Le grand boom des kiosques de fruits et légumes

Depuis la fin de l’année dernière, plusieurs établissements ont ouvert leurs portes et déployé les tentes sur des axes passants du Villeneuvois pour vendre des fruits et légumes frais, le plus souvent locaux.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf


Au milieu des marchés de plein-vent, des grandes surfaces et des halles comme celles d’Eysses ou de Lakanal, une nouvelle forme de commerce alimentaire a le vent en poupe sur le bassin villeneuvois. De toutes petites boutiques de fruits et légumes ont émergé depuis la fin de l’année 2020 sur des axes passants, le plus souvent à proximité des boulangeries. Ces spots jusque-là inexploités tendent à devenir des adresses incontournables pour les amateurs de produits frais et locaux avec l’appui du printemps et de ses vedettes, fraises et asperges en tête. Origine sourcée, tarifs compétitifs, présence quotidienne, visibilité et accessibilité… ces points de vente ont de nombreux atouts à faire valoir. Tour d’horizon de ces nouveaux acteurs qui pourraient bien traduire une tendance de fond au niveau des habitudes de consommation.


Boutique Offrais // Boulevard Georges-Leygues

Le terrain de jeu le plus animé du centre-ville fait grise mine depuis le second confinement et la fermeture de ses nombreux bars et restaurants. Mais la petite boutique tenue par Samira et Sarah s’efforce d’égayer le quartier avec les couleurs de ses étals qui donnent sur la rue. A l’origine de ce projet, on retrouve Saïd Harzali. En juillet 2020, il redonnait vie au primeur de l’avenue d’Agen en y implantant son concept baptisé Offrais. Devant le succès populaire, l’entrepreneur a décidé dès le début de l’année d’ajouter une petite succursale rive droite, à quelques encablures de la tour de Paris. Et là encore, le public est au rendez-vous. « On a une clientèle de quartier, très fidèle et très heureuse de bénéficier de cette offre-là. Les personnes âgées, surtout, nous font sentir qu’elles préfèrent ces magasins de proximité, pas trop grands et où on peut prendre le temps de parler quelques minutes. Il y a une dimension humaine qu’on ne retrouve pas dans les grands établissements », explique la vendeuse Sarah.


Les saveurs du Sud // Avenue Jacques-Bordeneuve

Depuis la route de Bordeaux, ce qu’on aperçoit en premier, ce sont les oranges. Mais derrière, se cache un étalage aux infinies nuances de couleurs dans le sillage des nombreux produits à la vente. Ouvert en 2020 à l’initiative de Mohamed Lazrak, cet établissement connaît cette année un essor spectaculaire. « Quand je suis arrivé en septembre dernier, c’était plutôt calme niveau fréquentation. Mais petit à petit, on a fidélisé et ça paye aujourd’hui, d’autant plus qu’on rentre dans la période la plus propice avec plein de bons fruits et beaucoup de variété dans les légumes », décrit Mohammed Mahmoud, l’un des deux vendeurs. En coulisses, l’équipe s’efforce d’obtenir les prix les plus compétitifs en s’approvisionnant parfois chez les producteurs, parfois via des grossistes. Le choix d’ouvrir sept jours sur sept pèse aussi dans la réussite de Saveurs du Sud, enseigne également présente à Grenade dans la région toulousaine.



Au bon vieux temps // Zone d’activités les Portes de Pujols

Dans la bouillonnante zone des Portes de Pujols, Jean-Jacques Beurienne a d’abord occupé le parking face à la boulangerie Maison Guilhem. Jusqu’à ce qu’en novembre dernier un petit local se libère juste à côté de celle-ci. « J’ai tout de suite saisi l’opportunité. » A l’intérieur de son établissement, on retrouve 85% de produits locaux, très souvent récupérés en direct chez les producteurs, ainsi que quelques aliments plus exotiques « histoire de compléter l’offre ». Son leitmotiv : tout miser sur la qualité. « Il faut se différencier, en particulier des supermarchés. Je n’ai rien contre eux, je suis d’ailleurs ravi de l’implantation de U Express juste en face. Mais on ne travaille pas selon la même logique. Par exemple, en ce moment, vous ne trouverez pas chez moi de poivrons ou d’aubergines parce que ce n’est pas encore la période. Je tiens vraiment à respecter la saisonnalité », souligne Jean-Jacques. En plus des fruits et légumes, il possède d’autres cordes à son arc avec du fromage signé Baechler, du porc noir de Cambes, de la volaille de Clairac, des œufs de Laparade et des confiture de l’entreprise biassaise Favols.


Fruits et légumes d'ici // Avenue du Maréchal Leclerc

Qui dit crise sanitaire dit aussi crise économique. Et Jean-Luc a vu ses activités en pâtir. Mais pas du genre à se laisser abattre, cet ancien agriculteur a su rebondir en montant une affaire dans un domaine qu’il connaît bien : les fruits et légumes. D’abord uniquement sur la rue, il a finalement récupéré l’ancien kiosque à pizza Dolce Vita. « Par mon ancien métier, je connais bien le tissu des producteurs locaux, ce qui me permet de trouver de bons produits à des prix attractifs. Je complète avec quelques denrées que je déniche au M.I.N. d’Agen », indique-t-il, se targuant d’être « souvent mieux placé que la grande distribution côté tarif ». Depuis peu, il tient également un stand de fromage. En étant présent tous les jours de la semaine sauf le dimanche dans un quartier stratégique où se mêlent tabac-presse, pharmacie, boulangerie, boucherie et professionnels de santé, il bénéficie d’une belle visibilité. « On a développé depuis janvier une clientèle de fidèle qui s’étoffe de jour en jour. Ce qui me plaît le plus, c’est de conserver un contact direct et authentique avec les gens », confie Jean-Luc.


Fruits et légumes de saison // Avenue Jacques-Bordeneuve

Longtemps commerçant sur le littoral atlantique, Jean Labat est revenu un peu sur ses terres villeneuvoises, le temps d’un printemps pour faire profiter les locaux des bonnes asperges landaises, des bonnes fraises de saison ou encore de quelques artichauts. « Je ne sais pas encore si je vais poursuivre à la fin de ce mois-ci avec d’autres produits, je réflechis », confie cet insaisissable entrepreneur. Quelle que soit sa décision pour la suite, cette expérience en pleine avenue de Bordeaux se sera avérée fructueuse.

116 vues0 commentaire