Sport // Le Tennis Club Pujolais conserve sa dynamique

Le TCP, présidé par Jean-Claude Tibbal, entame une nouvelle saison pleine de promesses grâce à son principal atout : son école de tennis.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Le TC Pujolais mise beaucoup sur la jeunesse avec une école de tennis très dynamique, soutenue ici par le maire Yvon Ventadoux et l'adjointe aux sports Cécile Bonzon.


La construction de la nouvelle « salle raquettes » fin 2019 aurait pu être un aboutissement pour le Tennis Club Pujolais. Elle n’était au contraire qu’une étape dans son développement. Les bénévoles de l’association, à commencer par son président Jean-Claude Tibbal, ont à cœur de démocratiser l’amour de la petite balle jaune, en particulier chez les jeunes. Sur 80 licenciés, plus de la moitié sont des enfants et adolescents. Pour autant, la démarche est moins quantitative que qualitative. « Toute l’école de tennis est suivie par un entraîneur diplômé d’Etat, en l’occurrence Hélène Carrara avec qui on collabore depuis longtemps. C’est très important pour nous que les jeunes soient bien encadrés », souligne Jean-Claude Tibbal. Dans le détail, la quarantaine de petits apprentis-Federer sont répartis en une dizaine de groupes de niveau et d’âge homogènes pour que les séances leur soit le plus profitable possible.

« La grande nouveauté, c’est que l’on accepte désormais les enfants dès quatre ans, c’est-à-dire ceux nés à partir de 2017 pour cette saison. On leur propose des activités spécifiques, pour développer leur motricité et le goût du jeu. Il nous reste d’ailleurs un peu de place sur cette tranche d’âge ainsi que les générations 2016 et 2015 », indique le président.

Pour accompagner cette dynamique en faveur de la jeunesse, le TCP ne ménage pas ses efforts avec l’organisation de six tournois TMC Dunlop pour les catégories U11 (moins de 11 ans) à U18 ainsi qu’un tournoi Galaxie (U6-U7).


« Dimension conviviale et familiale »

Cette volonté politique a incité de nombreux parents à prendre eux-aussi les raquettes. La section féminine a ainsi connu un essor considérable. Elle représente à ce jour près de 30% des licenciés. Pour les compétitions collectives à venir, elles engageront même deux équipes, au même titre que les séniors messieurs.

« L’ADN de notre structure, c’est de préserver l’harmonie entre la pratique loisir et la compétition. Nous tenons énormément à la dimension familiale et conviviale qui nous caractérise », assure Jean-Claude Tibbal.

La crise sanitaire et son lot de restrictions pour les clubs sportifs n’a pas eu raison de l’engouement pour le tennis sur le plateau de Lacassagne.

C’est donc sous les meilleurs auspices que se prépare l’assemblée générale du 23 octobre prochain, d’autant plus que les finances de l’association restent parfaitement saines sans le moindre déficit à l’horizon. Grâce au soutien financier renouvelé de la mairie et du Conseil départemental (800€ de subventions chacun), l’association conserve sa belle dynamique. Et c’est tout le village qui peut s’en féliciter...


Pour suivre l’actualité du club, rendez-vous sur la page Facebook : Tennis Club Pujolais. Pour la pratique du tennis, le pass sanitaire demeure à ce jour obligatoire pour les personnes âgées de plus de 12 ans.

105 vues0 commentaire