume Lepers. Pour l’instant, le centre de vaccination du Pôle de Santé du Villeneuvois peut encore monter en charge.

Des interrogations persistent toutefois dans l’entourage du maire : « On ne sait pas encore si le futur centre de la Myre-Mory sera une annexe de l’hôpital ou le centre principal. Idem sur la gestion des flux de patients. On ne sait pas si elle va nous être confiée ou si les équipes du PSV resteront en charge. Le discours de l’ARS évolue d’un jour à l’autre… » Affaire à suivre.



86 vues0 commentaire