Maison Taillefer : Du savoir-faireet de la gourmandise

Il y a 20 ans, Patrice Gonzalez reprenait le torréfacteur Taillefer. Associé à sa marque Le temps des cerises, il a su développer son entreprise en fonction des attentes et propose désormais thés, chocolats et confiseries.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Au fil des années, Patrice Gonzalez a su mettre de nouveaux produits à l’honneur pour faire perdurer son entreprise


La maison Taillefer, c’est une histoire qui dure depuis 1945. Très connue des locaux, elle a séduit un large public d’amateurs de café... L’entreprise a longtemps investi la place du Pin, enveloppant le centre-ville d’une bonne odeur de grains torréfiés. A sa tête, Patrice Gonzalez, qui a repris l’affaire il y a plus de 20 ans maintenant. Ce dernier connaît bien le milieu, puisqu’il a fondé la marque de café aromatisé Le temps des cerises en 1996, dont le nom fait référence au fruit du caféier, qui devient rouge à maturité et ressemble à une cerise. « Ça a été un heureux concours de circonstances. L’ancien patron de la maison, Maurice Delhomme, avait presque 80 ans et voulait passer la main. Je ne pouvais pas me résoudre à voir cette institution locale s’arrêter. Taillefer a longtemps été le seul torréfacteur du centre, et bénéficie d’une belle réputation. J’ai donc racheté l’entreprise pour continuer à faire perdurer ce savoir-faire », raconte Patrice. L’occasion pour lui de compléter son offre en proposant du café classique en plus des aromatisés. Les deux entités se sont donc rassemblées sur un même site de production, au départ dans la ZAC Agen-Sud. Mais rapidement, Patrice Gonzalez développe de nouvelles gammes et les murs deviennent trop étroits pour concrétiser ses idées. « J’ai décidé de faire construire un nouvel espace de 4 000 m2 sur le site de l’Agropole que nous avons intégré en 2005. » Depuis, de nouveaux travaux ont été réalisés pour s’adapter à une production qui grandit. En plus du café, il propose des recettes de graines apéritives salées et grillées artisanalement dans ses ateliers. « A l’époque, Taillefer travaillait avec un artisan de Bon-Encontre pour lui fournir les graines, mais ce dernier parti à la retraite, je trouvais là encore dommage que ce savoir-faire disparaisse, j’ai donc décidé de reprendre cette production », explique-t-il.


Coller à l’air

du temps

Depuis plus de 10 ans, le gérant a lancé une chocolaterie avec la Maison Apollinaire, pour renforcer l’esprit de gourmandise recherché. Sa spécialité : les tablettes de bouchées au chocolat fourrées de toutes sortes : coeurs fruit de la passion, praliné fondant ou encore framboise, idéal pour accompagner une boisson chaude. Au total, pas moins de cinq millions de tablettes sont produites chaque année. « Avec notamment ce produit qui a rencontré un franc succès auprès du public, le chocolat est devenu notre première activité », assure Patrice. Mais pas question de s’arrêter là, le gérant se lance aussi dans les confiseries. Il décide de racheter la plus grosse fabrique de pralines à Lyon, Llopis, qui représente 85% du marché français, et de développer une gamme de guimauves garanties moelleuses et fondantes. « Nous avons planché pendant plus d’un an avec les équipes sur une recette qui est désormais bien aboutie. Grâce à ça, nous avons pu investir le marché japonais avec des clients rencontrés sur des salons. Ils ont adoré le produit. » Si Patrice Gonzalez a su faire perdurer la maison Taillefer, en plus de sa marque Le temps des cerises, c’est qu’il sait s’adapter aux tendances du marché. « Au fil des années, nous essayons de faire des choses nouvelles, pour coller à l’air du temps. Par exemple, depuis 2 ans, nous avons mis le thé à l’honneur », confie Patrice. Un produit qui bénéficie d’une belle force de développement, et qu’il commercialise sous sa marque ou celles de distributeurs. « D’ici 2022, nous espérons multiplier par deux notre activité sur le thé. » Et ce qui fait l’identité de l’entreprise, au-delà de son ancrage local, c’est cette volonté de faire perdurer un savoir-faire manuel tout en assurant un bon rapport qualité/prix. « C’est notre engagement sur le marché », assure-t-il. A noter, des nouveautés côté chocolats prochainement dévoilées, et le lancement d’une nouvelle gamme de graines non salées ‘Ptite pause’.


Renseignements //

Maison Taillefer/Le temps des cerises,

chemin du Saylat à l’Agropole. Boutique ouverte du lundi au

vendredi de 9h30 à 18h et le samedi

de 9h30 à 17h.

www.maisontaillefer.fr / www.letempsdescerises.fr



109 vues0 commentaire