Un nouvel Ehpad moderne et ambitieux à Tapie

Dernière mise à jour : 31 mars 2020

Actuellement implantée en centre-ville, la résidence médicalisée DomusVi Saint-Jean déménagera en août 2021 dans le quartier de Tapie, où les travaux d’un complexe ultra moderne ont démarré.

Le projet imaginé par l’architecte François de La Serre promet d’améliorer considérablement la qualité de vie des résidents et des familles qui leur rendent visite.


La nouvelle résidence médicalisée Saint-Jean ouvrira ses portes en août 2021. Les travaux ont débuté courant novembre, dans le quartier Tapie à Agen.

Ce centre « nouvelle génération », qui se veut plus moderne et plus confortable, devrait améliorer considérablement la qualité de vie des résidents et marquer un tournant dans la prise en charge des séniors. Pour autant, ce changement de résidence ne va pas de pair avec un changement d’identité. « On continuera de proposer autant d’activités pour nos résidents. Que ce soit des expositions, des sorties cinéma, au restaurant… on restera tout autant liés à la vie festive et culturelle de la ville ! » assure Cendrine Malbec, directrice de la résidence DomusVi Saint-Jean.


Nous allons concevoir une nouvelle vie culturelle et festive tout en conservant nos habitudes.

Pour François de La Serre, l’architecte en charge du projet, c’est un véritable défi technique : « Il est primordial d’adapter les résidences médicalisées en termes d’ergonomie, de confort et de services adaptées à la personne en prenant en compte certaines pathologies. La création de grandes chambres ouvertes sur l’extérieur, de salles de bain privatives, de salons de vie et de jardins thérapeutiques devrait être appréciée des résidents. Le centre disposera également d’une unité protégée pour les personnes dépendantes et d’un pôle d’activités et de soins adaptés. »

De nos jours, la fin de vie est un sujet sociétal majeur. Avec l’accroissement de l’espérance de vie, les nouveaux standards tendent vers des espaces plus vivants et chaleureux, à la fois pour ceux qui y vivent au quotidien mais aussi pour les familles qui leur rendent visite ainsi que le personnel accompagnant. Cendrine Malbec tient à rassurer les familles qui peuvent redouter que la résidence Saint-Jean ne soit plus en hyper centre. Le « Saint-Jean 2 », comme elle le nomme, construira avec ce que le quartier de Tapie a à lui offrir. « Nous allons concevoir une nouvelle vie culturelle et festive tout en conservant nos habitudes » explique-t-elle.


L’impatience se fait sentir


« La mobilité de nos ainés étant limitée, il est donc essentiel de s’ajuster à leurs capacités. Les espaces conçus pour la promenade et le repos, contribuent de fait à une vie paisible. Il est possible, par l’architecture de prendre soin des autres. Cela fait partie des valeurs humaines qui me tiennent à cœur » explique l’architecte.Implantée en milieu urbain, le long de l’avenue de Colmar, la résidence bénéficiera de plusieurs zones végétalisées, afin d’apporter du calme et de la fraîcheur.

Cendrine Malbec, est pour sa part impatiente de démarrer cette aventure dans ces nouveaux locaux. « Notre travail, le mien et celui de mes équipes, viendra compléter celui de François de La Serre. Lui a imaginé, dessiné. A nous maintenant de mettre en pratique cette philosophie. Nous allons avoir un établissement au potentiel extraordinaire, à nous de l’exploiter du mieux possible », indique-t-elle.

L’actuelle résidence Saint-Jean, située en face du Gravier sur l’avenue Charles de Gaulle, va ainsi s’offrir une seconde jeunesse sur sa nouvelle implantation. « Avant de le présenter aux résidents et aux familles, je craignais que ce changement puisse les déstabiliser mais au contraire, ils se montrent très impatients de déménager et d’être les premiers occupants de ce nouvel établissement. Je pense que la vie de beaucoup de personnes va changer. Et c’est bien la chose la plus importante à mes yeux », se réjouit Cendrine Malbec.

Une bonne nouvelle aussi sur le front de l’emploi puisqu’avec seize lits supplémentaires, l’Ehpad aura inévitablement besoin de recruter.



37 vues0 commentaire