Le tourisme de proximité sauve la saison 2020

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


Le Conseil départemental est très rapidement venu au chevet du secteur touristique, lourdement affecté par le coronavirus et le confinement. Avec un grand plan de soutien, doté d’une enveloppe de 350 000 euros, notamment pour valoriser la destination Lot-et-Garonne. Maintenant que le gros de la saison estival est passé, l’heure est au bilan. Et il y a de quoi se réjouir : « L’été 2020 fut meilleur que prévu ». Décryptage avec des chiffres et des impressions recueillies par le CD47 auprès des professionnels.


Une clientèle locale

Seulement 53% des Français sont partis en juillet et en août mais l’immense majorité d’entre eux ont choisi de rester à l’intérieur des frontières de l’Hexagone. Dans le cas du Lot-et-Garonne, on constate une belle proportion de visiteurs habitant à moins de 3h de route (métropoles Bordeaux et Toulouse ainsi que les départements voisins). L’ensemble des professionnels du secteur notent une hausse significative de la clientèle française. L’enjeu est maintenant de fidéliser ces « nouveaux » touristes venus pour beaucoup pour la première fois en 47 cette année.

Cette augmentation made in France a permis de compenser « en partie » l’absence de la clientèle étrangère, le plus net recul est à mettre sur le compte des Britanniques, habituellement en tête mais quasiment absents cet été. La quatorzaine imposée aux vacanciers à leur retour outre-Manche n’a rien arrangé. Les Néerlandais ont eux aussi déserté les campings locaux qu’ils affectionnaient tant. Cependant, les Belges ont été au rendez-vous, parfois plus que d’ordinaire.


Les grands gagnants

de l’été

Les hébergements individuels et les sites de loisirs sont ceux qui ont tiré le meilleur parti de la situation. Les locations saisonnières, en particulier les gîtes et meublés avec piscine, ont été plébiscités. Juillet a même connu une hausse de fréquentation après plusieurs années de recul : la centrale de réservation des Gîtes de France a ainsi vu son volume d’affaires augmenter de 96% sur le mois. Les réservations pour la saison 2021 commencent à arriver.

Concernant les sites de loisirs, ce fut les montagnes russes : jusqu’à mi-juillet, la fréquentation était jugée mauvaise ou moyenne pour plus de la moitié. La tendance s’est inversée ensuite. Au final, 73% des intéressés sont satisfaits de la saison. Les paiements par « chèques solidarité tourisme » (1668 familles lot-et-garonnaises en ont bénéficié) montrent que les habitants ont bien joué le jeu avec les structures locales.


Les perdants

La situation est plus contrastée pour les hébergements collectifs (hôtels, campings, villages de vacances) qui ont souffert de la baisse de fréquentation de la clientèle étrangère et d’une certaine désaffection des touristes pour les lieux partagés. 64% des hôteliers restent inquiets et jugent les perspectives mauvaises pour le mois de septembre. Mêmes craintes dans le secteur de l’hôtellerie de plein-air avec une baisse d’environ 25% sur l’ensemble de la saison. Le pessimisme est de mise. Si la clientèle individuelle est bien présente durant la première quinzaine de septembre grâce à une météo favorable, ce n’est pas le cas des clientèles de groupes et tourisme d’affaires.


Sources //

- Communiqué de presse ADN Tourisme du 28 août 2020

- Entretiens téléphoniques menés par le Comité départemental du tourisme tout au long de l’été

auprès des acteurs de la filière, privés et publics

- Sondage auprès des prestataires entre les 4 et 11 septembre 2020

- Réunion bilan de saison avec les offices de tourisme du 11 septembre

- Réunion de bureau du CDT 47

du 15/09/2020



24 vues0 commentaire