Le court-métrage à l’honneur

Le festival « Le Lot-et-Garonne fête le court » revient pour une nouvelle édition du 22 septembre au 1er octobre dans les cinémas du réseau Ecrans 47.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

« Le court-métrage, c’est tout sauf du cinéma au rabais, c’est un genre à part entière », estime Hervé Bonnet, le directeur du Bureau d’accueil de tournages. Bonne nouvelle, le Lot-et-Garonne est une terre de création très fertile avec « de nombreuses pépites qui méritent le détour ». Mauvaise nouvelle, le grand public y a très peu accès. « Auparavant, on pouvait les voir en avant-programme des longs-métrages en salle obscure. Mais l’allongement des tous les formats, plus la pub et les bandes-annonces ont mis fin à cette pratique », indique Hervé. La plupart de ces œuvres sont désormais projetées dans des festivals loin d’ici et pour les rares élus qui passent à la télé, les créneaux réservés sont pour ainsi dire confidentiels...

C’est pourquoi le BAT a imaginé en 2019 monter son propre événement autour du court-métrage avec plus d’une semaine de projections, en présence de réalisateurs qui, pour certains, seront peut-être des grands noms de demain. Afin d’aller au bout de sa quête de proximité avec les cinéphiles locaux, ce festival est organisé en partenariat avec Ecrans 47, qui regroupe les 9 cinémas d’art et d’essai du département. Ainsi, où que vous soyez, il vous sera possible de découvrir ces films du cru, avec des rencontres très enrichissantes à la clé. Pour cette édition 2021, pas moins de 8 films seront proposés pour un total de 29 projections. Avec un tarif unique de 5€ pour chaque soirée, les cinéphiles en auront pour leur argent.

Une plateforme pédagogique à venir

Le 1er octobre, en clôture de la manifestation du côté des Montreurs d’Images à Agen, le BAT lèvera aussi le voile sur un outil unique en son genre : une plateforme pédagogique. « On reçoit beaucoup de demandes de classes pour faire de l’éducation à l’image. Comme on est très attachés à cette dimension de transmission, on a eu l’idée de regrouper plein de ressources sur un site internet auquel les enseignants, les éducateurs cinéma et les exploitants de salles auront un accès gratuit. On y montrera des films bien sûr mais aussi des analyses, les lieux de tournage et plein de documents qui constituent l’envers du décor, avant, pendant et après la réalisation. A la manière d’un magicien qui dévoile ses trucs, on va révéler comment un film est fait, la variété de compétences et de métiers qui interviennent », détaille le directeur du BAT. Pour commencer, cette plateforme pourra s’appuyer sur treize œuvres, dont onze tournées en Lot-et-Garonne. A terme, cet outil deviendra un prolongement du festival et pourra, qui sait, générer des vocations...




Le programme //

Mercredi 22/09 : L’Utopie à Sainte-Livrade

Jeudi 23/09 : Le Liberty à Monsempron-Libos

Vendredi 24/09 : Le Plaza à Marmande

Samedi 25/09 : Le Confluent à Aiguillon

Mercredi 29/09 : Le Margot à Nérac

Jeudi 30/09 : L’Odyssée à Casteljaloux et Le Rex à Tonneins

Vendredi 1/10 : Les Montreurs d’Images à Agen et

Ciné 4 à Castillonnès

140 vues0 commentaire