La liste d’extrême gauche « On est là ! »présentée au Kiosque du Gravier

La liste « On est là !» rassemblant le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et La France Insoumise, menée par Clémence Guetté en Nouvelle-Aquitaine, a présenté ses forces pour le 47.

De notre journaliste : Edgar Courtine

La liste des candidats pour « On est là ! » en Lot-et-Garonne est critique vis-à-vis d’Alain Rousset.


Ce lundi 10 mai, jour du quarantième anniversaire de l’élection de François Mitterrand, la liste très à gauche de « On est là ! » dans le 47 s’est dévoilée devant la presse au kiosque du gravier. Une dizaine de membres ont présenté leurs idées défendant une politique régionale « plus juste socialement, politiquement et écologiquement ». Dans le 47, Jacqueline Latteur, l’inusable militante de Penne d’Agenais, mènera le mouvement. Cependant, la volonté affichée est d’avancer groupé sans « homme politique de métier ».


Deux ennemis affichés : Alain Rousset et l’abstention

Critiquant ardemment le mandat d’Alain Rousset, les membres de « On est là ! » veulent rompre avec cette « politique de clientèle » que mène selon eux le président sortant de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ils prônent une politique de mobilité (réseaux routiers et ferroviaires) plus équilibrée entre les communes afin de désenclaver certains « territoires oubliés par les élus régionaux déconnectés de la réalité du terrain ». Inutile de préciser que la liste est fermement opposée au projet de ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. « En plus du montant exorbitant de 8 milliards d’euros, ce projet est destructeur de terres fertiles et ne fait gagner que 13 minutes par rapport au trajet actuel », explique Marielle Breuil, agricultrice paysanne et candidate de la liste. Le volet environnemental est aussi un point central de leur programme, avec une agriculture « plus responsable ». Le label « HVE » (haute valeur environnementale, ndlr) mis en place par Alain Rousset est jugé comme un effet d’annonce plutôt qu’une vraie politique écologique.

Plus encore qu’Alain Rousset, le vrai ennemi de cette campagne sera l’abstention. La liste « On est là ! » en a pleinement conscience. « Je pense que les gens ont pour le moment bien d’autres préoccupations que les élections régionales. Le contexte sanitaire nous fait aussi faire le deuil de nos grands meetings », explique Jacqueline Latteur. Cependant, ils ne se découragent pas et mèneront une campagne de terrain importante dans tous les territoires du 47 pour inciter à venir voter pour « un changement radical de politique régional ». La tête de liste régionale Clémence Guetté doit se rendre en Lot-et-Garonne le 21 mai (la date est prise, reste à fixer l’endroit). Une semaine plus tard, le 28 mai, ce sera au tour de Philippe Poutou, soutien de la liste de venir dans le 47.

106 vues0 commentaire