Le bal des incertains

Après trois semaines de coupure liées notamment au Covid, le SUA LG retrouve le Top 14 avec toujours autant d’incertitudes. Mais son adversaire, Montpellier, n’en a guère plus...

De notre journaliste : Cyril Recondo

Mathieu Lamoulie pourrait retrouver un poste de titulaire ce week-end face à Montpellier


Décidément, rien n’aura épargné le SUA LG cette saison, c’est le moins que l’on puisse dire. Alors que les résultats sportifs sont en bernes, le mot est faible, voilà que le Covid a rattrapé les joueurs et même le staff suaviste ces dernières semaines, laissant ainsi neuf nouveaux joueurs sur le carreau alors que l’infirmerie est déjà pleine depuis de longues semaines. Régis Sonnes, le néo-manager agenais, doit souvent se demander ce que ce coquin de sort va encore lui réserver alors que depuis son arrivée, les tuiles s’accumulent les unes après les autres...

Seule évidence, la vague de Covid des derniers jours va sûrement laisser de nouvelles traces dans un effectif déjà bien mal en point. Et ce n’est pas l’opposition réalisée en interne la semaine dernière à balles réelles qui va permettre à ses ouailles d’être dans le rythme d’une compétition, qui on le sait, demande un investissement physique hors norme. Ajoutez à cela la préparation de la saison à venir et le marché des transferts qui bat son plein... Vous l’aurez compris, la tâche pour garder son effectif sous tension s’annonce difficile. (voir ci-après).


Du caviar

à la louche

Samedi pour la réception de Montpellier, il va bien falloir néanmoins trouver quelques leviers pour mobiliser des troupes à bout de souffle, ou plutôt à bout d’idées voire de convictions, au choix.

De la suite dans les idées, à priori, il n’y pas que les joueurs agenais qui en ont manqué cette saison. Les Héraultais, pourtant forts d’un effectif censé leur permettre de jouer les premiers rôles, ont brillé depuis le début de ce Top 14 par leur incapacité à produire un rugby à la hauteur de leur rémunération. Samedi, à Armandie, un milliardaire, 13ème, va donc tenter de battre un smicard, 14ème, dans une indifférence pour le reste de notre sport que l’on pourrait qualifier de minimum syndical tant le niveau de qualification des uns et des autres est affligeant. Et à défaut de manger du caviar un week-end de plus en pensant le mériter (c’est ça le pire), les Montpelliérains ont averti avec une condescendance « paillaugaisque »* que, cette fois-ci, ils étaient prêts à manger du pruneau. Une bonne idée afin de faciliter enfin leur transit... rugbystique. Voilà les hommes de Régis Sonnes prévenus et sûrement, tout du moins on l’espère, piqués au vif de lire que décidément plus grand monde ne les respecte... Et ça c’est une certitude...


*(« Agen, personne n’y a perdu, ce match est crucial pour le maintien », Benoît Paillaugue - l’Equipe du 13 février)


Mutation : ça commence à bouger...

Le SUA LG a annoncé officiellement l’arrivée de deux internationaux géorgiens cette semaine le seconde ligne Grigor Kerdikoshvili et le talonneur Jaba Bregvadze. Du solide, du ferrailleur, le message est clair : le SUA LG recherche des joueurs de devoir en vue de la prochaine saison. Dans le viseur suaviste, le Castrais Florian Viallele, longtemps ciblé, ne devrait pas donner suite. Le Sporting est donc toujours à la recherche d’un centre capable de casser les lignes et d’amener de la densité dans sa ligne d’attaque. Celle-ci devrait la saison prochaine perdre plusieurs joueurs dont Vaka, Puletua et Taulagi qui ne seront pas conservés. Bonne nouvelle, les CV de centres sont légions, reste à trouver la perle rare à un bon prix... A la charnière, c’est bien comme annoncé dans nos colonnes le jeune et prometteur Théo Idjellidaine qui tient la corde sous forme de prêt pour remplacer Paul Abadie en partance pour Brive. La piste du Sud-Africain Ryan Louwrens n’a quant elle jamais existé, dommage pour les vendeurs de protéines agenais. Le jeune Bellot, arrivé la saison dernière mais blessé, devrait se voir offrir du temps de jeu. Hugo Verdu, formé dans la maison bleue et blanche, s’est vu offrir une prolongation malgré une saison en demi-teinte, preuve que le nouveau staff compte sur la fibre suaviste pour relancer la machine agenaise.

En troisième ligne, Camille Gerondeau et Romain Briatte sont partis pour rester faute de proposition. A moins que Brive ne perde un élément et qu’une porte s’ouvre pour Briatte. L’autre grand chantier dans ce secteur clé concerne Laurence Pearce. Ce dernier espère toujours une issue médicale à sa blessure au dos mais l’espoir est de plus en plus mince. Il faudra le remplacer et ce sera difficile... En première ligne, là encore beaucoup d’interrogations. L’espoir de garder Ryan et Tetrashvili est mince même si Régis Sonnes veut rester optimiste. Dans un contexte économique difficile, l’heure est à la récession dans les clubs. Mais visiblement beaucoup de joueurs n’ont pas diminué leurs prétentions... Pas sûr que ça dure.


Le retour de Ryan

Pour cette rencontre face à Montpellier, le XV suaviste enregistre le retour de son solide pilier irlandais Dave Ryan. Coté nouveauté, on devrait assister aux premières minutes du jeune Zakaria El Fakir en provenance de Bègles.

Autre bonne nouvelle, le jeune troisième ligne centre Naullet, flamboyant lors de ses premières titularisations, et Mathieu Lamoulie réintègrent le groupe. Au rayon infirmerie, Nathan Decron a été touché lors de la dernière opposition et sera donc forfait.


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout