Les Petits Curieux débarquent dans les classes

Un an et demi après le lancement du livre, la créatrice Lucile Alet multiplie les interventions en classe et les animations ludiques pour intéresser les enfants à leur département.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Lucile Alet, créatrice des Petits Curieux, intervient régulièrement en classe, comme ici avec des CE2-CM1 à Sainte-Jeanne-de-France pour faire découvrir le département aux enfants de manière ludique.


"Pouvez-vous me dire où se trouve le Lot-et-Garonne sur la carte ? » Même chose avec Agen ou encore Villeneuve. Simples en apparence, ces questions ne sont pas si évidentes pour les élèves de CE2-CM1 de l’école Sainte-Jeanne-de-France. Et pour cause : les programmes scolaires n’ont pas vocation à parler du local. C’est pourquoi Lucile Alet, passée par le webmarketing et l’enseignement avant de se mettre à son compte, a décidé de réaliser un ouvrage destiné à faire découvrir notre département et ses richesses aux enfants. Baptisé « Les Petits curieux » et illustré par la graphiste Bénédicte Lamandé, ce livre fait maintenant l’objet d’interventions dans les classes, avec le soutien de Micro-Folie, le musée numérique porté par La Villette et le ministère de la Culture.

La commune de Sainte-Livrade et la direction diocésaine de l’enseignement catholique (DDEC 47) sont les premières à en faire bénéficier leurs établissements. Pendant près de deux heures, Lucile captive son jeune auditoire avec un contenu aussi bien ludique que pédagogique adapté à chaque tranche d’âge, du CP jusqu’à la 5ème. « Je ne viens pas en tant que prof mais simplement comme intervenante pour sensibiliser. Il n’y a pas d’interros ou de devoirs. Mon seul objectif de susciter un peu de plaisir et de curiosité autour de notre patrimoine en rebondissant sur des connaissances déjà acquises », explique l’intéressée. Les thématiques abordées sont nombreuses : histoire, monuments emblématiques, personnages illustres, environnement, agriculture...

Les petits quiz font mouche, tout comme l’utilisation d’objets « cachés » à l’instar d’une croix occitane ou d’une claie à pruneaux.


Animations aussi

en extérieur

Pour les enseignants, qui n’ont pas forcément le temps de mener cet important travail de recherche, ces interventions sont une porte d’entrée sur le bouquin, dans lequel ils pourront piocher à leur guise. « J’ai découvert Les Petits Curieux en réunion de chef d’établissement et j’ai trouvé cet outil très intéressant car il était enfin question de local, explique Elisabeth Richard, directrice de Sainte-Jeanne-de-France. L’idée est que chaque professeur puisse le distribuer à sa classe à l’occasion d’un projet et d’une visite autour de l’un des lieux présentés dans le livre. Tout cela est évidemment largement freiné par le Covid mais ce n’est que partie remise. »

Pour Lucile, l’aventure prend un tournant concret avec plus 3000 exemplaires vendus et un pied dans de nombreuses écoles.

Et la suite promet encore bien d’autres surprises. Toujours en partenariat avec Micro-Folie ainsi que le musée des Beau-arts d’Agen, la jeune femme travaille sur une animation à destination des collégiens, avec l’aval de la convention éducative du Lot-et-Garonne. Elle attend également avec impatience le déconfinement pour relancer ses « escape games » familiaux et ses visites de monuments sur fond d’enquêtes.


Renseignements //

www.les-petits-curieux.fr


49 vues0 commentaire