Les hauts de la frégate : un lieu emblématique de l’Agenais reprend vie

C’est un endroit unique en son genre qui prépare son ouverture à cinq minutes d’Agen. L’ancien site de la discothèque la Hulotte, situé à Bon-Encontre, reprend vie avec un lieu de réception, pour événements privés et professionnels.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Thomas Bocquet et Lisa Lamongie redonnent vie au site familial situé en haut de la côte de la Frégate à Bon-Encontre, en y créant un lieu de réception.


Sur les hauteurs de Bon-Encontre, au sommet de la côte de la Frégate, on s’active... Un lieu très fréquenté des Agenais dans les années 80 et 90 est en train de reprendre vie. Le nom de la Hulotte est familier pour beaucoup ici. Et pour cause, il s’agit d’une discothèque qui en a fait danser beaucoup pendant vingt ans. A l’origine, Bernard Lamongie, qui a construit le bâtiment dans les années 70, sur son terrain à quelques mètres seulement de sa maison. « C’était ‘the place to be’ à l’époque. Il n’y avait pas de bars donc les gens arrivaient très tôt pour y passer la soirée. Avant même l’ouverture, il y avait la queue devant l’entrée », raconte Lisa, la fille du fondateur.


300m2 d’espace à l’intérieur

En 2000, l’endroit a fermé ses portes. Depuis, rien ne s’y est passé, Bernard Lamongie a entretenu le site un minimum, avec la volonté de le conserver, au cas où. « Il ne voulait pas vendre parce qu’il y était évidemment attaché. On y retrouve d’une part la maison où l’on a grandi, et d’autre part le bâtiment de la discothèque, qui est rempli de souvenirs... », explique-t-elle. Arrivé à un âge où il ne pouvait plus tout gérer, Bernard demande à sa fille si elle serait intéressée pour en faire quelque chose de nouveau, sans quoi il mettrait en vente le site. Dans le même temps, Lisa et son compagnon Thomas ont l’envie de prendre un nouveau virage dans leur carrière professionnelle. Elle, est responsable marketing chez De Sangosse, et lui, a d’abord travaillé dans le secteur du bâtiment avant de devenir commercial en maison individuelle. Longtemps restés dans leurs métiers respectifs, ils décident de tout quitter pour partir un temps voyager en bateau. « Pendant notre périple, nous réfléchissions à l’après, ce que nous avions envie de faire à notre retour. L’idée de reprendre le lieu que mon père a construit, et qui compte beaucoup pour lui, a fait son bout de chemin. »


6000m2 de parcs

Après une longue réflexion, le couple décide de se lancer dans sa réhabilitation, pour en faire un lieu de réception atypique sur l’Agenais. Et ce, pour la plus grande joie de toute la famille, de savoir que la Hulotte allait reprendre vie avec une toute nouvelle activité, qui plus est. « Nous avions la volonté de créer un lieu unique en son genre, à la fois calme et tout proche d’Agen pour en faire profiter les locaux, lors d’évènements privés mais aussi professionnels », développe Thomas Bocquet. Le nom est tout trouvé : Les Hauts de la Frégate.


L’authenticité du lieu ajouté à une pointe de modernité

C’est donc un gros chantier qui a démarré il y a un an et demi. D’abord avec le nettoyage du site, tant sur les extérieurs qu’à l’intérieur du bâtiment. Un ouvrage qui a demandé du temps. Heureusement, Lisa et Thomas ont pu compter sur leur famille pour leur prêter main forte. Cette opération grand nettoyage a permis de mettre en valeur la chapelle, élément visible et imposant dès l’entrée, qui ajoute un charme certain au site. La piscine creusée a laissé place à une grande terrasse en bois. Et au loin, une vue imprenable sur d’immenses champs verts laisse rêveur. A l’intérieur, la transformation se poursuit. L’authenticité du lieu a été conservée, avec les poutres au plafond, la piste de danse, ou encore le bar resté à sa place originelle, avec une touche de modernité ajoutée dans la décoration. Pour les nostalgiques de la Hulotte, une niche murale a été aménagée en mémoire de la discothèque, avec des verres et autres cartes à son effigie. « Quelqu’un qui a connu la Hulotte s’y retrouvera forcément », plaisante Lisa. Pour les accompagner dans ce chantier colossal, l’accroche locale était de mise. « Nous n’avons travaillé qu’avec des artisans locaux, une volonté de notre part », soutiennent-ils. Il en va de même pour les partenaires qui les entourent, à commencer par leur brasseur, Maltéo, basé à Colayrac-Saint-Cirq.


200m2 de terrasse

Au besoin, Lisa et Thomas sont en mesure de recommander traiteurs, fleuristes ou encore DJ du coin, reconnus pour la qualité de leur prestation. « Pour le mobilier, nous passerons aussi par de la location, ce qui permettra de s’adapter à chaque demande, en fonction du nombre de personnes, de la configuration souhaitée... » Ici, on recherche la convivialité et le partage, et c’est réussi. Plus qu’une salle de réception, c’est un véritable lieu de vie qui s’installe. Désormais, c’est l’attente. Il ne manque plus que les autorisations légales pour prendre les premières réservations. Des décisions évidemment liées à la situation sanitaire. « Nous avons commencé à communiquer sur les réseaux sociaux, et il y a déjà un bel engouement. Nous avons déjà eu des demandes d’informations, ce qui nous réjouit évidemment. Malgré tout, nous sommes cantonnés aux décisions gouvernementales. Nous sommes plus qu’impatients d’accueillir les premiers événements ici ! », lancent les deux gérants d’une même voix. Nul doute que les premiers curieux ont hâte de (re)découvrir ce lieu rempli d’histoire...


Renseignements //

Facebook et Instagram : @Leshautsdelafregate,

www.leshautsdelafregate.com

leshautsdelafregate@gmail.com

1,852 vues0 commentaire