La mairie de Pont-du-Casse inaugure son rucher

Christian Delbrel, maire de Pont du Casse et Bertrand Auzeral, apiculteur cassipontin, ont présenté leur rucher composé de 5 ruches. C’est le 12ème rucher du réseau départemental à voir le jour

De notre journaliste : Edgar Courtine

Bertrand Auzeral a présenté le rucher, installé en plein coeur de Pont-du-Casse


Le rucher cassipontin se trouve dans le parc accolé à la mairie. Ce projet d’installation de ruches a d’abord été lancé par le Conseil départemental souhaitant rendre accessible l’apiculture de manière pédagogique. Le projet est singulier. Bertrand Auzeral, à la fois apiculteur et habitant de la commune, a travaillé de concert avec la municipalité afin de disposer ces ruches au cœur de la ville. L’objectif étant d’établir un lien entre l’école primaire de Pont du Casse et les apiculteurs. De plus, les ruches ont été fabriquées par l’entreprise d’insertion cassipontine Le Creuset. Christian Delbrel se félicite d’un circuit ultra-court mêlant à la fois le savoir-faire local, l’éducation et l’insertion professionnelle.


Un miel local qui

profitera aux familles

La première récolte devrait se faire d’ici un mois, selon Bertrand Auzeral. Bien que la distribution du miel qui sera produit n’est pas encore établie, elle devrait selon toute vraisemblance profiter aux familles des enfants scolarisés à l’école de Pont du Casse. L’objectif est de faire de cette ruche un atelier d’initiation à l’apiculture pour les enfants, afin qu’ils découvrent le fonctionnement et l’importance des abeilles. Cela profitera également à la diversité florale de la ville, l’abeille étant un générateur exceptionnel de pollinisation.


Le rucher d’Annie

L’apiculture est une histoire de famille pour Bertrand Auzeral. C’est en grande partie sa maman, décédée il y deux ans, qui l’a initié et qui lui a donné cette passion pour les abeilles. Le rucher pédagogique est un beau clin d’œil en la mémoire de celle qui a œuvré à rendre l’apiculture accessible dans la commune. Le rucher de Pont du Casse portera le nom « Le rucher d’Annie » en mémoire d’une cassipontine sans qui ce projet n’aurait sans doute jamais vu le jour.



46 vues0 commentaire