Le visage du TAG commence à se dessiner

Porté par l’Agglomération d’Agen, le Technopôle Agen-Garonne commence à se remplir. Des entreprises de tous secteurs y posent leurs valises, faisant le pari d’un emplacement stratégique, à mi-chemin entre Bordeaux et Toulouse.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

La mise en service de l’échangeur autoroutier l’année prochaine va sans aucun doute être favorable au développement économique de la rive gauche... Située à deux pas, le Technopôle Agen Garonne, dans lequel la municipalité fonde de grands espoirs en raison de sa localisation stratégique entre Bordeaux et Toulouse, continue petit à petit d’étoffer sa liste d’occupants. Parmi les entreprises qui ont déjà posé leurs valises, on retrouve Bepco, spécialiste des pièces détachées pour les machines agricoles ou encore l’imprimerie IGS. Le traditionnel petit déjeuner de l’éco de l’Agglomération d’Agen a permis de découvrir de nouveaux projets d’implantation sur cette zone qui se remplit petit à petit...


Nutrivet, entreprise

de petfood en plein essor

Nutrivet bénéficiera de locaux de 12 000 m2, avec une extension de 5000 m2 déjà prévue

Spécialisée dans la nutrition du chien et du chat, Nutrivet est depuis quelques temps déjà installée du côté de Castelculier, sur deux sites dont la société est actuellement locataire. Sa particularité, « élaborer des recettes en fonction des besoins, différents selon les races et âges des animaux. » Rachetée en 2014 par José Roblès, l’enseigne a continué de grandir dans un secteur en pleine croissance. Le fabricant approvisionne les grandes enseignes mais aussi les animaleries, jardineries éleveurs et vétérinaires. Elle propose aussi de la vente sur le web, notamment sur les plateformes très connues que sont Amazon et Cdiscount, lui permettant de peser à l’export. Preuve de sa solidité, la marque a réalisé 10,5 millions d’euros de chiffre l’année passée, et envisage d’atteindre les 50 millions dans les quatre ans, avec l’objectif de multiplier par cinq sa production, pour passer de 5 000 à 25 000 tonnes par an. L’équipe composée de 35 personnes sera donc amenée à grandir considérablement... Dans cette phase de croissance, l’entreprise lot-et-garonnaise veut investir en propre et construire une usine de production et de stockage de ses aliments. Le projet prévoit la sortie de terre d’un bâtiment de 12 000 m2 avec d’ores et déjà une extension envisagée de 5 000 m2 sur un foncier de 3,5 hectares. Budget total pour cet aménagement de taille : environ 15 millions d’euros avec le matériel. Le chantier démarrera fin 2021.


La Saur implante ses structures

régionales sur l’Agglomération

La Saur Sud-Ouest a décidé d’installer ses structures régionales en Lot-et-Garonne


Implantée dans le secteur de l’eau et de la propreté, la Saur a été déclarée attributaire des concessions des services publics de l’eau potable et de l’assainissement de l’Agglomération agenaise. La société Eau de Garonne a donc vu le jour en ce sens début 2019. Ces deux missions ont poussé la Saur à envisager l’implantation de l’ensemble de ses structures régionales au même endroit. Et c’est le Technopôle qui a été choisi pour accueillir ses futurs locaux qui serviront donc de siège régional pour Saur Sud-Ouest, un choix « parfaitement rationnel » pour le groupe. Au total, plus de 120 collaborateurs poseront leurs valises dans cet immeuble tertiaire réparti sur deux niveaux, sur une surface d’environ 2 000 m2. Le démarrage des travaux est prévu pour novembre 2021, avec une mise en service un peu moins d’un an plus tard, en octobre 2022.


De nouveaux projets pour

Fonroche Lighting

Fonroche va sortir de terre des locaux sur 5,5 ha, qui abriteront notamment un centre de formation, et un centre de recyclage des batteries de lampadaires


L’entreprise à la croissance fulgurante en Lot-et-Garonne, spécialisée dans la conception de lampadaires solaires autonomes, a encore de grands projets devant elle. Avec de nombreux investissements réalisés, des recrutements importants, Fonroche a terminé l’année 2020 avec un chiffre d’affaires mirobolant, atteignant les 70 millions d’euros, soit plus du double par rapport à l’année précédente. Pour continuer son développement, de nouveaux locaux vont voir le jour, notamment pour intégrer une nouvelle unité de production et des laboratoires Recherche & Développement, mais aussi un centre de recyclage des batteries de lampadaires. Un centre de formation dédié à l’éclairage solaire, le « Solar Lighting Institute » sera aussi créé, pour former les équipes techniques, mais aussi les clients et partenaires, avec la volonté de faire de l’agglo d’Agen et de la région, un centre mondial d’excellence des solutions solaires autonomes. Le tout s’étendra sur près de 5,5 hectares. Les travaux devraient débuter ce mois-ci, pour une ouverture prévue en septembre 2022.


328 vues0 commentaire