La peur de la page blanche

Dans un contexte plus que houleux, le Sporting bon dernier de Pro D2 se rend chez le voisin montois euphorique depuis le début de saison.

De notre journaliste : Cyril Recondo

Le sort du manager Régis Sonnes semblait scellé. Et pourtant, le technicien sera bien aux commandes de l’équipe contre Mont-de-Marsan et probablement encore pour le prochain bloc...


La peur de la page blanche, vous connaissez ? C’est le syndrome tant redouté par tous les journalistes de la terre quel que soit leur domaine d’activité. Ou encore celui qui frappe les écrivains à succès précipitamment tombés en panne d’inspiration après un prix Pulitzer. Pour ne rien vous cacher après dix-neuf mois sans victoires, l’idée d’écrire un papier sur le Sporting est devenue si terrifiante pour des journalistes comme nous, à savoir aussi cotés qu’une 4L à l’Argus, que les mots vont bel et bien finir par nous manquer.

Fort heureusement, si sur le terrain le scénario est souvent le même, à savoir une équipe qui a les moyens de gagner mais qui oublie de le faire, il y a toujours les coulisses pour nous permettre de trouver un soupçon d’inspiration. Et en la matière, il faut dire que l’envie d’écrire ne nous manquerait pas si toutes les vérités étaient bonnes à dire.

Vendredi soir après la nouvelle déconvenue face à Bourg-en-Bresse on pensait ainsi le sort du staff agenais scellé. En quatre mots : « Par ici la sortie ». Il faut dire que dès l’intersaison et les matches amicaux assez moyens livrés par cette équipe en pleine reconstruction, on avait senti le président Fonteneau déjà passablement énervé par les prestations de ses ouailles, voire par la méthode employée par son staff pour les préparer. Quatre défaites plus loin, on imaginait donc mal Régis Sonnes poursuivre son aventure chez les Bleu et Blanc dans cette ambiance de défiance. 24 heures plus tard, c’est pourtant l’inverse qui se produisait. L’union sacrée était décrétée et le stylo plume de votre journaliste remis dans l’encrier.


L’odeur du sang

Décidément, la semaine s’annonçait longue. C’était sans compter sur les effets secondaires de l’odeur du sang. Après avoir retrouvé ces dernières semaines le chemin du stade Armandie, l’ancien président Alain Tingaud ne manquait pas l’occasion de glisser, de nouveau, une petite peau de banane sous les chaussures de celui qui quelques mois plus tôt lui avait fait un joli chèque pour récupérer son trône. Un tweet salé pour commencer dès le samedi, une belle interview plus loin chez nos confrères du Petit Bleu et voilà que la guerre des chefs pouvait de nouveau recommencer. En revanche, pour le mea cula de tout ce joli monde, la cérémonie est retardée. En attendant, comment tout ceci va se terminer ? Le mieux serait par une victoire des joueurs sur le pré de Mont-de-Marsan ce vendredi soir pour retrouver ainsi un peu de sérénité...



Classement //

1 - Stade Montois Rugby (18)

2 - Colomiers Rugby (17)

3 - US Montalbanaise (17)

4 - Aviron Bayonnais (15)

5 - USON Nevers (11)

6 - Oyonnax Rugby (10)

7 - FC Grenoble Rugby (9)

8 - Provence Rugby (9)

9 - Rouen Normandie (8)

10 - US Bressane (7)

11 - AS Béziers Hérault (6)

12 - US Carcassonne (5)

13 - Stade Aurillacois (5)

14 - RC Narbonnais (5)

15 - SU Agen (3)

16 - RC Vannes (2)



3ème journée de Pro D2 //

23/09 - 20h45 RCV – OYO

24/09 - 19h30 PRO - ROU

24/09 - 19h30 RCNM - AUR

24/09 - 19h30 MDM - SUA 24/09 - 19h30 COL - USM

24/09 - 19h30 USBPA - USC

24/09 - 19h30 ASBH - USON

24/09 - 20h45 GRE - AB

152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout