Le Département réaménage complètement sa médiathèque

L'établissement situé à Villeneuve-sur-Lot ne répondait plus aux besoins ni aux usages actuels, si bien que la collectivité a engagé d'importants travaux d'adaptation.




Si la médiathèque départementale, nichée dans le quartier résidentiel du Pont de Marot à Villeneuve-sur-Lot, n'accueille pas de public, elle n'en reste pas moins essentielle pour le territoire. En effet, la structure mobilisant une équipe de 17 personnes assure de nombreuses missions relatives à l'accompagnement des bibliothèques municipales et intercommunales. Conseils, aide au développement, mise en relation, commandes groupées, formation des agents, conduite de projets d’action culturelle, constitution de collections et mise à disposition... Il s'agit ni plus ni moins d'un pôle de ressources incontournable pour les services de proximité que sont les bib', en particulier celles de petite et moyenne importances.

Nouveaux besoins

Malheureusement, la médiathèque lot-et-garonnaise dont le bâtiment avait été construit au début des années 70 puis rénové deux décennies plus tard se révèle « désormais totalement inadapté aux nouveaux usages », comme l'explique Ghislain Faucher. « Nous avons interrompu les tournées de bibliobus pour leur préférer l’accueil des bibliothèques municipales sur place pour un choix plus intéressant et la livraison par fourgons. Nous n’avons donc plus de camions et plus besoin de grands garages. Par contre, il nous fallait des espaces d’accueil pour nos collègues qui soient fonctionnels et agréables, adaptés à leurs nouveaux besoins. Nous avons par ailleurs développé les services en ligne et proposons désormais des ressources numériques. Il fallait donc des espaces dédiés à ces nouveaux outils. Enfin, les campagnes de formation et le pôle action culturelle nécessitent aussi des installations et des zones de stockage », détaille le directeur.

Un meilleur outil de travail

Les travaux actuellement en cours ont donc pour vocation d’adapter le bâtiment à ces contraintes.

Des efforts sont apportés sur la convivialité et l'accueil. Les anciens magasins de stockage ont été déplacés vers les garages (la capacité passe de 100 000 à 80 000 documents) et un lieu de présentation et de prêt des livres (capacité 20 000 documents) a été créé. Une zone entière est consacrée aux ressources numériques et à l’organisation de certaines formations. La section documents sonores – musique a été améliorée. En vue d'améliorer la logistique, une zone tampon faisant également office de sas de tri afin de réceptionner ou préparer les départs avec plus de rationalité a été aménagée. Le stationnement extérieur est lui aussi revu.

Pour les travaux et l'achat de mobilier neuf, l'enveloppe globale s'élève à près de 850 000 euros avec une subvention du ministère de la Culture. La fin de ce chantier, appuyé notamment par la SEM 47, est prévu pour le début du mois de septembre.

68 vues0 commentaire