Le beatbox s’invite sur les bancs de l’école

Pas de Florida Beatbox Festival cette année, mais la discipline s’invite dans les établissements scolaires pour des ateliers découverte et création. Un battle professionnel sera également organisé ce vendredi 30 avril.

De notre journaliste : Charlotte Charlier

Le beatboxeur Tioneb présente sa discipline aux élèves de l’école Edouard Lacour, très attentifs et curieux de se prêter au jeu.


Il y a deux ans se tenait le premier Florida Beatbox Festival à Agen, un événement d’envergure internationale organisé par la salle de concert agenaise, et réunissant les meilleurs de la discipline. Français, Américains, Belges, Italiens ou encore Russes s’affrontaient lors de battles de beatbox, qui consiste à faire de la musique en imitant des instruments avec sa bouche. Si l’année dernière, le festival a pu se tenir dans les locaux du Florida en jauge restreinte, cette année, il sera logiquement sorti du calendrier. Mais l’équipe, en lien avec la Ville et la préfecture, a mis le paquet pour faire découvrir la discipline au jeune public. C’est dans cet objectif qu’est né le projet « l’agglo dans la boucle », pour proposer des ateliers découverte du beatbox dans les établissements scolaires. Ils sont menés par Benoit Poujade, alias Tioneb, sacré champion du monde en 2012 pour la petite anecdote. « C’est une manière pour nous de maintenir une présence artistique et culturelle dans la ville. Nous mettons tout en œuvre pour conserver ce lien depuis un an maintenant », assure Florent Bénéteau, directeur du Florida. La DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) a par ailleurs apporté son soutien en finançant une partie du projet. Parmi les structures participantes au projet, on retrouve le lycée De-Baudre, le centre social de Montanou ou encore l’école Edouard-Lacour, où le projet prend une toute autre dimension... Une semaine d’immersion s’y déroule toute cette semaine, destinée à l’ensemble des niveaux, du CP au CM2 du 26 au 30 avril, en passant par les élèves en situation de handicap des classes ULIS. « L’objectif est d’aborder avec les élèves l’histoire et la culture de la discipline de manière ludique », explique le spécialiste. Et pour marquer le coup, une vidéo commune sera réalisée, regroupant l’enregistrement de sons créés par les enfants avec une loopstation, appareil permettant d’enregistrer des boucles musicales. Le clip sera diffusé lors du prochain Florida Beatbox Festival.


Un battle retransmis

en direct sur Youtube

Le point d’orgue sera la tenue d’un battle professionnel ce vendredi 30 avril à 14h, entre quatre spécialistes de la discipline, pour combler l’annulation des festivités. « Au vu des conditions, nous avons eu l’idée de le transposer à l’école, c’est bien la première fois que ça se fait dans le milieu ! », se réjouit Florent Bénéteau. Un jury sera présent pour les départager, tandis que dans le public, les enfants encourageront les artistes avec des pancartes de soutien réalisées en classe, pour rendre le moment festif et joyeux. « Quand nous avons parlé du projet aux parents d’élèves, ils ont été très enthousiastes. Nous n’avons plus de sortie au musée ou au cinéma pour le moment, c’est une belle manière pour continuer d’offrir aux élèves un accès à la culture », souligne le directeur de l’école Sylvain Picard. L’inspection académique a donné son aval grâce à un protocole sanitaire bien ficelé. L’école agenaise sera sous le feu des projecteurs, puisque le battle sera retransmise en direct sur la plus grande chaîne Youtube consacrée au beatbox : Swissbeatbox, qui compte quatre millions d’abonnés. « C’est le premier événement de la discipline qui se tient cette année, ils ont tout de suite été intéressés pour le diffuser », raconte le directeur du Florida. De quoi conforter la place forte d’Agen dans le beatbox international...


Renseignements //

Battle de beatbox à l’école Edouard Lacour vendredi 30/04 à 14h,

pas de public mais retransmission en direct

sur la chaîne Youtube ‘Swissbeatbox’.

52 vues0 commentaire