SUA LG, une très mauvaise vannes...

Coup de théâtre du côté du Sporting avec le départ précipité de Christophe Deylaud puis le limogeage de Régis Sonnes ce mardi. La crise atteint son paroxysme alors qu’un déplacement important se profile en fin de semaine.

De notre journaliste : Recondo Cyril

L’entraîneur des arrières Sylvain Mirande a accepté de diriger, avec David Ortiz, les deux prochaines rencontres. Après cet intérim, il partira, solidaire de Régis Sonnes.


Vous vous souvenez de l’Agence tous risques, la série culte américaine des années 80 ? Et de la fameuse phrase de son commandant Hannibal Smith un cigare à la bouche qui ponctuait chaque épisode : « J’adore quand un plan se déroule sans accroc ? » Si vous êtes supporter du SUA LG et que vous avez son numéro de téléphone, il serait bienvenu de lui passer un petit coup de fil... Pas sûr néanmoins que cette fois-ci il réussisse cette mission...impossible. Après avoir pris des uppercuts sur le terrain depuis plus de deux ans, voilà que le SUA LG vient de s’en infliger une de plus en coulisses avec le double départ ce mardi à la fois de son « consultant de luxe » Christophe Deylaud suivi instantanément du limogeage de son manager Régis Sonnes. Celui de trop ? En tout cas il va être sûrement le plus dur à encaisser. Avec un genou déjà à terre depuis belle lurette, on sent, pour tout vous dire, le KO proche. Le président Jeff Fonteneau tente malgré tout de garder le cap dans un contexte délétère : il annonce l’arrivée d’un manager avec de la bouteille et de recrues susceptibles de renforcer une équipe en déshérence.


Gailleton

première

En attendant, il va falloir gérer le quotidien et éviter de retomber dans l’auto-gestion. Une période qu’avaient déjà connue les joueurs il y a un an et demi et dont beaucoup gardent un mauvais souvenir. Sylvain Mirande et David Ortiz vont donc rester en place : « J’ai accepté pour le club seulement sinon je serai parti avec Régis », assure Sylvain Mirande. « Je suis totalement solidaire de ce dernier. J’ai dit au président que je restais pour les deux prochains matches qui sont capitaux notamment celui d’Aurillac. Après, il sera temps pour le club de repartir avec un nouveau patron. Et j’espère qu’en fin de saison il y aura deux équipes derrière le SUA LG au classement. » Le premier rendez-vous pour ce duo orphelin de son patron est donc ce vendredi face à la lanterne rouge Vannes... à Vannes : « On va faire avec les moyens du bord puisque l’on a beaucoup de blessés ». Ryan, Lagarde, Salmon, trois joueurs cadres seront ainsi absents. (voir encadré). Le seul rayon de soleil dans cette morosité générale vient de la première titularisation de la pépite Emilien Gailleton. A dix-huit ans seulement, il va déjà jouer un match taillé pour les grands. On lui souhaite le meilleur. Et au SUA LG d’arrêter les mauvaises vannes pour enfin nous redonner le sourire...

Le groupe pour Vannes //

Malgré le tumulte qui agite la direction du club, il y a bel et bien un match de rugby à jouer ce vendredi contre les Bretons de Vannes, eux aussi en grande difficulté. Ce sera l’occasion pour la pépite Emilien Gailleton de fêter sa première titularisation au sein de l’équipe première. Au centre, il devrait former la paire avec Kolinio Ramoka. Le trio Etcheverry-Gauban-Rokoduru devrait être maintenu. A l’ouverture, suite à la blessure de Raphaël Lagarde, Christian Lacombe prendra les commandes du jeu, avec Paul Graou à la mêlée. Devant, le Géorgien Jaba Bregvadze récupérerait le talon. Pour la seconde ligne, amputée de Toby Salmon touché au pied, le duo Maravat-Kerdikoshvili est pressenti. Enfin, en troisième ligne, David Ortiz pourrait s’appuyer sur Camille Gérondeau et ses atouts dans le contre en touche, Jessy Jegerlhener et Samuel Nollet. A noter que Dave Ryan, jeune papa et souffrant du dos, est préservé en vue de la réception d’Aurillac.


2,172 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout