Le mardi, c’est médiation animale à la résidence Saint-Jean

Souhaitant diversifier les activités proposées à ses résidents, la maison de retraite Saint-Jean a mis en place un atelier de médiation animale depuis la rentrée de septembre. Un rendez-vous très attendu chaque semaine...

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Jeanne Rapp et sa ponette Princesse ont pris leurs habitudes à la résidence Saint-Jean


Dans la cour de la résidence Saint-Jean, c’est une drôle de scène qui se déroule tous les mardis. Une ponette nommée Princesse et un chien répondant au nom de Mikado viennent rendre visite aux résidents avec Jeanne Rapp, monitrice indépendante basée à Moncaut. Cette dernière s’est spécialisée dans le handicap et la médiation animale après son monitorat, consciente de l’impact positif que cela peut avoir pour les personnes âgées. « Le lancement de cette activité est le résultat d’une belle rencontre avec Jeanne, qui a une approche de l’équitation et de l’équithérapie formidable. Nous avons décidé de faire un test qui a eu un succès fou, ce qui nous a poussés à instaurer ce rendez-vous régulier », raconte Cendrine Malbec, directrice de la résidence Saint-Jean. Tout a commencé au premier confinement. L’équipe de l’établissement agenais a mis à profit cette période pour penser à l’après, et travailler sur de nouvelles choses à proposer aux personnes âgées. « Il fallait tenir compte de toutes les difficultés et contraintes sanitaires qui sont les nôtres. L’idée, c’était de construire un projet de façon à ce qu’il tienne si jamais nous avions un resserrement. Ce qui a effectivement eu lieu », continue la directrice.


La médiation animale apporte énormément sur le bien-être des personnes mais aussi sur leur évolution. Ils ont l’envie d’interagir avec les animaux ce qui aide à les stimuler

On le sait, l’enfermement et l’isolation ont été difficiles à vivre pour les personnes vivant en maison de retraite. L’objectif ici est de rouvrir les résidents vers l’extérieur... En amenant des professionnels directement à eux, dans un cadre sanitaire qui permet la mise en place d’une activité pérenne. Chaque semaine, c’est ‘LE’ rendez-vous tant attendu. L’atelier prévu au départ deux fois par mois se déroule désormais toutes les semaines, pour le plus grand bonheur des résidents. Un changement de fréquence rendu possible grâce au soutien de l’ARS dans ce projet. « J’ai déjà travaillé avec des personnes âgées ou en situation de handicap. Mais c’est la première fois que je me déplace à leur rencontre. J’apprécie ces moments tout autant qu’eux, je suis ravie de leur faire découvrir ma passion et cet échange que l’on peut avoir avec un animal », confie Jeanne Rapp.


Un moment hors du temps

C’est une après-midi hors du temps à laquelle participent les résidents. L’activité commence dans la cour de l’établissement avec Princesse. Au programme : pansage, caresses et balade. « Elle est très calme puisqu’elle a l’habitude maintenant. Normalement, ce sont les cavaliers qui sont là pour elle. Ici, on échange les rôles ! Les animaux donnent beaucoup et ça se ressent. Princesse est aux petits soins pour tout le monde », raconte la monitrice.

Puis c’est au tour de Mikado de déambuler dans les couloirs, à la rencontre de ceux qui ne peuvent pas se déplacer. « On ne s’en rend pas forcément compte mais ça apporte énormément sur le bien-être des personnes mais aussi sur leur évolution. Ils ont l’envie d’interagir avec les animaux ce qui aide à les stimuler ». L’occasion pour certains de se remémorer des souvenirs liées aux animaux de compagnie qui ont partagé une partie de leur vie. La médiation animale est d’autant plus intéressante pour les personnes souffrant de troubles cognitifs très importants. « C’est bien avec eux que l’activité est la plus incroyable à voir. Ça parle mieux que tous les mots que l’on peut poser dessus », constate Cendrine Malbec. L’objectif est évidemment d’inscrire dans la durée cette animation. A en voir les sourires se dessiner sur les visages, tout le monde a adopté Jeanne et ses compagnons Princesse et Mikado, qui profitent de toute l’affection que les résidents ont à revendre.

190 vues0 commentaire

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube