Tourisme // Valérie Tonin, nouvelle présidente du Comité départemental du tourisme

La conseillère départementale Valérie Tonin succède à Jacques Bilirit à la présidence du comité départemental de tourisme, avec la volonté de continuer les travaux entrepris par son prédécesseur.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Valérie Tonin déjà conseillère départementale du canton de Lavardac et maire de Barbaste, est la nouvelle présidente du CDT 47.


Après six années de bons et loyaux services, Jacques Bilirit, ancien président du Comité départemental de tourisme, cède sa place à Valérie Tonin Cette dernière est déjà conseillère départementale du canton de Lavardac et maire de Barbaste. Elle compte s'inscrire « dans la continuité des actions entreprises par mon prédécesseur, qui avait souhaité faire du Lot-et-Garonne une véritable destination durable et de slow tourisme*, un positionnement plus que jamais dans l'air du temps en 2021 », déclare-t-elle. L'association de loi 1901 rassemble les institutionnels et principaux représentants des filières touristiques locales, et contribue au à développer le dynamisme du tourisme départemental. Chaque année, ce sont près d'1 million de touristes qui mettent les pieds sur notre territoire, une activité qui génère plus de 6 millions de nuitées et 350 millions d'euros de retombées économiques annuelles pour le Lot-et-Garonne. Le rôle du comité est donc tout bonnement essentiel pour orchestrer cette activité majeure et continuer les travaux déjà opérés. « Sous l'impulsion de l'ancien président, les Etats généraux du Tourisme de 2017 avaient réussi à créer un élan en mobilisant les acteurs autour de la construction d'une nouvelle stratégie de développement touristique, qui a notamment abouti à la création de la marque 'Lot-et-Garonne Aime' », assure la nouvelle élue.


Continuer à développer le tourisme de proximité

Cette année, comme en 2020, les plans de communication du Conseil départemental et du comité de tourisme, ajoutés aux chèques solidarité vacances de la Région, « ont permis aux professionnels du tourisme de surmonter la crise et de bénéficier d'une nouvelle attractivité ». Valérie Tonin a la volonté de continuer à porter ces objectifs et de répondre aux nouveaux enjeux d'un secteur en perpétuelle évolution Si la crise sanitaire a profondément impacté le secteur, elle a aussi joué un rôle d'accélérateur de tendances et insufflé une nouvelle dynamique aux destinations de campagne et au tourisme de proximité. Pour preuve, l'été 2020, les français habitués à réserver des séjours à l'étranger, se sont pour beaucoup reportés sur des destinations françaises en raison de la fermeture des frontières. Malgré leur réouverture, cette tendance s'est confirmée en 2021, puisque 9 séjours sur 10 se sont déroulés dans le pays, preuve de la nécessité de surfer sur cette vague. Dans le 47, la saison a démarré fort avec des touristes plus nombreux que l'an passé dès le début du mois de juillet, idem au mois d'août avec un taux d'occupation supérieur dans les hébergements sur les trois premières semaines. L'ouverture du Center Parcs des Landes de Gascogne en 2022, et ses 400 cottages, devrait fortement participer à renforcer le tourisme lot-et-garonnais.


*Le slow tourisme, c'est l'art de voyager tout en prenant son temps, en réduisant l'impact de ses déplacement et en privilégiant des mobilités douces.

59 vues0 commentaire