Stella Agnès, une exposition entre nature et diversité

Dernière mise à jour : 23 oct. 2020

Le territoire agenais fourmille de talents. L’artiste Stella Agnès, de son vrai nom Bénédicte Lacapère, en est un bel exemple. Elle propose son exposition « Jardin suspendu », qui associe la nature à des portraits de personnes non-genrées.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Une Rolls Royce ornée de fleurs, un jardin naturel, des portraits et une projection vidéo s’entremêlent dans l’exposition « Jardin suspendu » de l’artiste agenaise Stella Agnès.


Si dans la vie son entourage la connaît sous le nom de Bénédicte Lacapère, dans le monde artistique elle se fait appeler Stella Agnès, en hommage à ses aînées. « Il s’agit de mes prénoms secondaires qui viennent de ma grand-mère et mon arrière-grand-mère », explique-t-elle. Ses passions dans la vie ? La peinture et la danse, pratiques auxquelles elle s’adonne dès qu’elle a un moment, et ce depuis le plus jeune âge. Puis elle pose ses valises du côté de Paris pour suivre un cursus au sein de l’école ECV Design, qui lui laisse moins de temps pour se consacrer à ses loisirs favoris. Elle en ressort diplômée en tant que directrice artistique en juin 2018. Cette Agenaise pure souche décide de revenir dans le département et commence sa carrière professionnelle chez Com’Presse, une agence de presse basée à Astaffort qui travaille pour de multiples magazines français. En parallèle, elle se remet activement à la peinture. La première consécration arrive en mai 2019, lorsqu’elle expose au sein de l’Atelier 14, un centre de danse basé en plein cœur de Bordeaux. S’en suit sa première exposition internationale... à Pékin, au Musée d’art moderne il y a un an tout juste. « J’ai eu la chance d’être choisie avec une centaine d’autres jeunes diplômés, certains de très grandes écoles telles que Yale ou le Royal College of Art de Londres. » Puis Bénédicte part du côté de Berlin début 2020, où elle trouve un poste en tant qu’assistante curatrice dans une galerie, et accompagne des artistes. Une expérience très enrichissante, remplie de rencontres dont elle s’inspire aujourd’hui, en plus d’artistes comme Frida Kahlo, Fernand Léger ou encore Ines Longevial, une jeune peintre agenaise qu’elle espère rencontrer un jour.


Le début de la reconnaissance

sur sa terre natale

« En juin dernier, j’ai reçu un appel de la mairie de Boé qui a eu écho de mon exposition à Pékin et qui m’a proposé d’exposer à l’espace culturel François-Mitterrand. C’est un grand honneur de proposer mes oeuvres dans un si bel espace ! » En trois mois, elle a préparé cette exposition « Jardin suspendu » qui est née du confinement. « Le seul endroit où j’ai pu m’évader durant cette période c’était le jardin familial. Je n’avais jamais prêté attention aux multiples espèces de fleurs conservées par mes parents ! Je m’en suis inspirée pour une série de tableaux », raconte-t-elle. Ses peintures mêlent fleurs et portraits de personnages aux différentes teintes de peaux. « Les questions de la diversité et de l'asexualité sont très importantes pour moi et très intéressantes à travailler. J’ai tenu à représenter des personnes non-genrées pour mettre l’accent sur les émotions. » Des toiles qui interpellent, sur des problématiques bien actuelles. Ses peintures s’associent à la projection d’une vidéo réalisée par Emmanuelle Bézières, une photographe et artiste que Bénédicte a rencontré lors de son expérience chez Com’Presse. Mais surtout, la pièce maîtresse est bel et bien une Rolls Royce qui surplombe la pièce, entièrement customisée par l’Agenaise. « C’est la famille d’un ami qui l’avait dans son jardin. Ils m’ont donné l’opportunité de la peindre pour en faire une pièce de mon exposition. Autour, nous avons recréé un jardin naturel avec l’aide de Stéphane Chateau, responsable des espaces verts de la commune. » Une collaboration locale qui continue jusqu’à la tenue de l’artiste, fournie par la boutique TwinStore à Agen. « Il n’y avait pas d’intérêt à ce que ce soit juste moi et mes tableaux, il était important de recréer un univers autour et ça n’aurait pas été possible sans l’aide de toutes ces personnes qui m’entourent. »


Renseignements //

Exposition « Jardin suspendu » par Stella Agnès, visible à l’espace culturel François Mitterand à Boé jusqu’au 1er novembre de 14h à 18h.

Instagram : @stella.agnes_

117 vues0 commentaire