Rotomod met un pied à l’Elysée avec son Hiro

Le spécialiste du rotomoulage depuis près de 50 ans, présentera sa nouvelle innovation, le kayak Hiro, au prochain salon du Fabriqué en France. Il se déroulera à l’Elysée les 3-4 juillet prochains.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Vincent Mas, PDG de Rotomod depuis 2016, présente le tout nouveau kayak de pêche ‘Hiro’, véritable vitrine technologique pour l’entreprise.


11M€ de CA prévu en 2021


"C’est une reconnaissance inespérée, une grande fierté pour nous », lance Vincent Mas, PDG de Rotomod, dans un sourire. Et c’en est aussi une pour le Lot-et-Garonne, où le spécialiste du rotomoulage est installé depuis ses débuts, en 1973. Il a tout récemment reçu une invitation de taille de la part de l’Elysée, pour participer à la deuxième édition du salon du Fabriqué en France, qui se déroulera début juillet. Le résultat d’une fine sélection parmi plus de 2 300 candidatures. Un joli cadeau d’anniversaire en avance, puisque l’entreprise va fêter ses 50 ans en 2023. Sur son site de plus de 2 hectares, on y fabrique une large gamme de produits à base de polyéthylène, qui constitue la matière plastique la plus commune. « Sous forme de poudre, il est transformé par cuisson grâce à un procédé de moulage par rotation, appelé rotomoulage », explique Vincent Mas. Ce dernier, arrivé au sein de la société en tant qu’étudiant en 1988, s’est vu confier la direction commerciale cinq ans plus tard, avant de prendre la présidence en 2016 suite au départ de son prédécesseur, Jean-Pierre Veyssière. Au fil des années, la société a su s’adapter au marché pour continuer d’exister. Canoës, kayaks et SUP (stand-up paddle), petit-à-petit, les modèles se multiplient. « Les années 2008-2009 ont été très fortes en terme d’activité. Puis il y a eu un tassement », se souvient l’actuel gérant. Rotomod entame donc une diversification de son catalogue de produits, faisant l’acquisition en 2012 de l’enseigne DAG en Ardèche, un fabricant de kayaks. Aujourd’hui, 75 salariés et une trentaine d’intérimaires font tourner l’affaire au quotidien.


900 tonnes de polyéthylène transformées chaque année

Plus de 20 000 bateaux

prévus cette année

De la conception à la fabrication, une cinquantaine de modèles sont produits de A à Z entre les sites du Lot-et-Garonne et d’Ardèche. Actuellement, le kayak représente 85% de l’activité. « Nous fournissons les professionnels, avec beaucoup de spécialistes indépendants mais aussi des grands groupes comme Décathlon ou Go sport, en plus des clubs et bases de locations. » Au-delà du territoire national, le spécialiste est présent dans pas moins de 80 pays. « Jusqu’en 2019, nous avions une très forte concurrence des pays émergents, notamment la Chine, qui produisait des bateaux à bas coûts. Nous avons donc perdu des parts de marché sur le grand export. Puis c’est le marché européen qui en a pâti. Avec la crise sanitaire, une prise de conscience a émergé avec une volonté de consommer européen ou français. Les transports chinois ont aussi triplé ce qui a favorisé notre regain d’activité », assure Vincent Mas. Une relance que l’on peut aussi associer à un intérêt grandissant du grand public pour les sports de plein air. « Les loueurs font face à une demande en nette hausse, et ont dû augmenter leur parc de location ce qui nous a impacté de manière positive. » Jusqu’à présent, la production oscillait entre 15 000 et 20 000 embarcations. Cette année, le PDG prévoit de dépasser les 20 000, pour un chiffre d’affaires frôlant les 11 millions d’euros.


20 000 embarcations produites cette année

Le Hiro, pur produit d’innovation

Il y a un peu plus d’un an, Rotomod a dévoilé un tout nouveau modèle de kayak. Son nom : le Hiro. S’il peut être utilisé en balade, le premier kayak à propulsion conçu et fabriqué en France est surtout destiné aux pêcheurs, grâce à un siège monté sur rail pour s’adapter à toutes les tailles, des porte-canne, et un système innovant de pédalier leur permettant d’évoluer en marche avant et arrière les mains libres. « C’est un produit qui demande un gros travail de montage, mais il représente parfaitement notre vitrine technologique. Nous sommes dans la phase de lancement pour l’instant, et les retours sont positifs », se réjouit Vincent Mas. Stable, rapide et silencieux, il présente tous les avantages pour cette activité, dont le nombre de pratiquants est en croissance ces derniers temps... 2 ans de conception au sein du département Recherche & Développement de la boîte auront été nécessaires pour que le Hiro soit lancé. C’est ce modèle que présentera la marque au salon du Fabriqué en France, qui va apporter une visibilité majeure à l’entreprise lot-et-garonnaise.


Renseignements //

Rotomod, ZI Jean Jalèze à Bon-Encontre.

05 53 98 53 98 ou info@rotomod.com

393 vues0 commentaire