La Foire d’Agen, plus festive que jamais

La nouvelle équipe organisatrice souhaite perpétuer ce rendez-vous phare de la rentrée en Lot-et-Garonne. Du mercredi 8 au dimanche 12 septembre, plus d’une centaine d’entreprises occuperont le site d’Agen Expo Congrès pour proposer un condensé du savoir-faire commercial et artisanal local tandis qu’un grand village gourmand et de nombreuses animations dynamiseront la visite.

De nos journalistes : Charlotte Charlier & Dimitri Laleuf

La Foire d’Agen vient avec un programme plus étoffé, misant sur la convivialité et les talents du territoire.


Du haut de ses deux siècles d’existence, la Foire d’Agen fait partie du patrimoine de la cité. Plus qu’un simple salon, c’est un moment de retrouvailles après la pause estivale toujours très apprécié à la fois par le grand public et le tissu économique. Malgré cette période si particulière, la fête aura bel et bien lieu avec une édition 2021 programmée du mercredi 8 au dimanche 12 septembre.

Cette nouvelle année marque un changement du côté de l’organisation. La société Lot-et-Garonne Presse est désormais aux manettes, avec la collaboration d’Agen Expo Congrès. Pour Alexia Delpech, l’une des organisatrices, ce passage de témoin doit marquer « le début d’une nouvelle aventure commerciale bien sûr, mais aussi humaine ».

Afin de perpétuer le glorieux héritage de cette manifestation, les efforts ont été concentrés sur trois axes forts.

Trois axes forts

Le premier consiste à « proposer l’offre commerciale la plus locale et fournie possible aux Lot-et-Garonnais. » Au total, près de 120 exposants sont attendus cette année, représentant des domaines d’activités très divers afin de pouvoir répondre à tous les projets.

Cette même philosophie fait battre le cœur du pôle gourmand. Le parc des expos deviendra cinq jours durant l’établissement éphémère d’un groupe de restaurateurs de l’agglo, tous complémentaires les uns des autres. Des huîtres aux burgers en passant par des viandes et poissons à la plancha, de la charcuterie, du fromage, des douceurs sucrées et même des bonbons, le menu s’annonce alléchant et devrait sans aucun doute pouvoir séduire tous les publics.

Le troisième et dernier axe repose sur les animations. L’organisation a massivement investi pour monter des spectacles qualitatifs et intergénérationnels.




Interview //


Jean Dionis : « C’est une formule qui a de l’avenir »

Le maire et président de l’Agglo d’Agen, Jean Dionis du Séjour, se confie sur ce que la Foire représente pour lui et pour le territoire.


Quidam l’Hebdo : Quand vous entendez Foire d’Agen, qu’est-ce que cela évoque pour vous ?

Jean Dionis : L’Histoire. La Foire, c’est d’abord un héritage multiséculaire puisque les premières traces documentées remontent en réalité à l’époque du règne de Louis XIII, soit la première moitié du XVIIème siècle. Comme vous pouvez le voir, ça ne date pas d’hier. Agen a toujours été une cité commerciale, et l’une des expressions de ce caractère commercial, c’est la Foire. Pour moi qui suis très attaché à l’histoire de ma ville, ça compte beaucoup. Cet événement a un riche passé.

Quidam l’Hebdo : Comment analysez-vous l’évolution de ce rendez-vous jusqu’à aujourd’hui et ses perspectives pour la suite ?

J. D. : C’est un événement qui a encore toute sa place puisque c’est, en quelque sorte, une vitrine de l’innovation locale. Nous avons la chance d’avoir de grands professionnels parmi nos artisans et commerçants. Et grâce à la Foire, il est possible de découvrir leur savoir-faire, de contempler, toucher voire essayer le matériel. C’est un bon moyen de rester à la page dans un monde qui ne cesse d’évoluer, avec, selon moi, un aspect très important qui est le contact direct. La Foire est un lieu d’échange profondément humain où le conseil personnalisé prend le pas. Pouvoir débattre de son projet personnel sur place avec un expert local, je trouve que c’est finalement assez moderne.

Il faut ajouter à cela le côté convivial, restauration, très ancré dans culture du Sud-Ouest. C’est incontestablement une formule qui a de l’avenir.

Quidam l’Hebdo : A quel point est-ce important que la Foire puisse se tenir ?

J. D. : Face au contexte très particulier, la municipalité a fait un choix politique fort. Celui qui consiste à dire « On redémarre tout », bien entendu de manière sérieuse en respectant scrupuleusement tous les protocoles sanitaires. On en a longuement débattu de cette position, et toutes les villes ne prennent pas cette direction. De notre côté, on estime qu’avec la vaccination qui avance et le pass sanitaire, on dispose d’un niveau de protection intéressant. Et comme on n’en a pas fini avec cette épidémie, on ne va pas attendre la fin hypothétique de cette affaire pour reprendre un semblant de vie normale. On doit apprendre à vivre avec ça. C’est pourquoi on a maintenu les Chaises musicales, Garonne en fête et la Foire.




Yves Bareille, voix de la foire d’Agen depuis 20 ans

Etre speaker d’un évènement, ce n’est pas donné à tout le monde. Yves Bareille en a fait son métier depuis près de 35 ans, toujours avec la même passion au micro. Ce dernier connaît parfaitement la foire d’Agen, qu’il anime depuis une bonne paire d’années.


«Mesdames et messieurs, bienvenue à la 202ème foire d’Agen ! » Tout au long de cet évènement bien installé dans le calendrier lot-et-garonnais, vous entendrez, comme chaque année, une voix pour vous présenter les exposants et leurs offres. Depuis 20 ans, c’est celle d’Yves Bareille, animateur professionnel originaire de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. C’est non loin de là que tout a commencé pour lui. La première fois qu’il a pris le micro, c’était pour les portes ouvertes d’un garage automobile à Pau. Puis, rapidement, le bouche à oreille a fait son petit effet et Yves s’est retrouvé à animer des manifestations en tout genre. Tous les ans, il compte une quarantaine de déplacements sur l’ensemble du Sud-Ouest. Mais ce qu’il préfère par dessus tout, c’est l’ambiance des foires. Et celle d’Agen tient une place toute particulière dans le cœur du speaker... « L’esprit qui y règne est très convivial. Chaque année, je prends toujours autant de plaisir à revenir ici, retrouver des habitués avec qui j’ai tissé des liens d’amitié, et découvrir de nouveaux participants venus rejoindre cette grande famille », raconte-t-il. Depuis sa première participation, l’évènement a bien évolué, tant du côté technique que des activités présentées tout au long des cinq jours de salon. « Auparavant installée au Gravier, la foire a pris une ampleur particulière lorsqu’elle a déménagé au parc des expositions, avec davantage de stands. C’est à ce moment là que je suis arrivé. Et il est vrai que, chaque année, une certaine impatience règne. »

L’interaction, la clé d’une animation réussie

Une grosse partie de son ouvrage se passe en amont. Yves travaille en étroite collaboration avec l’organisation, envers qui il est très reconnaissant pour lui être fidèle depuis toutes ces années, pour recenser l’ensemble des entreprises présentes et préparer ses petites fiches pour le jour-J. « Je m’imprègne au maximum des ambiances et des univers pour parler le plus justement possible de chacun. C’est pour cela qu’il m’arrive de me déplacer pour venir à leur rencontre directement au sein de leur établissement. » Tenir la conversation toute une journée n’est pas donné à tout le monde ! Le secret pour Yves, c’est d’être à l’écoute des personnes, curieux, et surtout aimer parler des autres. Chaque jour, il met en avant les produits et nouveautés de chacun, en plus des promotions et des jeux-concours organisés par certains. « Je suis en permanence sur le terrain, avec un circuit que je connais par cœur, et adapté selon les horaires de la journée. Par exemple, quand la pause déjeuner arrive, je suis du côté des restaurateurs pour que les visiteurs se dirigent vers eux et profitent d’une pause gourmande avant de continuer leur visite. » Très ponctuel, vous pourrez retrouver l’animateur tous les jours à partir de 10h (et pas une minute de plus), prêt à vous guider à travers cette 202ème foire d’Agen. « Et tant que l’on voudra de moi, je serais là chaque année pendant un bon moment encore ! », plaisante-t-il.

103 vues0 commentaire