Les « ressourceries » pour donner une seconde vie à nos objets

Dans un objectif de réduction des déchets, l’Agglomération d’Agen a développé un partenariat avec l’AFDAS et ses ‘ressourceries’, pour récolter des objets encore fonctionnels dans les déchèteries et leur offrir une seconde vie.

De notre journaliste : Charlotte Charlier


Depuis le mois de novembre, l’Agglomération d’Agen a mis en place des points de collecte dans ses huit déchèteries, appelés ‘ressourceries’. L’objectif : récupérer tout type d’objets encore en état de fonctionnement dont les particuliers souhaitent se débarrasser. Ils pourront ainsi avoir une seconde vie chez quelqu’un d’autre ! L’opération est rendue possible grâce à un partenariat avec l’AFDAS, seule structure du Lot-et-Garonne adhérente au Réseau des ressourceries, qui s’occupe de valoriser et revendre à bas prix le matériel déposé dans ses locaux. Appareils électroniques, bibelots, meubles ou encore décoration, tout y passe. A travers cette initiative, l’Agglo s’inscrit dans l’objectif de limiter la production de déchets, conformément au plan ministériel et régional. Une solution pertinente pour valoriser des objets qui auraient sans doute été destinés à être détruits... « Depuis le lancement de l’opération, 18 tonnes de matériels et équipements ont été détournées et réemployées. Agir positivement sur l’environnement en réduisant les déchets, tout en faisant baisser sensiblement les coûts de traitement est primordial », assure Patrick Buisson, en charge de la transition écologique, collecte, valorisation des déchets et économie circulaire à l’Agglomération d’Agen.


Réfléchir à un mieux consommer

En plus de la dimension environnementale, l’installation de ces points de collecte a permis de créer de l’emploi local. Sur chacune des déchèteries, un agent de l’AFDAS est présent pour assurer la réception des objets. Et pour aller plus loin, l’Agglomération s’associe à d’autres acteurs du territoire. Des collectes en pied d’immeuble des résidences d’Agen Habitat sont mises en place depuis peu, tout comme le ramassage d’encombrants au domicile des particuliers sur rendez-vous (les mardis ou jeudis) avec Emmaüs. « Tout cela a pour but de faciliter les besoins des usagers et les amener à réfléchir à un mieux consommer, pour les pousser à réduire leur impact sur l’environnement. D’ici 2030, on doit réduire de 30% les déchets gérés par les collectivités, ce qui représente 9 000 tonnes de moins pour notre département. Nous devons développer des alternatives pour les gérer autrement, c’est tout l’objectif de cette opération », assure Patrick Buisson.


Depuis le 1er novembre, 18 tonnes d’équipements récupérés dans les ressourceries soit :

300 meubles

290 appareils électroniques

12 tonnes d’objets divers


Renseignements //

Pour plus d’informations sur les ressourceries et la collecte d’encombrants à domicile, un numéro vert a été mis en place par l’Agglomération :

0 800 77 00 47



45 vues0 commentaire