Le phénomène CBD s’empare de la bastide

En l’espace de quelques semaines, trois commerces vendant des produits à base de cannabidiol ont ouvert leurs portes à Villeneuve-sur-Lot.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


La fleur de chanvre est à la mode à Villeneuve. Pas dans les champs mais dans la déco des boutiques. Depuis la fin du mois de mars, pas moins de trois points de vente dans l’esprit coffee-shop se sont révélés au public pour faire la promotion du cannabis dans une version 100% légale, non stupéfiante ni psychotrope. Avec le CBD, acronyme de la molécule du cannabidiol, la fameuse plante retrouve droit de cité. Sans THC (la substance psychoactive) où à très faible dosage, les produits à base de CBD sont vantés pour leurs vertus anxiolytiques et relaxantes. On les trouve sous forme d’huiles sublinguales, de fleurs à fumer, de résine, d’infusions, de boissons, d’aliments de graines à manger ou même de cosmétiques.


CBD'Eau // 13 rue du collège

A Villeneuve, Frédéric Wintzer a joué les précurseurs. Le 23 mars dernier, il était le premier à ouvrir une échoppe dédiée au CBD. A la suite d’une rupture conventionnelle (il était responsable technique d’insertion pour les Restos du Cœur), il s’est décidé à monter son affaire, en centre-ville si possible. Ce Roquentin l’avoue, il a longtemps été consommateur de cannabis. « Avec le CBD, j’ai trouvé une bonne alternative pour me mettre en accord avec la loi. Plus aucun problème pour prendre le volant… », souligne-t-il. Conscient que marché était en plein essor au niveau national, il a saisi l’opportunité de s’installer en tant que franchisé pour la chaîne alsacienne CBD’Eau. Avec une gamme très large, qui comprend même des pâtes alimentaires et des sauces, Frédéric parvient à séduire tous les types de public. « C’est amusant car 70% de ma clientèle est composée de personnes âgées, révèle l’intéressé. Mes produits les aident pour dormir, apaiser un peu les douleurs, notamment les gens qui souffrent d’une affection longue comme le cancer, la sclérose en plaques, l’arthrose et l’arthrite. » Avec beaucoup de bienveillance et de pédagogie, ce néo-entrepreneur prend le temps d’expliquer et conseiller pour que les néophytes puissent découvrir dans les meilleures conditions.

06 29 10 00 99



Green Heaven // 8 place Lafayette

En passant de nombreuses années en Suisse, un pays pionnier dans l’utilisation du CBD, David Brunet a eu l’occasion d’expérimenter assez tôt les produits à base de chanvre. « Je travaillais dans le BTP, un métier usant. Je suis donc devenu utilisateur pour des questions de santé et j’ai pu en mesurer tous les bienfaits. Ce n’est pas un produit miracle ni même un médicament, mais je crois beaucoup dans ce concept. Et comme j’avais l’impression d’avoir fait un peu le tour la question dans mon précédent job, j’ai sauté le pas », raconte David. Il s’est alors rapproché de l’enseigne Green Heaven, très implantée en Aquitaine (et notamment à Marmande), dont il est devenu affilié. Ce Charentais-Maritime pensait au départ installer sa boutique à Bergerac. Une hasardeuse (et heureuse) vadrouille dans la bastide en a décidé autrement. « En me baladant un jour de marché, je suis tombé sous le charme de cette bastide et plus particulièrement de cette place avec ses arcades. En hommage à mes parents qui ont été commerçants pendant plus de quarante ans, je ne pouvais choisir un autre emplacement que le centre-ville », révèle celui qui a levé son rideau le 23 mai sur la place Lafayette. Sa philosophie : toujours prendre le temps de discuter avant même de penser à vendre. « Il faut casser les clichés qui font l’amalgame entre la drogue et les produits CBD légaux, français voire bio pour certains. En expliquant bien et en permettant d’essayer, on peut laisser les gens se faire leur propre avis. »

06 67 33 42 41


Hemp & Seeds CBD Shop // 17 avenue de Fumel



Victime collatérale de la pandémie puisqu’il travaillait comme mécanicien aéronautique chez Airbus, Florian Lacaze a fait le choix de quitter Toulouse pour revenir au pays. Ce natif de Villeneuve a mis du temps à trouver la bonne voie pour sa reconversion, jusqu’à explorer la vente de produits CBD. « Je découvre le commerce sur le tas mais je me plais vraiment là-dedans », affirme-t-il. Pour se lancer, Florian a fait le choix d’un magasin indépendant, établi du côté de la zone d’activités de Parasol.

Fort de ses 29 ans, il maîtrise à merveille les codes de la communication sur les réseaux sociaux, ce qui lui permet de capter la cible des jeunes actifs cherchant une alternative au THC. Il mise sur un approvisionnement local en se fournissant chez CIDS dont le laboratoire est situé à Marmande. « Il y a encore beaucoup de gens qui ne connaissent pas ces produits, ce qui nous laisse une belle marge de progression. On voit que les mentalités sont en train de changer. Le bouche-à-oreille fait également son chemin. Les choses évoluent donc de manière positive », se réjouit le jeune homme.

06 52 34 54 06


54 vues0 commentaire