Le Supercross déjà en place pour le 21 août

Pour le grand retour de cet événement très populaire en Lot-et-Garonne depuis sa création en 2013, les organisateurs ont déjà construit la piste et poursuivent la mise en place.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

La piste du Supercross commence à prendre forme à Roquefort, avec le parc Walygator en toile de fond.


Avec les premiers tours de roue d’Anthony Bourdon ce vendredi 23 juillet, c’est tout un sport qui est sorti de sa léthargie forcée. Depuis le 14 décembre 2019 et la grande finale du SX Tour à Amnéville, plus aucun pilote (ni spectateur) n’avait remis les pieds sur un terrain de supercross en France, pour les raisons que nous connaissons tous. Alors pour ces grandes retrouvailles, même s’il ne s’agissait que d’un petit essai sur une piste pas encore tout à fait finalisée, l’émotion était palpable aussi bien sur le visage de l’intéressé casqué que celui des organisateurs...

Ce Supercross d’Agen 2021 aura assurément une saveur particulière. Ce sera le grand retour d’un événement très populaire en France et plus particulièrement en Lot-et-Garonne. « Après une année blanche en 2020, on tenait absolument à revenir. C’est notre bébé. Si on ne le faisait pas, qui l’aurait fait ? Et qu’aurait-on laissé derrière ? Au-delà de l’envie, c’était presque un devoir », lâche Jean-Luc Fouchet, l’homme qui a importé cette discipline des Etats-Unis en 1987 et qui assure aujourd’hui la promotion du championnat de France avec sa société JLFO. Cette fois, en ces circonstances exceptionnelles, il sera même l’organisateur en chef de cette journée du 21 juillet, avec l’appui de l’incontournable Cédric Lucas, dessinateur de pistes professionnel, et de sa bande du moto-club villeneuvois Ride for Fun.


Un rendez-vous inédit le dimanche

Pour cette édition, vous l’aurez compris, exceptionnelle, le choix a été fait de se concentrer « uniquement sur le sportif ». Pas de plateau freestyle, pas de danses, pas de feu d’artifice... Des courses et seulement des courses. Trois catégories seront présentes avec les juniors (125 cm3 deux-temps), le plateau SX2 (250 cm3) et la catégorie reine, le SX1 (450 cm3). Tous les meilleurs représentants seront là. Cédric Lucas leur a concocté un tracé aux petits oignons, presque deux fois plus grand que les années précédentes, ce qui ne devrait pas manquer de régaler le public. Consciente que la tendance n’est pas aux rassemblements très concentrés, l’équipe de JLFO a limité la jauge à 2500 personnes, sur un site qui accueilli plus de 7000 passionnés en 2019. « Nous enregistrons déjà des réservations », se réjouit Jean-Luc Fouchet. Malgré le prometteur engouement, 500 billets seront gardés au chaud pour le jour J. Attention, il faudra toutefois présenter un pass sanitaire (test PCR ou passeport vaccinal) pour accéder au site jouxtant le parc d’attractions Walygator-Aqualand.

Mais ce n’est pas tout... Dès la fin du show, les pelleteuses se remettront à l’œuvre toute la nuit afin de réaménager la piste pour passer du supercross au motocross, une pratique bien plus accessible. Ainsi, l’un des principaux partenaires de cette soirée, la concession agenaise CBO, pourra faire rouler le dimanche certains de ses clients. « C’est quelque chose d’inédit, qu’on n’a jamais fait nulle part. Cela promet d’être un moment très convivial. Cela devrait rapprocher la compétition de la pratique amateure ! » ­


Renseignements //

Samedi 21 août à partir de 19h au parc Walygator-Aqualand

Tarifs : 25€ adultes (à partir de 12 ans)

22€ enfants (de 7 à 12 ans)

Gratuit pour les 6 ans et moins

9 vues0 commentaire