Les maisons France Services fleurissent dans le département

Pour que l’ensemble des citoyens puissent bénéficier d’un accès aux services publics essentiels, le gouvernement a créé le réseau France Services destiné à faciliter les démarches. Cinq sites sont déjà labellisés en Lot-et-Garonne.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Béatrice Lagarde, préfète de Lot-et-Garonne et Sophie Borderie, président du Conseil départemental, ont co-signé la convention France-Services


"Aucun Lot-et-Garonnais ne doit être un Lot-et-Garonnais de seconde zone », lance Béatrice Lagarde, préfète du département. La signature de la convention départementale France Services par la préfète et la présidente du Conseil départemental marque cette volonté de ne pas laisser à l’écart les résidents des coins plus reculés. L’objectif est de proposer un accès gratuit à un ensemble de services publics essentiels pour les habitants, tant en zones périurbaines que rurales. Ce nouveau réseau national a été lancé par le gouvernement au début de l’année 2020, pour améliorer le dispositif existant des maisons de services au public (MSAP). Ces sites proposent neuf services liés aux démarches administratives du quotidien, à la santé, la famille, la retraite ou l’emploi. Pour être labellisé France Services, il faut proposer à minima les démarches relevant des organismes suivants : ministère de l’Intérieur, de la Justice, Finances Publiques, Assurance Maladie, Assurance retraite, Allocations familiales, Pôle Emploi, mutualité sociale agricole et La Poste. En fonction des besoins exprimés par les citoyens, les services pourront être enrichis par les collectivités locales. Pour Béatrice Lagarde et Sophie Borderie, voilà un projet collectif à l’importance particulière. « C’est la consécration d’un partenariat fort entre l’Etat et le Conseil départemental pour venir en aide aux citoyens » appuie la préfète.


Une nouvelle vague

de labellisations en 2021

Les habitants pourront venir à la rencontre de représentants du service public pour les aider dans leurs démarches. Avec la signature du Conseil départemental, les aidants pourront d’ailleurs bénéficier d’une formation de premier niveau sur les missions sociales et médico-sociales du département et solliciter au besoin les services sociaux départementaux à distance. Des interventions ponctuelles pourront aussi avoir lieu. Tout au long du mois d’octobre, des agents des finances publiques assureront d’ailleurs des permanences au sein des espaces France Services. Cinq établissements sont d’ores et déjà labellisés en Lot-et-Garonne, à Duras, Laplume, Villeneuve-sur-Lot, Nérac et un service itinérant en Albret. Certains sont d’ailleurs d’anciens relais de service public. Trois nouveaux sites ont été labellisés au 30 septembre (Castelmoron-sur-Lot, Puymirol, et le bureau de poste Léon-Blum pour le quartier Montanou à Agen). Et ce n’est qu’un début. « Une nouvelle vague d’espaces labellisés arrivera début 2021. A terme, plus de vingt-cinq points France Services ouvriront sur le département », explique Véronique Schaaf, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot.

34 vues0 commentaire