Le centre des congrès devient... centre de vaccination

L’institution agenaise devient le centre de vaccination officiel Moderna dès ce jeudi 4 mars, fruit d’un partenariat entre de nombreux acteurs.

De notre journaliste: Dimitri Laleuf

Ce centre de vaccination Moderna a pu être mis sur pied grâce à la collaboration de nombreux acteurs locaux, dont l’Agglo d’Agen qui s’invite dans la danse.


Si le poster annonçant son concert orne toujours les murs, Francis Cabrel ne sera pas la star à l’affiche du centre des congrès dans les semaines à venir. En l’absence de manifestations culturelles, le complexe fait son entrée dans la lutte contre la propagation de la Covid-19. Le show ne sera donc pas musical mais vaccinal ! Cette nouvelle marque également l’arrivée du produit Moderna sur le territoire départemental, Agen Expo Congrès étant le seul site à pouvoir l’administrer.

Dès ce jeudi 4 mars, les patients vont affluer pour recevoir leur première injection. La population ciblée se restreint dans un premier temps aux plus de 75 ans et aux personnes à risques. Le stock initial est de 2000 doses, ce qui va permettre de protéger un millier de Lot-et-Garonnais, en attendant de futurs approvisionnements. La conservation à -20°C est assurée au centre hospitalier d’Agen avec une livraison respectant toutes les précautions nécessaires.


Un site qui coche toutes les cases

« A l’image de ce que nous avons fait avec les cinq centres de vaccination Pfizer, nous avons décidé de ne pas trop nous éparpiller, d’où le choix stratégique et assumé de proposer un centre unique pour Moderna », explique Joris Jonon, directeur départemental de l’ARS. Le site retenu, déjà pressenti de longue date, s’est imposé de manière évidente par sa capacité à gérer les flux tout en offrant une grande accessibilité aux personnes à mobilité réduite, un grand parking et une desserte par les transports en commun.

La grande salle de réunion située au rez-de-chaussée a été transformée pour offrir un circuit pertinent en quatre étapes sans croisement. Les patients passent d’abord par un point secrétariat avant d’avancer vers une visite médicale préalable puis la salle d’injection. Le parcours se termine par 15 minutes de surveillance dans une zone dédiée. Les soignants annoncent un délai moyen de trois quarts d’heure entre l’entrée et la sortie.

Les professionnels de santé au

rendez-vous

L’organisation sur place sera assurée par deux secrétaires, un coordonnateur administratif, deux infirmiers et un médecin. Le docteur Imad Chaaban, représentant des médecins au sein de l’URPS Nouvelle-Aquitaine, pilote le tout. Il souligne l’effort de mobilisation de ses confrères pour assurer la vaccination. « La moitié des 206 généralistes lot-et-garonnais commence à délivrer les doses AstraZeneca dans les cabinets de ville, en partenariat avec les pharmacies. Ce qui est déjà assez contraignant. Mais ils sont également très nombreux à avoir répondu à mon appel pour assurer des permanences au centre des congrès en dédiant un peu de leur temps. Il y a beaucoup de libéraux mais aussi des salariés et des retraités. Même chose chez les infirmières », détaille le docteur Chaaban.

Collaboration

multi-partite

Au-delà de ces effectifs opérationnels, le démarrage de cette nouvelle séquence dans la campagne vaccinale a été rendue possible par une vaste collaboration entre l’ARS, les services de l’Etat, les structures hospitalières (dont la clinique Esquirol) et l’Agglo d’Agen, nouvel acteur dans ce circuit. Quinze jours auront suffi pour tout mettre en place.

« Nous acceptons le rôle qui nous est confié de porter ce centre Moderna, en mettant à disposition les lieux et des personnels administratifs. Et pour les mois à venir, selon la stratégie de l’ARS, nous saurons encore nous adapter », affirme le président de l’Agglo Jean Dionis du Séjour.

Le député (et médecin) Michel Lauzzana s’est quant à lui réjoui d’observer « l’agilité » des services de l’Etat ces derniers mois, cassant ainsi leur réputation de « monolithe difficile à bouger ».


Au 25 février en Lot-et-Garonne //

7955

personnes ayant reçu les deux doses de vaccin soit 2,4% de la population


13 906

personnes ayant reçu la première dose

soit 4,2% de la population


Le département s’inscrit ainsi dans le tempo

de la campagne nationale.



Renseignements //

Vaccination sur rendez-vous uniquement du lundi au vendredi

de 9h15 à 12h15 et de 13h45 à 16h45.

La prise de rendez-vous se fait uniquement sur la plateforme

Doctolib : www.doctolib.fr/centre-de-sante/agen/centre-de-

vaccination-centre-des-congres-d-agen

Dans un premier temps : cela concerne uniquement les +75 ans et les personnes à risques (certificat médical obligatoire)



78 vues0 commentaire