La Semaine du miel se digitalise

A défaut de pouvoir organiser des rassemblements, le Conseil départemental et l’Abeille gasconne ont décidé de transformer leur manifestation pour l’adapter au contexte sanitaire.

De notre journaliste : Dimitri Laleuf

Raymond Girardi (Conseil départemental) et Bertrand Auzeral (L’Abeille gasconne) tiennent à maintenir cet évènement coûte que coûte.


Le miel n’a certes pas le pouvoir d’éradiquer le coronavirus, mais un peu de douceur en ces temps difficiles ne peut pas faire de mal. Une semaine lui sera d’ailleurs pleinement consacrée, du 19 au 26 février. En dépit du contexte et de l’impossibilité d’organiser des rassemblements, le Conseil départemental et le syndicat l’Abeille gasconne ont tout de même tenu à maintenir ce rendez-vous phare de leur calendrier. « Nous n’avons pas envie de mettre genoux à terre devant le Covid », assure Raymond Girardi, vice-président en charge de l’agriculture. Afin de rester responsables d’un point de vue sanitaire, les organisateurs ont adapté la formule avec les réseaux sociaux et les scolaires en figures de proue. Dans le détail, des portraits d’apiculteurs et apicultrices seront publiés en ligne sous forme écrite et vidéo. En plus de ces belles histoires humaines, les papilles gustatives seront gâtées avec un format inédit. Chaque jour, un chef local dévoilera une recette autour du produit star de la semaine. En parallèle, des ouvrages en lien avec la thématique seront mis en avant dans plusieurs librairies du département. Le site du CD47 permettra de trouver où acheter son miel près de chez soi. Une visioconférence sera organisée le 23 février avec des spécialistes renommés de l’apiculture, de l’agroécologie et de l’agroforesterie. Et enfin, les cantines des collèges ainsi que des établissements membres d’Agrocampus 47 serviront des plats à base de miel.


377 apiculteurs en Lot-et-Garonne pour 17 706 ruches.

A défaut de la traditionnelle convivialité « physique », les organisateurs tenaient à marquer le coup après une décennie d’action en faveur de cette filière peu valorisée malgré son importance capitale dans notre écosystème. « S’il y a bien une espèce qui fait le lien entre la faune et la flore, c’est l’abeille. Son rôle est majeur dans la chaîne de la biodiversité. Sans les pollinisateurs, de nombreuses espèces végétales disparaitraient. La survie des êtres humains en dépend », rappelle Raymond Girardi.


Une décennie

d’actions

Cette prise de conscience a commencé avec les états généraux de l’agriculture en 2010 et s’est poursuivie avec de nombreuses actions par la suite. En 2012, le Lot-et-Garonne a accueilli le premier congrès européen de l’apiculture. En 2018, la Semaine du miel est née, tout comme le concours international des jeunes apiculteurs et le GIEE pour la coopération entre les filières agricoles et apicoles pour une gestion partagée des territoires. Autant de leviers activés pour faire prospérer une économie et une certaine vision du développement durable.

« Pendant les tristes années qui ont vu naître les pesticides tueurs d’abeille, nous avons mené un gros combat pour enrayer le déclin. On en a oublié de valoriser notre produit, explique Betrand Auzeral, président de l’Abeille gasconne. Sur les 30 000 tonnes de miel consommées chaque année dans l’Hexagone, nous n’en produisons que 12 000. Il y a donc de la place pour le made in France. Mais cela implique un changement des habitudes de consommation. Si je prends l’exemple du miel d’acacia, nous n’en fabriquons plus dans le Sud-Ouest. En revanche, nous avons de superbes miels prolyfloraux dont les saveurs changent d’une année à l’autre. C’est ce message que nous voulons faire passer. » La question de l’origine devient primordiale, d’autant plus lorsqu’on sait que le miel d’import est parfois artificiel…


Renseignements //

facebook : lotetgaronneledepartement

site : www.lotetgaronne.fr



28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SARL LOT-ET-GARONNE PRESSE – Capital : 20900 € - Siège Social : 22, rue Lamouroux, 47000 Agen - RCS Agen 452 879 539

n°de siret : 45287953900057 – Code APE : 6391Z - n° de TVA Intracommunautaire : FR 784 528 795 39 – Tél : 05 53 87 46 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube