Nérac : Un petit primeur s’installesur le cours Romas

Fruits et légumes, épicerie fine, cave à vin, fromages affinés par un Meilleur ouvrier de France... Autant de produits proposés par Le petit primeur, tout nouveau commerce de bouche du centre de Nérac.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

C’est une équipe dynamique que l’on retrouve dans ce nouveau commerce de proximité en plein centre-ville, avec notamment Mélissa et Alexis et Nicolas, l’un des deux associés.


C’est tout ce qu’il manquait au centre-ville de Nérac pour compléter l’offre déjà disponible. Un nouveau commerce de bouche s’est installé sur le cours Romas, à l’emplacement de l’ancien Petit Casino. Son nom : « le petit primeur ». A l’origine, Nicolas Linard et Yann Davezac, deux amis originaires du Gers qui ont décidé de s’associer autour de cette affaire. « Nous sommes tous les deux commerçants, chacun de notre côté. Puis l’envie de monter quelque chose de nouveau a fait son bout de chemin. Ici, à Nérac, il manquait véritablement une épicerie de proximité, c’est désormais réglé ! », lance Nicolas. Le nom de l’enseigne parle d’elle-même. A l’intérieur, on retrouve une grande variété de fruits et légumes, mais aussi une multitude d’autres produits avec un rayon épicerie fine, un coin cave à vin, une gamme de vrac en bio et conventionnel, en plus d’un rayon fromage travaillé avec un grand nom du milieu : Dominique Bouchait. Cet artisan-fromager, originaire des Hautes-Pyrénées et Meilleur ouvrier de France, sélectionne les fromages et les affine avant qu’ils ne soient vendus aux Néracais. Pour la petite anecdote, l’Elysée lui commande régulièrement des produits... « Nous l’avons contacté et il a tout de suite accepté de collaborer avec nous », raconte l’associé.


Une gamme de produits

sous leur propre marque

Dans le local de 125m2, beaucoup de produits du coin sont à l’honneur, du Lot-et-Garonne mais aussi des départements limitrophes. Quelques noms bien connus ont pris place sur les étals en bois fabriqués maison, comme la Ferme Roques, spécialiste du pruneau, les thés et chocolats de la maison Taillefer, ou encore le miel de la famille Colombano basée à Xaintrailles. « Nous avons pas moins de 1 500 références, de quoi couvrir un maximum de besoins pour les habitants, mis à part le côté viande, pour ne pas empiéter sur les plates-bandes des bouchers du centre », souligne Nicolas. Le petit primeur possède également sa propre marque. « Yann possède la double casquette commerçant-maraicher. Nous avons donc voulu proposer des soupes, sauces et autres confitures, avec une partie de sa production », ajoute le co-gérant. S’ils ont pensé les recettes, la fabrication est réalisée par les délices de Saint-Cirice, une entreprise basée sur le site de l’Agropole. Depuis l’ouverture, l’engouement des habitants se fait sentir, preuve qu’un commerce comme celui-ci manquait en plein cœur de ville. Les deux associés sont déjà bien installés dans le paysage néracais, bénéficiant d’un bel accueil des clients. Tous deux peuvent compter sur leurs trois employés pour faire tourner la boutique, Sandrine, Mélissa et Alexis. Ils espèrent aussi, lorsqu’une nouvelle occasion se présentera, développer la marque dans d’autres contrées...


Renseignements //

Le petit primeur,

13 cours Romas à Nérac, ouvert du mardi au samedi de 8h à 12h30

puis de 15h à 19h30, et le dimanche

de 9h à 13h. 05 53 65 65 92


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout