shooter : Des mélanges prêts à être consommés

Proposer des mélanges pour shooters prêts à être servis, c’est le concept développé par Jordan Torres, qui espère investir bars et discothèques dès leur réouverture.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Avec ses mélanges prêts à être servis en shot, Jordan Torres compte bien faire gagner du temps aux gérants de bars et discothèques.


Il y a cinq ans, Jordan Torres installait sa Barque agenaise, au bord du pont canal. Un endroit bien connu des Agenais qui apprécient y passer du temps aux beaux jours, accompagné d’un smoothie frais ou d’une gaufre. Le gérant, qui fourmille de projets, travaille sur un tout nouveau concept depuis quelques années déjà... celui d’une gamme de boissons alcoolisées à base de vodka, prêtes à consommer en « shot » dans les établissements de nuit. « Je travaille depuis longtemps avec le milieu. Que ce soit dans les bars ou les discothèques, il y a un long temps de préparation des mélanges pour shooter avant chaque service », remarque Jordan. Fort de ce constat, il a commencé à penser une gamme de mélanges prêts à être servis, sans aucun ajout de diluant, à destination des professionnels. « Lorsque je me suis renseigné pour déposer la marque Shooter, j’ai été surpris de voir que ce nom n’était pas déjà utilisé. Ça n’a fait que me conforter dans l’idée qu’il y avait quelque chose à faire », appuie-t-il. Ce dernier a longtemps travaillé sur la mise au point de la première recette, après avoir essayé de multiples parfums. Sans révéler la recette secrète, on sait déjà que le premier goût s’annonce sucré et acidulé. Et le tout sera 100% français, de la vodka aux arômes, en passant par le packaging, véritable volonté du fondateur. « J’ai réalisé des pré-séries avec l’Agrotec, afin d’avoir des échantillons pour faire découvrir le concept au niveau local. J’ai réalisé un peu de vente en direct et proposé aux gérants d’établissements de nuit de tester le produit, afin d’avoir des premiers retours. »


Prêt à investir les grandes villes

Et s’il y a un point sur lequel l’entrepreneur agenais tient à insister, c’est sur l’appui dont il a pu bénéficier pour lancer sa phase de test. « Les premiers contacts que j’ai eu avec des acteurs locaux ont été très bons. Nous bénéficions d’un territoire économiquement très riche, avec des entreprises de choix, ce qui est très encourageant quand on a envie de se lancer dans un nouveau projet. » Il travaille notamment avec l’entreprise CMAS, basée à Brax, qui conçoit et fabrique des étuyeuses adaptées à tous les besoins, véritable référence mondiale. Les premières bouteilles seront bientôt prêtes à investir les bars et boîtes de nuit, quand sonnera la réouverture... Jordan vise un développement local en premier lieu, et souhaite toucher les grandes métropoles régionales qui bénéficient d’un dynamisme important dans ce secteur d’activité. Très prévoyant, le créateur de Shooter est en train de lancer sa ligne de production, afin de répondre aux besoins dès que la commercialisation sera lancée. Tout dépendra de la réouverture des établissements de nuit.


*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération



829 vues0 commentaire