Sainte-Catherine s’ouvre aux BTS avec l’informatique et l’immobilier

L’institution villeneuvoise Sainte-Catherine fait sont entrée dans le monde de l’enseignement supérieur avec l’ouverture en septembre prochain de deux BTS, répondant aux besoins du territoire.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Dans la continuité de la section STI2D, Sainte-Catherine va proposer un BTS dans le domaine de l’informatique et du numérique baptisé SIO.


De la maternelle jusqu’à la terminale, l’institution Sainte-Catherine accompagne les jeunes Villeneuvois tout au long de leur scolarité. Dès la rentrée prochaine, l’offre d’enseignement ira encore plus loin avec la création d’une unité de formation par apprentissage comprenant deux BTS. « Notre volonté n’est pas d’ouvrir pour ouvrir mais bien de répondre à un double besoin : celui des jeunes et celui des entreprises du territoires. Rien de tout cela n’aurait pu se faire sans une véritable démarche partenariale », explique David Quinci, le directeur adjoint de l’établissement. Les deux filières à voir le jour concernent les secteurs de l’informatique et de l’immobilier.

Pour le premier, il s’agit d’un BTS baptisé SIO, pour services informatiques aux organisations. Récemment réformé, il offre de nombreux débouchés. Les deux grandes options SISR et SLAM, toutes deux proposées à Sainte-Catherine, permettent de se spécialiser dans les infrastructures et réseaux comme dans le développement et la programmation d’applications. L’informatique étant passé d’un simple outil à un poste prioritaire pour de très nombreuses entreprises, ces métiers sont de plus en plus recherchés. Pour Sainte-Catherine, cela s’inscrit dans une certaine continuité puisque l’établissement propose à l’échelon du lycée des spécialités dans le domaine du numérique avec NSI et SNT dès la seconde puis un bac STI2D.

Le commerce immobilier a lui aussi le vent en poupe après avoir traversé une période de crise. Le BTS dispensé ici élargit le spectre sur les différents aspects de la profession, de la transaction à la gestion locative en passant par la comptabilité...


Les nombreux avantages

de l’alternance

« Notre philosophie sur ces deux nouveaux cursus est identique. Nous voulons offrir un maximum de débouchés. Les enseignements sont assez généraux au démarrage avant de se spécialiser au fur et à mesure que les élèves avancent. Une fois diplômés, ils peuvent travailler ou faire le choix de poursuivre encore leurs études vers un bachelor ou un master », souligne David Quinci. Le choix de l’alternance (selon le modèle 2 jours école / 3 jours en entreprise) s’est fait très naturellement. Avec une formation gratuite et même une rémunération, les avantages pour l’étudiant sont certains. Et ce d’autant plus que le coût de la vie à Villeneuve-sur-Lot est bien moindre qu’à Bordeaux ou à Toulouse. « Cela nous rapproche également des acteurs économiques, qui seront aussi les futurs employeurs, poursuit le directeur adjoint. Ils sont parties prenantes dans le recrutement via un job-dating et même dans les enseignements puisque nous allons faire appel à des intervenants professionnels. Encore une fois, notre souhait est d’être le plus en adéquation avec la réalité du terrain. » Afin d’assurer le meilleur suivi possible, les deux BTS n’accueilleront chacun qu’une petite douzaine de jeunes. A défaut d’un référencement sur Parcoursup, pour cette année du moins, les postulants devront se manifester auprès de l’établissement au début du printemps lorsque les candidatures seront ouvertes.

Après la création ces dernières années de sections sportives aviron et rugby à XIII, l’institution Sainte-Catherine montre avec cette initiative tout son dynamisme et son ouverture sur la cité.


24 vues0 commentaire