Six mois plus tard, Guillaume Lepers tire un premier bilan

Le nouveau maire de Villeneuve et président de l’Agglo a tenu le 1er février un point presse pour revenir sur ses six premiers mois aux manettes et aborder les projets à venir.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


1// Le contexte Covid

« C’est compliqué pour un maire fraîchement élu mais en même temps très formateur. Il a fallu se plonger dans les dossiers tout de suite et trouver des solutions dans l’urgence. Je pense qu’on a d’ailleurs plutôt bien tenu la barre. Je ne suis pas sûr que les gens se rendent vraiment compte du temps investi dans ce dossier Covid. Au final, je suis très heureux de pouvoir compter sur les équipes avec de l’entraide entre services. On a appris, avec cette situation, à être plus réactifs et solidaires. Je dois cependant avouer qu’à titre personnel, c’est un peu dur. D’ordinaire, je suis plutôt versé dans les embrassades et la proximité. Là, c’est impossible. Mais cela me fait encore plus mal pour tout ce qu’on ne peut pas faire. Je pense notamment au volet animations. Si on a montré un bref aperçu de notre ambition avec les festivités de Noël, on a dû renoncer à beaucoup de choses. Et je crains que cela ne dure jusqu’en juin. On se tient prêt, on n’annule rien, mais on reste réalistes. Je pense également aux mondes du sport et de la culture qui ne peuvent rien organiser… »


2// La sécurité

« S’il y a quelque chose sur lequel on n’a pas pris de retard, c’est bien la sécurité. On a avancé tout de suite sur le sujet en recréant notamment des liens forts entre la police municipale et la police nationale. Des réunions se tiennent tous les 15 jours et on se parle régulièrement. On a aussi testé les brigades de nuit dès cet été avec un impact très positif. Au 15 avril, nous allons recommencer. Je tiens à ce qu’elles soit opérationnelles l’été ET l’hiver. En parallèle, on va recruter un nouveau directeur de la police municipale. »


3// La propreté

« On a revu pas mal de choses sur cet aspect. On a d’abord fait évoluer la collecte. On doit d’abord balayer devant notre porte et adapter notre offre de service pour mieux sensibiliser ensuite. En avril nous lancerons une brigade environnementale composée de trois membres assermentés (ndlr, à effectifs constants). Elle aura un rôle opérationnel pour recenser les points chauds, faire de la pédagogie, expliquer les bonnes pratiques et aller, dans un second temps, jusqu’à la sanction pour les récalcitrants. Il ne sera néanmoins pas uniquement question de déchets ou de déjections canines sur le trottoir. L’intitulé de la brigade précise bien la notion d’environnement. C’est tout ce qui a trait à l’image de notre ville. On cherche par ailleurs un nouveau site pour la déchèterie de Villeneuve qui manque de capacité. L’objectif serait de lui adosser un centre de valorisation et une recyclerie comme ça se fait aujourd’hui. Ce projet pourrait être retenu dans le plan de relance. »


4// Coeur de Ville

« Le programme Action cœur de ville a été relancé avec des conventions pour mener quelques travaux rapidement. Je pense notamment à la venelle de Paris qui permettra d’accéder à plus de logements dans la bastide. Je pense également à des aménagements sur le parvis Sainte-Catherine et à de la végétalisation pour la place Lafayette. »


5// L'Organisation interne

« Nous avons eu le retour fin janvier de notre audit organisationnel et des choses vont devoir évoluer. On a de gros chantiers RH devant nous et notamment la mise en place du régime indemnitaire RIFSEEP pour les fonctionnaires. Cela doit nous permettre de mieux déterminer qui fait quoi, à quel niveau d’avancement et quelle rémunération, le tout en assurant une meilleure équité. D’un point de vue global, nous avons à la mairie de Villeneuve une masse salariale très importante. On ne peut donc pas se permettre de recruter à l’exception de policiers municipaux, ce que j’assume. Pour rendre un meilleur service, nous voulons plus de gens sur le terrain et moins de management intermédiaire. Cela nécessite des adaptations. »


6// Présence numérique

« D’ici trois semaines-un mois, nous mettrons en ligne notre nouveau site internet entièrement développé en interne. Il reprendra notre nouvelle charte graphique et sera plus moderne, plus lisible, plus simple. Encore une fois, il s’agit de faire du marketing territorial. Quant à l’appli mobile, elle est en cours de développement et devrait aussi être déployée rapidement. L’idée avec cet outil est de créer plus de liens entre les citoyens et leur ville. Il sera question de commerce, de culture, de sport, on pourra payer son stationnement, effectuer des signalements, connaître les horaires des bus ou les menus de l’école ou encore répondre à des sondages… »


7// Circulation et stationnement

« Nous allons démarrer incessamment sous peu l’enquête stationnement et circulation. Avant de démarrer le moindre chantier, je veux disposer d’une projection appuyée par les avis de tous : commerçants, employés, usagers... On repart d’une feuille blanche et je ne donnerai pas mon avis personnel sur ces questions. L’objectif sera de faciliter l’entrée en ville, ce n’est pas le cas actuellement. La rue de la Fraternité doit-elle être à sens unique ? Les rues des Cieutats ou des Girondins doivent-elles changer de sens ? La concertation permettra de répondre à tout ça. Il faut que cela puisse se faire au plus vite car nous avons le plan pluriannuel d’investissement à programmer. On aura besoin des conclusions de cette enquête. »


8// La jeunesse

« J’en ai peu parlé dans ma campagne et dans mon programme mais c’est quelque chose qui me tient très à cœur. Et même si je suis peu versé dans la critique de mes prédécesseurs, je peux affirmer que l’on n’avance pas assez vite depuis une vingtaine d’années dans ce domaine. A l’image du développement durable que l’on intègre désormais à chaque projet sans se poser de question, il faudra faire de même pour notre jeunesse. Identifier des lieux pour les jeunes, trouver des moyens de les faire participer, faire en sorte qu’ils aient une bonne image de Villeneuve afin qu’ils y reviennent après leurs études. »


9// L'opposition

« Dès ma prise de fonctions, j’ai voulu faire différemment par rapport à ce que j’avais vécu au Département. J’ai ouvert les commissions afin que les membres de l’opposition puissent participer. J’ai donné de l’écoute. Mais cela prend souvent, à mon grand regret, une tournure très politique avec des postures sans rentrer dans le fond des projets. Je pensais qu’ils participeraient un peu plus. Mais on est qu’au début du mandat. Les choses vont peut-être changer. »


10// Les rythmes scolaires

« La consultation a bien avancé puisque nous avons recueilli tous les votes des parents, des conseils d’écoles et des personnels impliqués. Si le changement l’emporte, il se fera. Là encore, je ne donnerai pas mon avis personnel. Et de toute façon, c’est l’inspecteur d’Académie qui tranchera même si je doute qu’il s’oppose au choix. La décision qui sera prise entrera en application dès la prochaine rentrée avec les effets induits sur le centre de loisirs, etc. Cela devrait être entériné lors des conseils d’école début mars.


11// Les élections départementales

« Ma décision n’est pas encore arrêtée sur une éventuelle candidature mais quoi qu’il en soit, je ne briguerai pas la présidence du Conseil départemental. Je me suis engagé auprès des Villeneuvois et la tête de notre groupe l’Avenir Ensemble revient naturellement à Pierre Chollet. Que je sois candidat ou non sur mon canton, il faudra toutefois veiller à ce que la parole et les oreilles du maire de Villeneuve soient présentes à Saint-Jacques pour que les intérêts de notre territoire soient bien défendus. Nous avons la force d’un groupe capable de présenter des candidats partout, avec un chef à la tête de cette équipe. Et je rappellerais que lors des précédentes départementales, nous avons perdu de peu, le Front national nous ayant pénalisé dans les triangulaires. D’un point de vue personnel, j’aimerais que ces élections aient lieu le plus tôt possible car il y a beaucoup de choses à faire au Département. Mais si la situation sanitaire ne s’améliore pas et que la vaccination n’accélère pas, il faudra se résoudre à repousser le scrutin. »


898 vues0 commentaire