Le Florida fait le bilan d'une année de travail à distance

Avec une baisse de fréquentation de 70% due à une fermeture forcée, le Florida a mis en place bon nombre d'actions hors les murs l'année dernière, en partenariat avec des acteurs de multiples secteurs. Ils se sont réunis pour faire un retour d'expérience.


Le directeur Florent Bénéteau, a réuni musiciens, parents d'élèves et autres afin de faire un retour sur les actions menées pendant la crise sanitaire.

Si le milieu culturel a été mis sur pause pendant plus d'un an, certaines structures, animées par la volonté de continuer à transmettre malgré tout, ont continué de s'activer dans l'ombre pour proposer des rendez-vous adaptés. C'est le cas du Florida, qui a essuyé des annulations en série (plus de 70% des dates), comme toutes les salles de concert... Mais le covid n'a pas stoppé cette équipe de passionnés, bien au contraire décidée à passer à l'offensive en mettant le paquet sur des actions hors les murs. « Certes, la salle est restée fermée au public une bonne partie de l'année 2020, mais le Florida a su réagir en contournant la crise par le déploiement d'une activité tout-terrain, réalisée avec de nombreux partenaires locaux notamment », souligne la structure dans son rapport d'activité. Avec la création d'évènements discrets, mais qui ont permis de faire vivre la culture musicale pendant une période où nous avions bien besoin d'un moment d'évasion, le directeur Florent Bénéteau a réuni, entouré de son équipe, l'ensemble des acteurs avec qui des collaborations se sont créées, pour un retour d'expérience. Dans la salle de concert, une table ronde a pris place pour permettre à chacun d'apporter son témoignage. Des parents, un directeur d'école, une élue, des bénévoles de l’établissement, ou encore des membres de groupes musicaux ont répondu présent. « C'est important pour nous de faire le point aujourd'hui, et de montrer la belle dynamique qui s'est développée autour de ces différents partenariats. »

Réactivité et co-construction


Pour maintenir le lien, les bénévoles ont régulièrement tenu des visioconférences pour continuer d’initier des projets. Dès l'annonce du premier confinement, le Florida n'a pas attendu bien longtemps avant de se mettre en ordre de marche. L'équipe a organisé à distance, fin mars 2020, un festival confiné en streaming appelé « Le Placard ». 25 artistes de l'Ile de la Réunion, au Passage d'Agen en passant par Bordeaux, et même New-York, proches de la structure agenaise, ont offert 10h de musique live non-stop. La structure s’est aussi recentrée un peu plus sur les acteurs locaux en leur offrant plus de temps et d’espace de création (près de 80% de groupes en résidence sont lot-et-garonnais).


Il y a aussi eu le beatbox festival, avec un battle qui s'est tenu dans la cour de l'école Edouard-Lacour à Agen, après une semaine d'animations avec les élèves. « Ça a été un beau moment festif et un projet riche pour les jeunes dans une période difficile », se réjouit le directeur Sylvain Picard. Une webradio a également été lancée, Radio Agglo, avec l'idée de donner la parole aux habitants. Une vingtaine d'émissions ont été réalisées, toujours disponibles à l'écoute sur le site du Florida.


De son côté, David, papa d'une petite Agathe, 5 ans, qui a suivi les cours d'éveil musical en visio, constate les effets positifs sur sa fille. « Ça a été son seul contact avec la musique pendant le confinement, et elle chante encore la chanson qu'elle a apprise, le Florida l'a marquée. Quand nous passons devant, elle regarde ce qu'il s'y passe à l'intérieur », sourit-il.


Ce n'est là qu'un florilège des actions menées pendant une année pour le moins particulière, qui prouve que réactivité et co-construction ont été les fils conducteurs dans l'ensemble de ces partenariats.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout