Réforme du baccalauréat : les épreuves de contrôle continu débutent en janvier

Le nouveau bac prévoit dès la classe de première des épreuves de contrôle continu qui débutent à partir du 20 janvier 2020.

Pour valoriser le travail régulier et les progrès des élèves, le nouveau bac s’appuie sur des épreuves finales moins nombreuses et mieux réparties, mais également sur du contrôle continu. Le contrôle continu comprend les notes du bulletin scolaire et les épreuves communes qui débutent dès la classe de première. Ces nouvelles épreuves de contrôle continu se tiennent pour la première fois à partir du 20 janvier 2020.


Ce qui change pour les élèves


Les épreuves de contrôle continu sont réparties sur trois périodes en première et en terminale. Deux séries d’épreuves se tiennent dès la première, une au 2e trimestre et une au 3e trimestre. La série d’épreuves du 2e trimestre débute dès le 20 janvier (en histoire-géographie, langues vivantes A et B, et mathématiques pour la voie technologique).

Le récapitulatif des disciplines concernées et des principales étapes des prochaines épreuves du nouveau bac sont disponibles sur le site internet QuandJePasseLeBac.

Le contrôle continu compte pour 40% de la note finale du bac (les bulletins scolaires font aussi partie de ces 40% de la note finale, à hauteur de 10%).


Ce qui change pour les professeurs


La correction des copies se fera en ligne pour permettre aux professeurs de sécuriser leurs copies. Cette dématérialisation permet aussi que corrections et annotations profitent pleinement aux élèves qui pourront consulter leurs copies et leurs notes en ligne quelques semaines après l’épreuve.

Les sujets sont choisis dans une banque nationale. Les copies sont ensuite anonymisées et corrigées par d’autres professeurs, selon un barème national.

Enfin, après chaque série d’épreuves, une commission d’harmonisation dans chaque académie s’assurera qu’il n’y a pas eu un sujet plus difficile ou un correcteur plus sévère, et que tous les élèves ont été notés équitablement.




Explications //

Quelles spécialités pour quelles études après le nouveau bac ?

Dans le nouveau lycée général et technologique, les élèves de 2de ont choisi trois spécialités pour la classe de 1re en fonction de leurs goûts et de leurs motivations. En 1re, ils doivent choisir les 2 spécialités qu’ils conservent.

Au lycée, on ne sait pas toujours ce qu’on veut faire après le bac, et c’est normal. Dès la 2de, l’élève doit réfléchir à ce qui lui plaît et à ce qui le motive, aux connaissances qu’il veut approfondir, et qu’il suivra peut-être dans l’enseignement supérieur.

Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura des incertitudes, des hésitations, des essais, et c’est pour encourager les lycéens et les étudiants dans leur exploration des savoirs que l’orientation est progressive et que c’est utile de commencer à y réfléchir dès la 2de.

Pour ceux qui savent précisément ce qu’ils veulent faire après le bac, les attendus des formations de l’enseignement supérieur donnent des indications sur les compétences et les connaissances qu’il faut avoir pour réussir dans chaque formation. Ils peuvent éclairer les élèves et les familles dans le choix des spécialités, pour identifier les parcours cohérents avec leur projet.


Pas rédhibitoire pour après


Une formation de l’enseignement supérieur ne peut pas exiger une combinaison de spécialités en particulier. Le choix d’une spécialité n’empêchera en aucun cas l’accès à une formation, les spécialités servent à expérimenter avant tout ce qui plait ou ne plait pas.

Les attendus de l’enseignement supérieur accompagnent les lycéens dans la construction d’un parcours en phase avec leur projet personnel et professionnel (compétences particulières, domaines à renforcer…). Au moment où les élèves formulent leurs vœux dans Parcoursup, ils découvrent les compétences et connaissances qui favoriseront leur réussite dans la formation qu’ils veulent.


Les cours communs


Tous les élèves ont, en 1re et terminale générale, des cours communs : français, histoire-géo, enseignement moral et civique, langues vivantes A et B, sport (obligatoire et en option), philosophie, enseignement scientifique (code, intelligence artificielle, bioéthique, grands enjeux environnementaux).

1 vue0 commentaire