Trois Agenais lancent leur marque de textile éco-responsable

Des Agenais se sont associés pour créer la marque de textile Moonwear, afin de relier leurs sensibilités à l’environnement et au handicap, et essayer de créer un impact à ces deux niveaux.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

De gauche à droite : Thomas Lacombe, Frédéric Lorenzo et Rémy Monié sont les fondateurs de la marque Moonwear aux tissus éco-responsables, fabriqués en collaboration avec des ESAT.


Consommer 100% local en Lot-et-Garonne sera-t-il bientôt possible ? En tout cas, à travers les multiples initiatives qui se lancent les unes après les autres, entre alimentation, créations déco, produits d’hygiène et autres, le pourcentage ne cesse d’augmenter.… Quelques créateurs locaux ajoutent aussi leur pierre à l’édifice sur le textile. Une nouvelle marque vient d’ailleurs de se créer sur l’Agenais. Il s’agit de Moonwear, pensée par trois jeunes locaux remplis de dynamisme. Une histoire de copains qui partagent les mêmes valeurs et réflexions. Thomas Lacombe est le co-gérant de CrossFit Agen, Frédéric Lorenzo est artisan-peintre, co-gérant de la société éponyme, Rémy Monié est quant à lui éducateur spécialisé et coach de crossfit à côté. En plus de leurs activités respectives, ils se sont associés autour de cette toute jeune marque de textile. « Tout est parti d’un constat personnel sur le monde du prêt-à-porter. Nous avons du mal à trouver des produits qui nous ressemblent. Au départ, nous étions plutôt partis avec l’envie de créer des vêtements pour le sport dans une démarche raisonnée, puis nous avons très vite dérivé sur la création de pièces pour tous les jours. Et le nom, Moonwear, c’est ce que nous avons trouvé en premier, pour marquer quelque chose qui sort de l’ordinaire avec un mode de consommation avant-gardiste », explique Rémy. Les trois compères se sont penchés plus en détails sur cette immense industrie, et n’ont pas longtemps hésité avant de se lancer, sans levée de fonds mais avec des investissements personnels. « Nous avons des sensibilités environnementales et sur le handicap que nous souhaitions unir pour en faire la ligne directrice de notre marque », développe Thomas. Mais comment impacter à ces deux niveaux ? Tout d’abord, en choisissant des tissus certifiés bio, éco-responsables et vegan, « conscients des enjeux actuels de notre planète » et du virage environnemental à saisir dès maintenant. Pour le côté handicap, les co-fondateurs ont choisi de s’appuyer sur des ESAT (établissements et services d’aide par le travail), dans lesquels sont intégrées des personnes en situation de handicap pour accompagner leur (ré)insertion sociale et professionnelle.

Installer la marque dans la durée

« Dans ces structures, le travail est au service de la personne et non l’inverse. Cela nous a donc demandé des ajustements pour être au plus près de leurs possibilités. » L’équipe de Moon Wear collabore avec un établissement bordelais pour la broderie, et un second basé à Bergerac pour la sérigraphie. « Nous sommes allés les rencontrer sur place pour s’imprégner de la réalité, comprendre leurs contraintes, besoins et leur établir les nôtres. C’est un travail main dans la main afin que que ce soit gagnant pour tout le monde. Le but est de mettre en avant leurs savoir-faire et leurs compétences », assurent-ils. Pour le lancement, on retrouve des t-shirts pour homme et femme, à travers une dizaine de coloris différents, marqués d’un logo unique. Evidemment, travailler à cette échelle avec des produits réalisés à la main fixe une limite quant à la vitesse de production, par rapport à de grands établissements du secteur. Mais la démarche en vaut la peine. « Nous fonctionnons en petite quantité, déjà en raison d’une production qui n’est pas industrialisée, mais aussi pour éviter les stocks et donc les déchets. » Pour cela, un système de pré-commande est mis en place, afin de produire simplement les quantités nécessaires. Les retours positifs accompagnant les premières livraisons (locales pour beaucoup), confortent ces trois compères dans l’idée que leur positionnement répond à un besoin existant. Pour les prochaines collections, la gamme sera élargie avec t-shirts à manches longues, pulls, mais aussi bonnets et casquettes, avec des motifs inédits pour les petites nouveautés. La finalité pour Thomas, Frédéric et Rémy, « grandir de manière progressive pour ne pas être éphémère, et que dans 10 ans, la marque existe encore ».


Renseignements //

moonwear.fr, à retrouver également sur les réseaux sociaux.

3,921 vues0 commentaire