Travaux place Jasmin : le dispositif de circulation expérimental est en place

Un nouveau dispositif de circulation est installé sur la place Jasmin, jusqu'au 31 décembre, dans le cadre du réaménagement dont les travaux débuteront en février 2022.


Nicolas Benatti, adjoint en charge des aménagements urbains, et le maire Jean Dionis, ont présenté le nouveau dispositif de circulation pour une phase de test qui durera cinq mois.


Ce vendredi 16 juillet, les automobilistes ont pu être surpris par les changements de circulation place Jasmin... Des plots de travaux ont pris place pour matérialiser le dispositif expérimental installé jusqu'à la fin 2021, dans le cadre d'un test grandeur nature. L'occasion de parfaire le plan final de Jasmin 2.0 (détaillé dans notre édition du 8 juillet dernier), en fonction des résultats et des remontées de terrain.


Supprimer la fonction de rond-point


L'objectif, « rendre cette place aux habitants, qu’ils puissent marcher dessus, donner davantage d’espace aux terrasses et surtout en faire une place évènementielle, avec un espace central facilement libérable, assure le premier édile. Mais ça ne doit pas se faire au détriment de la végétalisation. » 19 arbres vont être plantés pour créer des des îlots de fraîcheur. Cependant, si certains riverains craignent que la place soit trop "minérale", il revient à la municipalité la lourde tâche de trouver un juste milieu pour satisfaire les intérêts de tous. Le but, scinder l'espace de 700 m2 en deux, en créant une partie pour flâner et une partie pour les commerces. Le projet de réaménagement rentre également dans un autre objectif de la mandature, celui de de repenser les entrées de ville, pour rendre le centre plus attractif.

« Telle qu'elle a été conçue, Jasmin avait du sens lorsque le boulevard de la République était à double sens. Ce qui n'est plus le cas depuis dix ans. »


En condamnant la rue passant devant le Café Foy et Radio City, les voitures rentrent désormais sur le boulevard de la République en tournant quelques mètres plus loin, devant le bureau de tabac les restaurants (voir photos ci-dessous). Les piétons ont ainsi la possibilité de s'approprier l'espace pour déambuler.

Il n'est plus possible pour les automobilistes de tourner dans la rue donnant sur les terrasses du Café Foy et de Radio City


Pour rejoindre le boulevard de la République, il faut à présent tourner devant les commerces installés en face des terrasses (Eat N'Chill, Le Jasmin, Pizza Salva).


Les bus scolaires, qui déposaient auparavant les élèves sur l'avenue du Général De Gaulle, mobilisant par ailleurs une voie de circulation pour stationner, sont renvoyés, pour une partie, rue Baudin, où des places ont été mobilisées pour ne pas gêner la circulation. Un dispositif bien pus sécuritaire pour les enfants.


Pour ceux souhaitant repartir au Sud, il faudra remonter au niveau de la place des Laitiers, prendre la rue Montesquieu puis redescendre rue Palissy... une option qui n'est pas des plus confortables, et la municipalité en a conscience. Pour cela, ans un second temps, la mise en place d'un giratoire pourrait intervenir au carrefour entre le boulevard Scaliger et l’Avenue De Gaulle. Un équipement estimé à 1 million d'euros. « Je suis acquis à l'idée. Reste à se pencher sérieusement sur les enjeux de sécurité routière pour les vélos et piétons », affirme Jean Dionis.


Une "cabane à projets" installée prochainement


Ce projet d'ampleur n'est pas figé, et les élus souhaitent utiliser ce dispositif d'expérimentation pour entamer une phase de concertation, et en faire "le projet des Agenais". Pour cela, une "cabane à idées" va être installée dès le 25 août sur la partie désormais piétonne de la place, afin de recueillir avis, idées, recommandations... En clair, toute information pouvant faire avancer ce réaménagement dans la bonne direction. On y retrouvera aussi les plans affichés, et peut-être même un casque de réalité virtuelle pour s'immerger dans le futur de Jasmin.

173 vues0 commentaire