Trois ans après, Bugatel prêt à renaître de ses cendres

Les travaux de reconstruction du complexe hôtelier livradais entrent dans la dernière ligne droite, trois ans après qu’un incendie a ravagé le site.

De notre journaliste : Dimitiri Laleuf

Complètement détruit dans un incendie à quelques jours de son ouverture au public en novembre 2018, le domaine de Bugatel semblait perdu pour toujours. C’était sans compter sur l’abnégation d’Alina Galatescu et Philippe Dus qui ont tout reconstruit.


Ce devait être l’un des plus beaux moments de leur vie, ce fut certainement l’un des pires. Au début du mois de novembre 2018, Alina Galatescu et Philippe Dus peaufinaient les derniers détails en vue d’une ouverture imminente au public du domaine de Bugatel. Ce projet, le couple travaillait dessus à plein temps depuis plus de cinq ans. L’incendie, d’origine criminelle, avait absolument tout ravagé. Déjà dévastés émotionnellement, les deux entrepreneurs avaient dû en plus essuyer les nombreuses rumeurs qui les accusaient d’avoir mis eux-mêmes le feu... Mais toute cette histoire appartiendra bientôt au passé puisque le complexe hôtelier prépare sa renaissance. « Le gros des travaux sera fini pour le jour de l’an. On aimerait bien, si c’est possible, ouvrir pour la Saint-Valentin, révèle Philippe Dus. On a tous mal vécu cet épisode mais on tient enfin le bon bout. On montre ainsi à toutes les mauvaises langues que ce projet nous tient vraiment à cœur. »

Le concept est resté globalement identique. D’un côté, une offre d’hébergement avec des chambres d’hôtes pour les courts-séjours et des appart’hôtels avec balnéo. De l’autre, un restaurant et une rhumerie. Le tout avec l’ambition de « parler du Lot-et-Garonne et de son passé en tant que terre d’accueil ». C’est d’ailleurs pourquoi le concept du resto, toujours porté par le chef Arnault Baldereschi, a légèrement évolué pour tendre vers des rendez-vous thématiques alternés selon les différentes vagues migratoires qu’a connues le territoire.

Pour le bassin villeneuvois et plus largement le Lot-et-Garonne très soucieux de leur attractivité touristique, c’est un atout supplémentaire non négligeable qui s’apprête à démarrer son activité.


623 vues0 commentaire