Le futur de Jasmin entre en phase de test

Avant le début des grands travaux de la place Jasmin début 2022, une phase d’expérimentation est mise en place jusqu’en décembre, avec un dispositif temporaire de circulation et une ouverture de la rue réservée aux terrasses et piétons.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Voici la future place Jasmin, dévoilée par la municipalité lors d’une réunion publique avec les habitants du quartier. Exit la fonctionnalité de rond-point, la voie passant devant le Radio City et le Café Foy sera condamnée pour donner plus de place aux terrasses et aux piétons.



Dans l’enceinte du collège Jasmin, plusieurs dizaines d’habitants du quartier étaient réunis face au maire Jean Dionis, et Nicolas Benatti, l’adjoint en charge des aménagements urbains. Tous sont venus assister à la présentation des pistes retenues par la municipalité pour le futur aménagement de la place Jasmin. L’occasion pour eux de partager leurs impressions et interrogations avec les élus et le chef de projet, afin d’avancer dans la bonne direction. Pour rappel, la reconfiguration de ce lieu fait partie des engagements de mandat (n°71). « Déjà, lors des municipales en 2001, des urbanistes nous ont dit qu’il y avait quelque chose à faire pour rendre cette place aux habitants, qu’ils puissent marcher dessus et donner davantage d’espaces aux terrasses », se souvient le maire. L’objectif, « créer un grand parvis piétonnier côté restaurants et en rassemblant les deux couloirs de circulation côté Nord ». Un aménagement qui permettra par la même occasion d’embellir l’entrée de ville et élargir les espaces de vie. « Vous êtes nombreux pour cette réunion, preuve que cet engagement est important pour vous, souligne Nicolas Benatti. Jasmin a trois fonctions majeures. C’est un lieu de rassemblement où l’on vient se restaurer et se retrouver. C’est aussi l’entrée ouest du centre-ville, qui permet d’accéder à des zones de stationnement. Enfin, la place a un rôle de rond-point, pour faire demi-tour, et c’est ce que nous aimerions arrêter. » Pour cela, l’entrée devant le Café Foy et Radio City sera condamnée. Et avec 2 000 voitures par heure qui circulent sur cet axe, plusieurs contraintes majeures accompagnent cette reconfiguration, parmi lesquelles figure la desserte des lignes de bus scolaires. Après une étude de circulation réalisée par le bureau d’études ITEC, un dispositif temporaire est installé depuis le 5 juillet, et ce jusqu’au 16 juillet. L’expérimentation en conditions réelles durera jusqu’au mois de décembre, pour faire évoluer le projet en fonction de la réalité du terrain. Par la suite, une longue phase de travaux s’étalera de février à juillet 2022 pour une inauguration prévue en août de cette même année.



Le calendrier des travaux pour le dispositif provisoire //

Jusqu’au 9 juillet : les travaux ont débuté sur le quartiers des Iles, où seront déviées des lignes scolaires de façon à éviter les stockages sur les voies de circulation, et sécuriser par ailleurs les traversées piétonnes des élèves qui se dirigent vers le collège. Pour cela, un sens unique sera mis en place rue des Iles, avec de nouvelles places de stationnement installées. Dans la rue Baudin, des bus qui s’arrêtaient jusqu’alors sur la place Jasmin bénéficieront de trois places réservées pour déposer les élèves en toute sécurité sans gêner la circulation. Rue Duvergé, même histoire, avec deux places mobilisées pour les lignes scolaires. Une habitante a également émis une seconde problématique, avec le bus du centre de loisirs qui bloque la circulation certains jours, ne bénéficiant pas de place dédiée pour déposer les enfants, la municipalité a assuré en tenir compte pour faire évoluer le projet.

Du 12 au 16 juillet, c’est sur l’avenue du général de Gaulle et la place Jasmin que des modifications de circulation vont être mises en place

Dans la nuit du 16 juillet, les derniers travaux vont être réalisés pour ouvrir le dispositif temporaire le 16 au matin.


Le futur aménagement en détails //

La projection que nous vous présentions dans notre édition du jeudi 8 avril permettait déjà de visualiser le Jasmin 2.0. Le plan 3D officiel a été dévoilé lors de la réunion publique, précisant le futur dispositif de circulation mis en place. La route passant devant les bars sera donc bien condamnée, dans le but de créer deux espaces pour flâner : avec plus de place pour les terrasses, mais aussi en installant des espaces de repos à l’ombre des futurs arbres plantés. Des brumisateurs seront mis en place pour créer un point de fraîcheur, et la statue Jasmin, qui va subir un coup de jeune pour l’occasion, sera déplacée à quelques mètres seulement, toujours sur la place mais côté Boulevard de la République. Le passage en voiture se fera donc désormais devant le bureau de tabac Le Jasmin et Pizza Salva, où des places de stationnement courte durée seront créées. Des zones de ralentissement seront prévues avenue du Général De Gaulle pour sécuriser les lieux. Enfin, un projet d’harmonisation des façades est également prévu, que ce soit pour les peintures mais aussi les enseigne, afin de compléter la modernisation de ce lieu emblématique du centre-ville. « Les propriétaires seront accompagnés financièrement dans le cadre d’aides permettant le ravalement des façades. »


La création d’un giratoire en questionnement //

Pour les voitures arrivant de la rue des Charretiers, et souhaitant repartir vers le Sud, 3 possibilités sont étudiées afin de faciliter au maximum la circulation, sans rallonger le temps de trajet. Parmi les trois hypothèses, celle qui semble la plus opportune concerne la création d’un giratoire au carrefour entre le boulevard Scaliger et l’Avenue De Gaulle. « Plusieurs tests de circulation ont été réalisés en ce sens mais la création d’une telle installation demande de revoir le budget », souligne l’adjoint aux aménagements urbains.

466 vues0 commentaire