Ultra Premium Direct, fleuron de la French Tech

L’entreprise d’alimentation animale créée en 2014 par Matthieu et Sophie Wincker fait partie de la promotion 2021 de la French Tech 120.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Matthieu Wincker, la patron d’Ultra Premium Direct, se réjouit de voir la trajectoire prise par son entreprise en seulement sept ans.


La fameuse « start-up nation » chère au Président Emmanuel Macron n’est pas qu’un mirage échappé des grandes métropoles. Le Lot-et-Garonne en compte un digne représentant avec Natura Plus Ultra Pet Food, plus connu sous le nom de sa marque commerciale Ultra Premium Direct. La PME basée à Estillac fait partie de la nouvelle promotion de la French Tech 120, qui regroupe sous l’égide du gouvernement - et de la Banque publique d’investissement - les pépites les plus prometteuses en matière d’innovation numérique. Une sacrée récompense* pour sept années de croissance ininterrompue mais aussi une belle promesse de développement à venir...


Croissance

vertigineuse

En 2014, Matthieu et Sophie Wincker ont lâché leurs carrières respectives et tout misé sur un projet très ambitieux : celui de proposer une alimentation pour chiens et chats respectant vraiment leur régime carné. Au-delà de la fabrication industrielle des produits immédiatement plébiscités par les possesseurs d’animaux de compagnie, les deux entrepreneurs ont aussi innové par un modèle économique unique en Europe. A savoir de la vente directe usine sans aucun intermédiaire pour afficher des tarifs attractifs. En moins d’une décennie de e-commerce, Ultra Premium Direct s’est fait un nom parmi les géants du secteur, Royal Canin en tête. Désormais présente à la télévision et auprès des influenceurs sur les réseaux sociaux, la marque s’est installée dans le top 4 national en termes de notoriété. L’année passée, le chiffre d’affaires s’est élevé à 21 M€ malgré la pandémie avec 200 000 clients dans le portefeuille et 90 salariés pour faire tourner la boutique. La suite ? C’est le PDG qui la révèle : « On devrait faire 33 M€ en 2021 avec plus d’une trentaine d’embauches à la clé. D’ici 2025, l’ambition est de franchir les 100 M€ puis les 300 M€ d’ici dix ans... » Le site de production va doubler de surface pour atteindre les 8000 m2. Même tendance dans les bureaux au siège ainsi qu’à Bordeaux où évolue une partie de la division web. Des chiffres tout simplement vertigineux. Cerise sur le gâteau : l’entreprise ne vit pas sur des levées de fonds régulières mais bien sur ses propres bénéfices.


Des freins

à lever

Cette ascension stratosphérique (+60% chaque année) n’est pas sans poser quelques soucis. « Il faut adapter sans cesse nos moyens humains et matériels aux besoins de demain, ce qui implique de grosses prises de risques dans les emprunts pour les investissements et des recrutements massifs dans un bassin où c’est loin d’être facile... Tout ça en maintenant le même niveau de satisfaction client et en restant fidèles à nos valeurs. Même si ça nous stimule et nous maintient éveillés, avec en prime de belles success stories en interne, il y a une certaine pression. Si la progression venait à s’arrêter brutalement, on pourrait connaître un vraie crise », explique Matthieu Wincker.

En intégrant la French Tech 120, Ultra Premium Direct devient prioritaire dans l’accès aux services de l’Etat. « Ils vont nous mettre à disposition des experts pour lever tous les freins à la croissance, tant en matière de R&D que de recrutement ou de développement à l’export », précise le fondateur. Avec des projets en Allemagne et en Italie doublés d’une gamme en perpétuel enrichissement (alimentation sur mesure, soupes aux effilés de viande, formules pour profils spécifiques, litière écologique...), la société lot-et-garonnaise est plus ambitieuse que jamais et l’appui de l’Etat ne sera pas de trop pour aborder les échéances à venir.

« Les entreprises du numérique françaises sont un actif majeur de notre avenir économique et de la création d’emplois », confie le secrétaire d’Etat à la Transition numérique, Cédric O. Ultra Premium Direct en est déjà un magnifique ambassadeur et peut-être demain, qui sait, une future « licorne »...


* Ultra Premium Direct est également citée dans le palmarès Les Echos des « champions de la croissance ».


Le e-commerce bon pour la planète ?

Symbole du capitalisme-roi avec Amazon en figure de proue, la vente en ligne est régulièrement pointée du doigt. Mais ce modèle peut aussi afficher de nombreuses vertus. Dans le cas d’Ultra Premium Direct, les arguments sont financiers (avec des tarifs 40% moins chers grâce à l’absence d’intermédiaire) mais aussi environnementaux. « Notre production (ndlr, française soit dit en passant) ne fait qu’un seul voyage entre notre usine et le domicile des clients. On évite ainsi les trajets vers les centrales d’achat, puis les magasins et enfin l’arrivée à destination », détaille Matthieu Wincker, fier de son impact carbone limité.

170 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube