La mise en garde d’Olivier Sverzut

L’Union sportive Vallée du Lot reçoit Bazas ce dimanche au stade Henri-Cavallier de Fumel. Une victoire est impérative pour envisager une qualification. Pour cela, le coach Olivier Sverzut espère voir des améliorations dans l’état d’esprit.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


Fédérale 3 – J18 // Vallée du Lot – Bazas

Avec deux victoires consécutives dont une à l’extérieur, l’US Vallée du Lot se replace dans la course à la qualification. Les Blanc et Noir pointent à la 7ème place, à égalité de points avec Grenade (6ème) et à trois petites unités de Gimont. L’affaire est loin d’être conclue mais la candidature de l’entente Fumel-Tournon prend du poids. Vu de l’extérieur, la dynamique semble bonne. Mais ce n’est pas l’avis du coach Olivier Sverzut. « Le fond de jeu ne me convient pas, on ne respecte pas les consignes, on manque d’engagement face à des équipes qui ont le couteau entre les dents », déplore-t-il. Selon lui, la cause principale de ce contenu en demi-teinte est un déficit de maturité. « Il faut que les joueurs prennent leurs responsabilités, ce sont eux qui sont sur le terrain ! » Lors du dernier déplacement à Lalinde, l’entraîneur s’était fendu d’une causerie au vitriol à la pause pour relancer son équipe. Un discours qui avait notamment permis de mieux aborder le second acte pour l’emporter (9-15). Mais pas de quoi pavoiser.

Olivier Sverzut ne ménage pas ses troupes, et pour cause. Il ne veut surtout pas que l’USVL termine la saison avec des regrets... L’objectif principal de cet exercice n’est pas encore atteint. « On a des joueurs de qualité, ce serait dommage de passer à côté de ces phases finales... »


La victoire sinon rien


Le mot d’ordre pour les semaines à venir est on-ne-peut-plus clair : remobilisation. Vallée du Lot s’apprête à affronter coup sur coup Bazas et Sainte-Foy-la-Grande. Deux adversaires placés aux 9ème et 10ème place au classement, avant de recevoir l’intraitable leader Beaumont-de-Lomagne. Le club présidé par le quatuor Mirabel-Martin-Lacam-Marsand a ainsi devant lui une belle fenêtre de tir pour entretenir la flamme. A condition bien sûr de ne pas passer à côté ce dimanche du côté d’Henri-Cavallier. « Bazas possède un fond de jeu assez similaire au nôtre, avec notamment un paquet d’avants assez conquérants. Ce genre de scénario n’est jamais simple à appréhender car il est difficile d’exploiter des failles », analyse Olivier Sverzut.

A l’aller, au début du mois de décembre, les Fumélo-Tournonnais s’étaient imposés de justesse sur la pelouse girondine. « A l’époque, on était beaucoup plus impliqués », tempère Olivier Sverzut. Autre motif de prudence, la bonne passe des visiteurs du week-end. Les Bazadais restent sur deux victoires et un nul contre trois équipes du haut de tableau (Gimont, Grenade et Bon-Encontre). Il n’y aura donc pas de place pour le relâchement. « On a devant nous des oppositions abordables mais qui ressemblent fortement à des matchs-pièges. Le combat sera âpre. Et vu la densité de la poule, il ne faudra pas se manquer pour continuer à espérer. » Les joueurs sont prévenus. C’est la victoire ou rien !


Le programme du week-end //

Fédérale 2 – J18 //

Dimanche 15 mars :

Layrac - Cahors


Fédérale 3 – J18 //

Samedi 14 mars :

Casteljaloux -

L’Isle en Dodon


Dimanche 15 mars :

Bon-Encontre - Condom

Vallée du Lot - Bazas

Monflanquin - Lalinde

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube