La Voie verte Villeneuve-Penne sur les rails... de la SNCF

La CAGV et son homologue Fumel-Vallée du Lot souhaitent créer une liaison douce entre les deux communes bordée par le Lot. Le tracé actuellement envisagé est celui de l’ancienne voie ferrée.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

La future voie verte pourrait emprunter le tracé de l’ancien chemin de fer, toujours pas déclassé à ce jour.



Enjeu de toutes les campagnes politiques récentes et à venir, les modes de déplacement doux connaissent un véritable engouement. En Villeneuvois aussi on prend la question très au sérieux. Et l’un des projets phares du mandat de Guillaume Lepers est justement la création d’une nouvelle voie verte, entre Villeneuve et Penne d’Agenais. Une réflexion a été initiée avec Fumel-Vallée du Lot (dont Penne fait partie). Cette infrastructure présenterait de multiples avantages : promotion d’une alternative aux transports polluants, desserte de pôles économiques et de formation, attractivité touristique... En bref, cette liaison n’est pas loin de faire l’unanimité.

Mais tout n’est pas si simple. Le président de la Communauté d’agglomération du Grand Villeneuvois l’annonce déjà : « Le dossier sera semé d’embûche. » D’où la nécessité selon lui d’entamer les démarches dès maintenant, « pour avoir une chance d’arriver à quelque chose dans quelques années ».

Ligne fermée depuis 1991

Et pour cause, le tracé retenu pour cette voie verte n’est autre que celui de l’ancienne voie ferrée entre les deux villes, longue d’un peu plus de 9 km. « Un itinéraire de choix » pour les élus de la majorité qui éviteraient ainsi de partir d’une feuille blanche avec de multiples et lourdes procédures d’expropriation le long de la rivière. Couler le vieux rail dans un bel enrobé s’annonce bien moins compliqué et bien moins onéreux. Jusque-là, tout va bien. Sauf qu’il faudra négocier avec SNCF Réseau, un interlocuteur qui ne compte pas renoncer à son bien si facilement. Ouverte en 1869, la voie ferrée Penne-Villeneuve (complétée ensuite par Villeneuve-Tonneins) a été fermée aux voyageurs en 1940 avec la guerre puis aux marchandises en 1991. Malgré ces trente années d’inactivité totale, SNCF Réseau refuse toujours de procéder au déclassement, ce qui permettrait aux collectivités locales de reprendre la main pour développer leurs idées. La raison ? L’espoir de pouvoir un jour prochain redonner une gare ferroviaire à la deuxième ville du Lot-et-Garonne.

Avancer plutôt qu’attendre

« Pour avoir longtemps travaillé dans une entreprise qui souhaitait faire du ferroutage, j’ai suivi ce dossier de près. Je pense qu’à chaque élection, on nous a promis cette réouverture. Je me rappelle encore en 2008 les gros titres "Le train arrive" suite aux promesses d’Alain Rousset. Mais ça n’est jamais arrivé. Ça serait formidable bien sûr, le train est le transport d’avenir, mais j’arrête de rêver. J’ai tout de même écrit à la Région pour connaître ses intentions. Il faudra qu’elle se positionne rapidement », détaille Guillaume Lepers. Plutôt que de rester pendu à une très hypothétique éventualité (le pléonasme n’est pas de trop, tant les chances de revoir le train à Villeneuve semblent minces à l’heure actuelle), le président de l’Agglo veut avancer et proposer du concret, réalisable rapidement.

Son principal opposant, le maire de Pujols Yvon Ventadoux, est embêté par la situation. D’un côté, il appuie sans ambiguïté la voie verte. « Je soutiendrai toujours le développement des mobilités douces ou actives. Il est important d’étendre notre réseau cyclable vers l’Est et vers Penne », dit-il. De l’autre côté, cet écologiste de conviction ne peut renoncer si facilement au potentiel retour du train. « Peu de gens adhèrent à cela, mais je reste convaincu que le désenclavement du Villeneuvois par le rail reste un enjeu majeur et, maintenant que le PSV est là, le gros équipement qui manque est une gare. »

C’est pourquoi un tracé alternatif est à l’étude, dans le cas où SNCF Réseau et la Région seraient en mesure d’injecter plusieurs dizaines de millions d’euros dans la ligne (60 M€, c’est le coût estimé de la remise en état). Affaire à suivre.




Brèves de conseil //

Les élus de la CAGV étaient réunis jeudi 1er juillet à Bias pour parler de la future voie vert mais aussi d’autres dossiers.


De nouvelles mutualisations Ville-Agglo //

Dans un souci d’optimisation des compétences et des ressources, la CAGV et la commune de Villeneuve souhaitent mutualiser le poste de directeur général des services. Yannick Lapeyre prenant sa retraite en décembre, il sera remplacé par Jean Gugole, en provenance de La Baule.

Même principe pour la direction de la communication, même si le nom du futur « dircom » n’a pas encore été dévoilé.


Fonds de concours aux communes //

Mis en place par la nouvelle majorité, le fonds de concours aux communes est déjà très sollicité. Sur cette session, pas moins de quatre villages ont sollicité une aide de l’Agglo : Saint-Robert (4000 € pour la restauration du beffroi de l’église et la préservation des cloches), Saint-Etienne-de-Fougères (22 000 € pour le réaménagement de la place de l’église), Bias (20 000 € pour la sécurisation, l’aménagement et la végétalisation du parvis de la salle des fêtes) et Le Lédat (10 000 € pour des travaux d’acoustique à l’école primaire et la salle des fêtes).


Partenariat avec la Chambre d’Agriculture //

Après plusieurs tentatives de rapprochement infructueuses, la CAGV et la CA47 ont fini par s’entendre autour de conventions qui portent sur des aides pour les dispositifs « grêle » ainsi que la formation des jeunes agriculteurs.


Des modifications sur le réseau Elios //

Avec le retour de Villeneuve à la semaine des 4 jours, certaines lignes scolaires du réseau de transport urbain ne sont plus pertinentes, d’où leur suppression ou modification. D’autres sont étendues, comme à Fongrave, pour faciliter la vie des familles. La L5, suspendue pendant la crise Covid, ne sera pas remise en route. Enfin, le concessionnaire du réseau s’est engagé à reverser à la CAGV les 123 000 € économisés pendant les périodes d’inactivité dues aux confinements.

90 vues0 commentaire